Publicité

Kopernik : l'EP éponyme

Après un premier EP Je n’attendrai pas sorti en 2015, inclus les singles Je ne peux pas te dire et Je n’attendrai pas, le groupe Pop Rock Parisien Kopernik est de retour avec un EP éponyme, financé par les fans du projet via la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank.

Kopernik

Compositions plus rock, guitares au son métal et mélodies Pop s’unissent pour un mélange des genres détonant et un rendu audacieux.

Un cocktail hybride et une prise de risque payante puisque le single Prêt À Tout signe un fort démarrage sur les Plateformes de Streaming.

Ce nouvel Opus, enregistré et réalisé à Alias Studio  par Eric et Bertrand Poncet (CHUNK ! NO CAPTAIN CHUNK !) est constitué de 5 titres, dont 4 inédits puisque le groupe a choisi d’inclure Au nom du monde à la Tracklist. Un titre déjà exploité en fin d’année 2016.

Tracklist de l'EP Kopernik

  1. Perte de temps
  2. Sujet complice
  3. Prêt à tout
  4. Au nom du monde
  5. Un long voyage

Interview de Kopernik

Pouvez-vous nous présenter l'EP Kopernik ?
Nouveau projet sorti il y a quelques jours, beaucoup plus affirmé dans le style et une voix plus travaillée que l’ancien EP Je n’attendrai pas.

Comment avez-vous travaillé les mélodies ici pour faire une harmonie pop/rock ?
Je compose sans trop penser à ça, juste je laisse parler mes émotions. J’écris mes pensées plutôt que de penser à ce que j’écris. Le coté pop/rock vient sûrement de ma nature, ce qu’il se passe dans ma tête, ça peut être très mélodieux, doux à ultra violent. J’ai ses deux extrêmes en moi donc j’ai toujours aimé un beau morceau pop mélodieux par moment et d’autres un rock agressif à t'en décoller les omoplates

Vous avez indiqué avoir eu des moments de doutes pendant vos 2 années de travail, quelles ont été vos principales sources d'interrogation ?
Oui évidemment. Quand tu passes 2 ans sur des titres il y a forcément des moments où tu remets en cause ton authenticité, savoir si c’est bien comme ça que tu voulais que tes titres soient Je n’ai pas de doutes sur « ça va plaire ou pas », je m’en fous de ça je me concentre juste sur donner le maximum et surtout aller chercher au plus profond de mes tripes. Quand tu es indépendant tu dois penser à chaque détail.

Parlez nous du titre Prêt à tout...
Tu sais, on accorde trop de notre temps au passé, on devrait y penser moins souvent. Cette chanson parle du passé mais à travers ce passé elle parle également du futur. En gros elle dit « ok passe à autre chose, mais garde bien ça en toi et sert toi en pour avancer, que ton passé devienne ta force. Et n’y pense pas trop, tu ne pourras pas le changer de toute façon. Penses y juste de quoi te rappeler tout ce que tu as déjà parcouru » Les échecs c’est notre force ! Sans échecs tu ne fais jamais de travail sur toi même et donc tu ne progresses jamais que ça soit professionnellement ou dans ta vie privée

Quelle était l'ambiance pendant les enregistrements ?
Une ambiance très loin des grosses productions, à la cool sans forcer les choses. C’était des grosses journées (et nuits) de travail mais je voulais que les choses viennent naturellement sans les forcer, prendre le temps de se tromper, d’essayer des choses.

Comment se sont passés vos échanges avec Eric et Bertrand Poncet qui vous ont aidé à réaliser cet EP ?
J’ai travaillé en interne avec Éric et on faisait le relais le soir à Bertrand qui était à l’étranger et qui nous mixait les titres et apportait bien sûr ses idées. On a eu un vrai feeling avec Éric, on parlait la même langue et il a tout de suite compris où je voulais emmener cet EP. Ce sont des grands passionnés et des vrais (ce qui est encore plus rare).

Pourquoi avoir décidé de remettre Au nom du monde, sorti il y a quelques années, sur l'EP Kopernik ?
Au nom du monde est sorti il y a plus d’un an et nous savions depuis le début qu’elle serait sur le prochain EP car elle marque cette affirmation de style que j’évoquais plus haut. Mais, je ne voulais pas la « mélanger » au reste de l’album, ce titre devait sortir en isolé car pour moi c’est un titre « à part ». Le sujet déjà ainsi que l’émotion et presque la naïveté qu’a ce titre. La naïveté d’un enfant qui apprend, qui grandit dans ce monde et qui ne pensait pas que de telles choses puissent arriver. C’est une chanson particulière pour moi je voulais vraiment qu’elle est une place à part. Une version acoustique est d’ailleurs disponible en exclusivité pour l’édition physique du nouvel EP.

Que souhaitez-vous dire aux contributeurs qui vous ont aidé à financer cet EP ?
Mais je ne sais plus quoi dire moi... J’ai l’impression de passer ma vie à les remercier. Et un « merci » je trouve ça pourri maintenant, pas suffisant pour tout ce qu’ils me donnent. C’est ouf parce que ce projet a plus de 5 ans et j’ai des gens qui sont encore là ! A l’inverse de proches ou amis que j’ai perdu en 5 ans ben eux sont là et crois toujours en moi. C’est encore plus fort que de l’amitié pour moi car même tes meilleurs amis crachent sur ta gueule en vrai, ben eux jamais ! KoperniK c’est eux ! C’est grâce à eux que cet album existe. C’est avant eux que je ne veux pas décevoir avant de plaire à d’autres personnes.

Des clips sont-ils prévus et comment les imaginez-vous ?
Je l’espère, du moins pour un titre maintenant nous ne savons pas encore lequel !

Une anecdote à nous raconter sur l'EP Kopernik ?
Hmm, il y a un petit détail dans le clip à découvrir qui est en fait une bourde de base mais qu’on a laissé, différente de la version initiale sur les plateformes de streaming. Je n’en dis pas plus, je vous laisse le découvrir et le premier qu’il l’a, on lui réservera une petite surprise...

Hâte de retourner sur scène pour défendre cet EP ? A-t-on déjà des dates ?
Pour l’instant on se concentre sur parler de l’EP le défendre du mieux que l’on peut et si des organisateurs nous contactent on sera ravi de jouer chez eux. Personnellement je suis en école d’art dramatique et je tourne régulièrement des courts métrages ou autres projets et j’ai vraiment envie de me concentrer là dessus pour le moment Il y aura des concerts pour défendre cet EP mais vraiment pas beaucoup. Ça fait 5 ans que j’ai la chance de jouer (majoritairement) dans les plus belles salles parisiennes. La musique m’accompagne et m’accompagnera toujours et j’ai déjà des nouveaux titres mais je me suis pris d’un bon kiff dans le choix théâtrale, j’avais envie de voir autre chose. Et ça n’en sera que bénéfique pour ma musique Les caméras et plateaux de tournages sont en ce moment ma dose de scène.

Est-ce qu'il y a un petit rituel avant de monter sur scène ?
Pas spécialement, je rentre dans ma sphère, je fais de la méditation, puis de l’exercice. Je me concentre sur le moment présent. Généralement les gens te parlent mais tu ne les entends pas vraiment, tu te chauffes la voix, le corps...

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Quand Christophe Colomb a découvert l’Amérique il ne savait pas où il allait arriver, mais il avançait.

Merci à Kopernik d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

KoperniK - Prêt à tout (Official Lyrics Video)

Musique interview

RTL commémore les 50 ans de mai 68 avec une radio éphémère
RTL célèbre les 50 ans de mai 1968 le 3 mai 2018. A cette occasion RTL va créer...
  Quiet Dan : l'album When the earth was flat
Quiet Dan est un troubadour folk, un poète alchimiste, tisseur de chansons intenses et person...
Quiet Dan : l'album When the earth was flat

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire