Publicité

KZ présente l'EP Norrin

Rédaction Divertir Par Le jeudi, 11 février 2021 à 18:20 0

Dans Culturel

Découvrez l'univers de KZ dans l'EP Norrin, qui est inspiré par son parcours.

KZ - Norrin

Enfant du Nord, né à Roubaix, il s'imprègne des moeurs de là-bas et se laisse guider par la culture rap. Cette influence le suit durant son parcours en école d'art, études qui le rapprochent plus encore des milieux artistiques, en parallèle il se passionne pour le théâtre.
À 20 ans, il quitte la France pour l'étranger dans l'idée d'apprendre l'anglais et découvrir l'art au-delà des frontières. En 2014, il rentre dans l'Hexagone.
Commençant par le cinéma, il revient sur Paris afin de donner vie à ses ambitions et intègre l'école d'acteurs Pygmalion. Il s'investit aussi bien devant que derrière la caméra en réalisant ses clips.
Il décide de créer un pont entre ses deux passions : le cinéma et la musique. Il commencera par des chansons trap avec son single qui a connu le plus grand succès : Peter Pan, dépassant le million de vues sur Youtube.
Mais à travers le temps son univers commence à se dessiner et prend une autre direction artistique beaucoup plus mélodieuse.
Le jeune artiste se met à proposer un univers sombre mais pas sans espoir et mélange les genres, afin de surprendre sur chaque nouveau projet.

Interview avec KZ

Comment le nord de la France et vos voyages à l'étranger influencent-ils votre musique ?
Je pense que venir du Nord (Roubaix) et d’avoir eu la chance de vivre plusieurs années en Asie m'ont permis de satisfaire une grande curiosité et le voyage c’est l’une des plus grandes écoles de la Vie. Ca apporte beaucoup d’humilité. Lorsqu’on vient d’un quartier on a tendance à penser que c’est le centre du monde et en fin de compte chaque voyage, chaque endroit a ses codes. Et ça ouvre notre esprit critique sur l’art, la musique, sur le respect etc.
Je suis fier de venir du nord, c’est pas la plus belle des régions mais c’est important d’être fier d'où l'on vient. Ca permet de viser toujours plus haut.
Et forcément les années passées en Asie m’ont apporté un certain esthétisme dans l’approche visuel de mes projets.
J’aime les néons, la couleur ce qu’on retrouve dans beaucoup de Ville d’Asie du Sud Est comme Bangkok, Manila ou encore Hong Kong.

Pouvez-vous nous présenter l'EP Norrin qui vient de sortir ?
Norrin c’est l’idée d’unifier via mon univers des styles et des sonorités qui à première vue s'opposent, comme un peu ma Vie d’avant et ma Vie d’aujourd’hui. mais qui ont en réalité beaucoup de similitudes grâce à mon approche. L’idée d’offrir 6 sons avec 6 couleurs, un projet éclectique et chaque chanson vous amène dans un état différent. Mais en globalité l’EP est relativement doux.
Je voulais aussi faire plaisir à mes auditeurs et aussi surprendre les gens qui ne connaissent pas mon travail en leurs proposant les couleurs de ma palette. Norrin c’est vous, c’est moi.

Comment et dans quelles conditions composez-vous ?
J’écoute une multitude de prod que je reçois ou que je cherche et en fonction de mon mood et du moment. Ensuite en fonction de la musicalité de la prod je crée une histoire, une idée, un délire.

Qu'est ce qui vous a intéressé dans l’univers de Marvel pour cet EP et pourquoi avoir choisi les personnages du Surfer d’argent et de Shalla Bal ?
C’est un personnage pas assez mis en avant d’après moi malgré son énorme potentiel et surtout son histoire complètement folle. C’est un peu moi dans un monde parallèle. Puissant mais sensible.
J’ai toujours été inspiré depuis le début de ma petite carrière par des personnages fictifs.

Quels ont été vos choix sur le plan instrumental pour cet opus ?
J’aime quand ça flow quand sa kick quand ça transporte. c’est ce que j’ai essayé de retranscrire et chercher dans mes mélodies.

Parlez-nous du titre Sans effort...
Sans effort c’est une inspiration de ma série « Elle Aime » un clin d’œil pour tous les gens qui adorent ce côté de moi. Très sensuel,très R’N’B, c’est mon côté vulgaire mais élégant.

Est-il possible de nous partager les coulisses des enregistrements en studio ?
Bien sûr venez voir par vous même dans le 12ème Lézard studio !
Plus sérieusement c’est vraiment un travail d’équipe je viens avec un flow et la plupart du temps mon texte et ensuite on fait du puzzle, on échange les idées avec l’ingé son et on avance comme ça.la vrai magie, c’est le travail...

Que souhaitez-vous transmettre au public avec cet EP ?
Pour moi c’est important de mettre en lumière qu’un artiste n’a pas uniquement qu’une couleur. C’est comme dans nos goûts. En fonction de mon mood, j'aime des choses plus douces et parfois plus violentes.
Dans cet EP c’est que j’ai essayé de donner aux auditeurs des expériences différentes. C’est pourquoi un son comme Shalla bal nous transporte alors que GALACTUS nous renverse. Deux mondes différents mais à travers mon style j’essaye de les unir.

Aimeriez-vous faire un duo et ces échanges sont-ils intéressants pour vous ?
J’aimerai par la suite. J’aime quand des artistes mélangent leurs styles ! Mais c’est comme en Amour faut savoir trouver la bonne personne. La bonne collab pour que ça fasse des étincelles.

Quels ont été vos choix sur l'artwork de Norrin ?
Je voulais absolument trouver un artiste qui puisse transcrire mon idée d’univers de vide et de grandeur. Et surtout représenter le surfeur d’argent avec fidélité. J’ai donc bosser avec le talentueux Ahmet Güzelkokar, graphiste turque qui travaille dans la 3D. Et je suis super satisfait du résultat.

Vous avez fait un parcours dans le cinéma. Comment cela se traduit-il sur le plan musical avec vos clips ?
Dans mon approche du cut, dans mes bande noir (ça fait très ciné) dans ma narration du montage. Car je réalise mes projets et en ce qui concerne le devant de la caméra. J’ai beaucoup plus de facilité à entrer des dans personnages grâce à ma formation d’acteur.

Peut-on en savoir plus sur vos choix dans la réalisation du clip Peter Pan et avez-vous été surpris par le large accueil du public ?
Mon ami anglais John Hills (le réalisateur du clip) voulait quelque chose de spontané et un peu fou. Je savais que j’avais quelque chose quand je l’ai fait. Il y avait ce côté unique. on pouvait pas me mettre dans la case d’un autre artiste (ce qu’on adore faire en France) et j’ai voulu faire du KZ. Quelque chose qui me représente.
Mais le buzz c’est le buzz y’a toujours une part de non contrôle. On essaye de créer des étincelles, parfois le feu prend parfois non.

Que représente la scène pour vous et avez-vous un souvenir de concert à nous raconter ?
J’ai pas eu le chance de faire de scène j’ai commencé y’a très peu de temps la musique. Cependant j’ai été plongé dans le grand bain directement en passant sur C8 en direct. Pas le droit à l’erreur. Mais j’avais en tête de prendre du plaisir c’est le plus important pour mettre le stresse de côté.
Mais j’aimerai par la suite faire des scènes avec mon public. Ça sera grandiose.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Et dire que c’est que le début !!!!
Mon Cherry Gang la route est longue et sinueuse, l’envie d’abandonner n’est jamais très loin mais l’envie de réussir et toujours plus proche ! Let’s go !!!!!!!
One love.

Merci à KZ d'avoir répondu à notre interview !

KZ - PETER PAN (Clip officiel)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam