Publicité

Kijoté : l'album Ombre et Lumière

Mehdi Has Par Le vendredi, 19 novembre 2021 à 08:33 0

Dans Culturel

Après Les Perdants Magnifiques, Kijoté revient avec son album Ombre et Lumière. Le chanteur provenant de Carcassonne livre une musique francophone, tout en alliant l’énergie du swing manouche à la chaleur des rythmes latins.

Kijoté - Ombre et Lumière

Avec son dernier disque « Les Perdants Magnifiques » Kijoté vous propose une chanson alliant l'énergie du swing manouche à la chaleur des rythmes latins, un univers où le cri enragé côtoie aussi bien la taquinerie, le pamphlet que le récit onirique. A partir d’histoires vécues ou fantasmées il traite des sujets tel que la place de l’individu dans la société d’aujourd’hui, et aborde des thématiques plus sociales mais toujours sans démagogie. Kijoté délivre une musique dans un style brut, épuré sans artifice. Il partagera la scène de Magyd Cherfi, Les Hurlements de Léo, Flavia Coelho, Les Vieilles Pies, Délinquantes, Mauresca Fracas Dub.

Damien Ruiz adopte le nom de Kijoté en 2014  en référence  au héros de Cervantès, Don Quichotte. Après avoir formé des groupes à consonance rock il commence à monter un projet solo avec des chansons plus personnelles, des influences musicales différentes, cherchant alors des racines plus profondes dans son enfance mais aussi dans sa double culture hispano-française. Il s'inspire de la Chanson Française des années 50/60 (Brassens, Brel, Gainsbourg) ou plus récente (Mano Solo, Sansévérino, Valérian Renault) ainsi que des rumberos espagnols. En 2016 il est repéré par le département de l’Aude, son projet sera accompagné dans le cadre du dispositif départemental de l’Aude  « Vice Versa » sur l'année 2017/2018 par Arts Vivants  et soutenu par l'Association 11 Bouge. Ce qui transparaît dans sa musique, ses chansons est une intensité émotionnelle où se mêlent le désir, la mélancolie, la rage, la révolte.

Pouvez-vous nous présenter l'album Ombre et lumière et son univers ?
Il s’agit d’un disque de chanson française où la place du texte est prépondérante, à la croisée des musiques jazz manouches, flamenca et latines.
Il y a bien sur une touche assez intimiste, mais j’ai tenté d’amener plus d’ouverture notamment sur le titre éponyme du disque.

Comment composez-vous et avez-vous un endroit dans lequel vous aimez écrire ?
Je compose chez moi au calme et seul. En règle générale j’amène une petite mélodie avec une idée de thème à aborder. Assez rapidement viennent se greffer une phrase ou un mot, puis le travail autour du texte et de la musique évolue ensemble, c’est à dire que je n’écris l’un puis l’autre.

Quels ont été vos choix pour la partie instrumentale et les sonorités de l'album Ombre et lumière ?
Chaque morceau ayant sa propre identité ils ne sont pas orchestrés de la même manière.
Certains ont très peu d’arrangements avec une simple guitare quelques percussions pour accompagner le chant.
Je me suis tourné vers une instrumentalisation acoustique avec des percussions ou une batterie légère, un sax soprano, une contrebasse, un violoncelle. Tous n’interviennent pas sur l’ensemble du disque j’ai préféré amener une ambiance propre à chaque chanson.

Qu'appréciez-vous dans la chanson Française des années 50/60 pour vous en inspirer ?
C’est cette musique qui a bercé mon enfance, des artistes comme Brassens, Ferré, Brel Aznavour, Nougaro faisaient partie de la collection de disques de mes parents. C’est certainement une part de nostalgie qui me pousse vers ce type d’instrumentalisation.
J’apprécie particulièrement celle de Brassens qui ne se constitue au final que d’une guitare et d’une contrebasse. C’est sans artifices et extrêmement efficace.

Parlez-nous du titre Des mots
C’est ma chanson préférée du disque elle parle de l’importance d’exprimer ses ressentis, de dire… Et de tout ce que l’on a à perdre en ne le faisant pas. Il s’agit aussi d’une chanson porteuse d’espoir, qui évoque une unité nécessaire. Les mots comme lien à l’autre en fait.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
Les partie rythmiques (percussions, basse et guitare) ont été enregistrés en même temps pour donner une sensation d’énergie à l’auditeur, puis les instruments solistes et enfin le chant.
Excepté pour Brune où j’ai tenu à faire le violoncelle, la guitare et le chant en même temps pour plus d’authenticité si je puis dire. Enfin Fantôme est le seul morceau où j’ai tout fait tout seul guitare chant et palmas.

Vous proposez également des sessions acoustiques de vos compositions. Qu'appréciez-vous dans ce format et qu'apportent-elles à votre musique ?
Elles sont plus fidèles à ce que je présente en concert, je ne joue qu’en solo guitare/voix ou duo. Cela donne aussi un caractère plus intimiste peut être plus chaleureux que les versions disques.
Ces versions permettent aussi de rendre le texte plus intelligible, plus accessible.

Que souhaitez-vous proposer au public avec cet album ?
Quelque chose de profond, d’authentique, qui reste fidèle à mes inspirations premières tout en évoluant.

Souhaitez-vous nous parler de l'univers visuel de l'album : pochette, clips... ?
C’est Yahn Owen qui a réalisé la pochette du disque ainsi que la précédente.
Pour ce qui est de la vidéo j’ai fait appel à One shot Video que je connais depuis longtemps et en qui j’ai totalement confiance.

Des concerts sont-ils prévus et qu'appréciez-vous dans la rencontre avec le public ?
Oui je serai le 4 décembre à l’Odeum de Carcassonne (11), il y a aura une sortie de résidence au Foyer d’Education Populaire d’Alzonne (11) le jeudi 6 janvier 2022, et enfin le 15 avril au Chai de Capendu (11) en 1ère partie d’Alexis HK.
Ce que je recherche avec le public ? Une interaction, un échange je crois que c’est un peu cela qui motive un artiste à monter sur scène.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Soyez curieux, allez voir des concerts et soutenez les artistes qui ne sont pas encore connus.
Il y a plein de radios et de lieux alternatifs qui les diffusent.

Merci à Kijoté d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Kijoté - Ombre et lumière - Session Acoustique

Musique interview

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam