Publicité

Kike M prépare l'album Antipersonal

  • Par
  • Le samedi, 07 mars 2020 à 16:14
  • Commentaires (0)
  • Dans Culturel

Kike M est un artiste espagnol, originaire de Salamanque. Il prépare un album et un fanzine sur les chansons et les illustrations qui l'ont accompagné ces cinq dernières années et intitulé Antipersonal.

Kike M

Qui se cache derrière Kike M et quel est votre univers artistique ?
Derrière Kike M il y a Kike Martín, originaire de Salamanque, qui vit à Madrid depuis cinq ans. Il y a aussi Isaac González à la basse, Jose Bueno à la guitare, Gabriel Vidanauta à la batterie et Manu Clavijo au violon.

Pouvez-vous nous présenter le Disque - Fanzine Antipersonal que vous préparez ? Quels seront les thèmes abordés ?
Le thème de l'album tourne autour de la remise en cause de l'identité, de l'amour, du passage incessant du temps...

Peut-on en savoir plus sur la partie instrumentale ?
Ce sera un disque de groupe. Nous produisons toutes les personnes qui vont l'enregistrer. Chacun apporte sa vision et nous discutons des décisions que nous devons prendre concernant les arrangements, l'intention, la dynamique...

Que souhaitez-vous apporter avec votre musique ?
Je veux apporter de la complicité, je cherche à me connecter avec le public et que ces chansons soient chantées avec eux, pour que la musique ne reste pas enfermée dans le disque si elle n'est pas encore vivante. Je cherche aussi à m'exprimer et à apprécier ce métier que j'aime.

Parlez nous du titre Sur...
Sur est le thème qui a renversé toute la partie conceptuelle de mon précédent E.P. Pobladores del suelo, las nubes y el mar. C'est une chanson qui m'a donné beaucoup de joies et qui ne peut pas se jouer dans mes concerts.

Pourquoi proposez-vous un magazine de 22 pages en plus du CD ? Que retrouvera-on dans le fanzine ?
J'ai été attiré par l'idée que l'album n'était pas seulement de la musique mais qu'il était compris comme une œuvre d'art multidisciplinaire. Dans le fanzine, il y aura les paroles des thèmes mais aussi de nombreuses illustrations, des collages, des photographies, des reflets et beaucoup de graphisme.

Pourquoi avoir réalisé un financement participatif ?
La première raison est la plus évidente, je n'ai pas pu collecter suffisamment d'argent pour financer un projet aussi ambitieux. Mais d'un autre côté, je pense que le financement participatif est un excellent moyen de se connecter et de communiquer avec le public.

Réaliserez-vous des clips et comment seront-ils ?
Bien sûr, je les prépare déjà. Ce seront des vidéos très différentes, je veux sortir la première en mai si tout se passe bien puis lancer deux autres cet été avant les présentations de l'album, qui sera en septembre.

Qu'évoque l'image et le dessin pour vous ?
Quelque chose avec lequel j'ai vécu depuis l'enfance. Le dessin a été la première forme artistique que j'ai eu à exprimer mes sentiments et je pense que de beaucoup d'autres personnes. Les gens ne devraient pas arrêter de dessiner. Cela m'excite, me détend et me libère.

Quelle est l'ambiance lorsque vous jouez sur scène ?
Cela dépend du format. Quand j'y vais, j'aime juste penser que j'ai tout le groupe à l'intérieur et quand je fais chanter ou danser c'est magique. Quand je pars avec tout le groupe, je me sens habillé et je monte très haut, je pense que nous avons de la complicité et nous comprenons tous ce que nous voulons transmettre ensemble et ces bonnes vibrations atteignent le public.

Aimeriez-vous donner un concert en France ?
J'adorerais, je veux visiter autant d'endroits que possible. Si je jouais en France j'apprendrais et j'apprécierais certainement beaucoup. J'adore voyager et rencontrer de nouvelles personnes.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci pour cette interview. Vive la musique indépendante et toutes les personnes qui la soutienne. Un câlin.

Merci à Kike M d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Kike M - Sur

A propos de Kike M

Kike Martín est né à Salamanque et a formé son premier groupe à 14 ans. Depuis, il n'a cessé de faire des chansons. En 2008, il a été premier dans la Certification des Jeunes Créateurs d'Europe et de la Méditerranée avec son groupe BNDR, ce qui les a amené à jouer dans différentes parties de Skopje (Macédoine) avec des artistes tels que María Rozalén, El Kanka ou Mikel Izal.
En 2015, il a déménagé à Madrid et a décidé de lancer son projet solo en tant que Kike M. Dans la capitale, il a déménagé avec les microphones ouverts de la chanson d'auteur et par une jam session où il a rencontré une variété de musiciens avec les mêmes préoccupations.

interview Musique

Le hangar : nouveau studio de tournage de l'équipe d'Amixem Le hangar : nouveau studio de tournage de l'équipe d'Amixem
Après avoir embauché 3 personnes (Etienne, Yvan et Thomas) grâce à #Embau...
  Michou dévoile son nouveau studio à Webedia
Michou vient de présenter son nouveau studio à Webedia à Paris. Le youtubeur av...
Michou dévoile son nouveau studio à Webedia

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire