Publicité

KVM dévoile son single Tanzanie

KVM dévoile son single Tanzanie, avant la sortie d'un album prochainement... Avec ce titre KVM exprime son besoin d’oublier le temps qui s’écoule…

KVM

Actuellement en studio, la jeune artiste prépare son premier album, dans lequel on retrouvera son univers bien personnel. Un univers composé de nombreuses inspirations, marqué d’aucune limite, et qui se traduit par un flow et des mélodies RNB, des punchlines empruntées au rap, parfois accompagnées de rythmes plus pop.

interview avec KVM

Pouvez-vous nous parler du single Tanzanie et en quoi était-ce important de mettre de côté les tracas du quotidien ?
Ayant écrit Tanzanie pendant le confinement, cela représentait une bouffé d’air frais. Durant cette période, qui n’a été simple pour personne, je recherchais à faire une pause sur tout ce qui m’entourait, tant sur le plan professionnel que personnel.
Cela est paradoxal mais à ce moment, j’avais énormément de temps à tuer mais d’un autre côté je manquais aussi de temps, pour mener à bien mes objectifs. J’ai réalisé à quel point le temps était un facteur très important, j’ai donc voulu le figer et m’évader, en partageant des sonorités chaleureuses et joyeuses.

Quels ont été vos choix sur le clip de Tanzanie et quelle place occupe l'image en musique ?
Le morceau a été envoyé au réal, Benjamin Auriche, en amont, afin qu’il puisse s’inspirer, car le réalisateur est aussi un artiste et il est important de laisser parler sa créativité. Puis nous partageons nos idées.
Pour moi, le visuel d’un morceau est important car il permet d’illustrer mais aussi d’habiller le morceau.

Tanzanie a été diffusé sur Trace TV. Comment avez-vous ressenti ce passage à la télé ?
C’est une amie qui l’a vu en premier. Elle était en cuisine quand elle a reconnu ma voix à la télé. Elle s’est empressée de me FaceTime, mais j’ai pas pu répondre... mais c’était la folie. J’étais fière !

Vous préparez actuellement votre premier album. Peut-on en savoir plus à son sujet ?
Pour l’instant, nous prenons notre temps, je continue de composer de nouveaux morceaux qui s’inspirent de ma vie bien sûr.

Vos compositions sont assez personnelles... En quoi est-ce important de partager vos émotions en musique ?
Dans la vie, je suis quelqu’un de très mystérieuse. J’ai du mal à exprimer mes sentiments, mais l’écriture me permet de le faire et d’extérioriser.
Mes morceaux sont donc très sincères, et c’est également ce que je veux transmettre au public : de la sincérité.

Est-ce que vos voyages à l'international ont une influence sur votre musique ?
J’ai beaucoup voyagé aux États-Unis et la dernière fois que j’y suis allée, c’était à Los Angeles, et à mon retour, j’ai réalisé que je devais me lancer dans la musique.
Je ne saurais pas expliquer qu’est-ce qu’il s’est passé dans ma tête quand je suis rentrée en France, mais c’est comme si tout était clair.

Quels sont vos choix sur le plan instrumental dans vos titres ?
Le choix de la prod dépend de mon humeur et de mon inspiration, mais elle attire particulièrement mon attention quand elle est bizarre et mystérieuse. Car c’est ce qui me représente. Je suis bizarre. Et mystérieuse. Mais surtout bizarre.

Votre sœur est influenceuse. Avez-vous l'occasion d'échanger avec elle sur votre album et aura-t-on l'occasion de la retrouver à l'occasion d'un featuring ?
Chacun son univers !
En ce qui concerne ma musique, je suis très discrète. J’en parle pas trop avec mon entourage, uniquement avec mes producteurs.

Qu'est ce qui est le plus important pour vous dans un titre ?
Ça dépend. Sur certains morceaux, il est important pour moi de mettre le texte en avant. J’ai la chance « d’avoir une plume », et j’essaie de l’exploiter au maximum.
Sur d’autres, je vais mettre en avant la voix.
Des fois, les deux. Chaque morceau pour moi est un challenge.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio de l'album ?
Tout d’abord, je compose et j’écris de chez moi.
Une fois le ou les sons terminés, je vais en studio pour les « maquetter » ou les enregistrer.
Mon ingé son est aussi mon producteur. Contrairement à d’autres artistes, je n’enregistre pas en cabine mais juste à côté de lui. C’est une nouvelle méthode de travail qui permet à ce que chacun voie le travail de l’autre, et qu’il y ait une fusion et un partage d’énergie.

On approche de la fin d'année et dans Tanzanie vous évoquez vos rêves d'évasion. Est-ce qu'il y a un endroit dans lequel vous aimeriez nous faire voyager après cette année compliquée ?
Dans mon projet. Ça sera un grand voyage, j’espère que vous êtes prêts ! J
Je m’apprête à piloter un énorme avion qui va sûrement franchir le mur du son !

Aurez-vous l'occasion de retrouver le public sur scène à l'occasion de la sortie de l'album ?
J’espère ! En tout cas, j’ai hâte de partager mon travail avec le public !

Comment ressentez-vous la scène et en quoi les échanges avec le public sont importants ?
La scène permet de partager des énergies, des émotions, d’autant plus avec le public qui aime ce que tu fais, qui te soutient !
C’est comme leur rendre l’amour qu’ils te donnent au quotidien donc oui c’est très important !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Actuellement, je continue mes allers-retours entre les compositions et le studio. J’ai hâte de partager tous mes morceaux avec vous, en tout cas nous sommes confiants !

Merci à KVM d'avoir répondu à notre interview !
Suivez son actualité également sur Instagram.

KVM - Tanzanie (Clip Officiel)

Musique interview

Plus de 75 millions de spectateurs pour le spectacle du Nouvel An de Jean Michel Jarre Plus de 75 millions de spectateurs pour le spectacle du Nouvel An de Jean Michel Jarre
Jean-Michel Jarre nous a fait entrer dans la nouvelle année grâce à un concert s...
  Donamaria présente son EP Amnesya
Donamaria présente son bel EP « Amnesya ».
Donamaria présente son EP Amnesya

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire