Publicité

Korin F dévoile le single Les Visages Éphémères

Maxime Lopes Par Le jeudi, 08 avril 2021 à 08:38 0

Dans Culturel

Les explorateurs de la pop Korin F. Korin F dévoilent le single Les Visages Éphémères avant l'album L'arbre exponentiel prévu pour juin 2021.

KORIN F. - Les visages éphémères (crédit Camille Chauve)

crédit visuel : Camille Chauve

Dans un monde où notre attention est stimulée de toute part, il y a ce sentiment vertigineux qui nous montre à quel point nous sommes entourés et pourtant si seuls. Avec ce surplus d’information, ne sommes-nous pas en train de perdre les repères qui font de nous des êtres sensibles et humains ?

Dans "Les Visages Éphémères", l’idée mise en avant est celle qu’il suffit de se connecter au Grand Réseau pour se sentir mieux et appartenir enfin à quelque chose d’important. Mais cette sensation ne serait-elle pas un leurre ?
Allant de Cerrone à Giorgio Moroder, ce titre rétro-futuriste est une véritable ode au disco. Grâce à la force des illustrations signées Camille Chauve, les KORIN F. nous dévoilent une fois de plus une vision propice à l’aventure.

Interview

Pouvez-vous nous présenter votre single Les Visages Éphémères ?
Ce morceau parle de la recherche d'oubli et de fuite de la réalité quand on est en teuf ; ce moment où on se glisse dans une nouvelle peau pour se laisser aller et lâcher prise. Passer un nouveau visage pendant un temps.

Quelle a été votre approche sur ce titre rétrofuturiste ?
Sur tous nos morceaux, on se donne l'occasion d'explorer différents styles, on aime bien l'idée de ne se fermer aucune porte ! Sur ce morceau on ne pouvait pas passer à côté de notre amour pour Cerrone ou Moroder, avec de gros synthés, des arpégiateurs et un beat disco.

Les Visages Éphémères évoque notamment la solitude. Un parallèle qu'on peut faire également avec la crise du Covid-19. Comment cela vous affecte-t-il ?
On parle du besoin d'être constamment connecté « pour se sentir aimé ». C'est clair qu'en pleine ère du vidéo call où les interactions sont complètement chamboulées, les nouvelles rencontres sont rares et on ne pouvait pas passer à côté de ce nouvel aspect des relations. Même avec tous les outils de communication il y a malgré tout de la solitude qui s’installe… Les moments de partage et de teuf commencent vraiment à nous manquer !!

L'album L’Arbre Exponentiel est annoncé pour juin 2021, que peut-on savoir à son sujet ?
Ce qu’on peut déjà vous dire, c'est que c’est un album concept ! Toute une narration accompagne les morceaux, une fable illustrée par Camille Chauve et écrite par Max.
C'est l'histoire des deux co-équipiers de Korin F. qui partent en mission dans la mystérieuse fosse des Marianne… Ça c’est le pitch de l’aventure, maintenant on vous laisse patienter un peu pour découvrir tout le reste :)

Comment composez-vous et quelles sont vos inspirations ?
Si on grossit les traits, Max écrit et Pierre fait les arrangements, mais ça se fait de manière très perméable avec beaucoup d'allers-retours. L'idée peut venir d'une phrase musicale, d’une ligne trouvée pendant une répet, ou juste un mot plein de sens qu'on décide de mettre en musique, c'est a chaque fois un peu différent. Une fois que l'histoire de la fable a été posée, on a composé des morceaux en fonction, un peu comme une bande-son finalement. On aime beaucoup la façon de faire de Gorillaz où la narration, l'univers visuel et la musique cohabitent totalement.

Est-ce important que votre album raconte une histoire ou fasse passer un message ?
On est témoin d'une époque qui connait de grands changements, que ce soit sur le plan social, économique, politique, technologique… Aujourd’hui on est dans un monde qui s’accapare constamment notre attention, le numérique est omniprésent et on arrête pas de se comparer aux faits et gestes de son voisin, ce qui rend les gens (et on se compte dedans) malades. C’est un peu ça qu’on veut raconter avec L’Arbre Exponentiel, comment trouver sa place dans tout ce bazar, qu’est-ce qu’on ressent quand l’agitation ambiante ne s’arrête jamais et que tout semble fragile.

Quels sont vos choix sur la partie instrumentale pour cet opus ?
On tient vraiment à maintenir un champ musical très large pour la composition, en fait c'est hyper excitant de pouvoir commencer chaque morceau sur une nouvelle page blanche et de se laisser aller totalement. Du coup on n'écarte rien et ça nous a permis de faire un album ultra éclectique.

Des clips sont-ils prévus et quelle importance accordez-vous à l'univers visuel ?
Ouais on bosse sur plusieurs clips en ce moment, celui des Visages Éphémères qui arrivent bientôt et on est en train de bosser avec le réalisateur Cédric Legrand pour le clip d’Avec Amour ! Comme on disait juste avant on aime travailler notre musique à la manière d’une bande originale de film alors on accorde beaucoup d’importance à tous les visuels. On a toujours en tête cette idée d’avoir des instantanés d’images, autant au niveau sonore que visuel.

Comment travaillez-vous avec l'artiste Camille Chauve sur vos pochettes ?
De notre côté on a développé toute l’histoire et on a bossé avec Camille pour qu’il mette tout en image. Du coup on a fait une description de chaque scène les unes après les autres, qu’est-ce qu’on devait ressentir en voyant l’illustration, les personnages présents, etc. En vrai, on l’a bossé comme un scénario et Camille a fait un travail de dingue pour le mettre en image !! On est hyper content de son travail, les compositions sont folles, les couleurs élégantes, il a vraiment retransmis à la perfection les images qu’on avait en tête.

Vous avez révélé sur les réseaux sociaux proposer votre prochain opus en vinyle. Qu'est-ce que cela représente pour vous ?
C’est toujours un kiff d’avoir son album en physique évidemment ! Là en particulier ça colle parfaitement avec tout le travail graphique développé autour, ça nous permet de montrer l’ampleur du projet et de proposer une oeuvre et un univers plus étendu.
À l’intérieur, il y aura les inserts de toutes les illustrations qui feront office de poster ! Donc si on tient bien le compte ça fait 13 posters :)
À part ça on écoute des vinyles à la maison alors pourquoi se priver d’en presser un !

Une indiscrétion à nous révéler sur vos projets ?
On a glissé un ticket d’or avec une invitation à vie à nos concerts dans 1 des 200 vinyles.

Espérez-vous pouvoir présenter vos morceaux sur scène aux beaux jours de l'été ?
Évidemment !! Surtout que certains morceaux de l’album comme Le Voleur de Temps sont vraiment construits pour la scène et on a pas encore pu les tester ! On espère jouer pendant l’été, comme beaucoup d’autres artistes on attend des confirmations, mais on a bon espoir pour notre Release Party à La Boule Noire le 16 septembre, ON Y CROIT !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Bientôt on dansera tous ensemble et frénétiquement à visage découvert !

Merci à Korin F d'avoir répondu à notre interview !
Suivez le sur Facebook.

Korin F. – Les Visages Éphémères

interview Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam