Publicité

Kevin Chomat : l'album Le Maquis

Maxime Lopes Par Le mercredi, 19 mai 2021 à 19:59 0

Dans Culturel

Kevin Chomat, auteur-compositeur et interprète, mêle passion et sincérité, en écrivant des textes sur les différents combats de la vie. Découvrez son troisième album Le maquis.

Kevin Chomat - Maquis

Kevin Chomat se livre dans un tout nouvel album Le maquis, enregistré chez Hedayat Music. Un album placé sous le signe de la différence. À travers ce dernier, Kevin raconte la recherche de sa place dans cette société qui n'accepte toujours pas la dissemblance. Sensible et sans filtre, c’est avec humilité que le chanteur chante pour tous ceux qui se cherchent encore.

Kevin Chomat, auteur-compositeur interprète, est un artiste aux textes sincères. Une musique pop-variété aux mélodies catchy. Près de son public, il compose avant tout des titres pour célébrer la différence.

Pouvez-vous nous présenter votre album Le Maquis ?
Le Maquis est mon 3ème album. C'est un album placé sous le signe de la différence. J'y raconte la recherche de ma place dans la société qui n'accepte toujours pas la dissemblance. La plupart des textes restent mélancoliques, mais comme toujours je tiens à les chanter sur des musiques aux refrains catchy. C'est pour moi l'album le plus abouti des trois que j'ai pu réaliser depuis 2014. J'ai de plus pu rencontrer de nombreuses personnes qui m'ont conseillé dans l'écriture de mes textes.

Pourquoi avoir fait un titre sur Père Lachaise ?
Durant le confinement, je repensais à mes précédents enregistrements studio à Paris. La nostalgie des bons moments à réaliser ces derniers m'a donné l'envie d'écrire une chanson sur la station de métro "Père Lachaise", station où j'ai l'habitude de m'arrêter lors de mes déplacements à Paris. Dans cette chanson, je raconte mes futures retrouvailles avec la capitale.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
En raison de la crise sanitaire, nous avons commencé les arrangements de mes compositions à distance via un logiciel informatique qui m'a permis d'entendre et de communiquer comme si j'étais en studio. Ensuite j'ai pu aller en studio enregistrer les voix et finir par le mixage et mastering à distance une nouvelle fois.

Parlez nous du titre Ambigu et de son clip...
Le clip du morceau présente un homme maniac et rabat-joie, vivant dans un environnement totalement blanc dépourvu de couleurs, il représente notre société où tout doit être blanc et lisse pour être considéré comme normal. Je m'adresse à lui afin de lui faire changer d'avis sur sa vision des choses et lui expliquer que sans différence la vie serait morose. Trois personnes joyeuses et souriantes viennent donc lui apporter une touche de couleur lors de ses tâches quotidiennes. Elles lui remplacent ses objets blancs par des objets colorés, afin de lui montrer qu'il est important d'oublier sa routine, de sortir de sa zone de confort, et d'accepter le fait que les autres soient différents. A l'heure où la différence est au cœur du conflit social, ambigu vient comme une ode au rassemblement.

Quels ont été vos choix sur l'artwork du disque ?
Pour Le maquis, lieu où les résistants opéraient durant la seconde guerre mondiale, je voulais vraiment illustrer ce côté "résistance", pendant ce confinement, avec le drapeau. Celui-ci est recouvert d'éclaboussures de plusieurs couleurs représentant les différentes difficultés que nous pouvons rencontrer dans notre vie mais aussi les bons moments qui sont gravés à jamais dans nos coeurs.

Une indiscrétion à nous donner sur Le maquis ?
Le maquis n'aurait jamais dû s'appeler comme tel si il n'y avait pas eu de confinement ;)

En tant qu'artiste, comment avez-vous vécu la crise sanitaire de ces derniers mois ?
Cela a été très compliqué pour moi au départ car mes concerts ont tous été annulés. Mais j'ai voulu utiliser cette période à mon avantage en créant de nouvelles choses dont mon nouvel album. J'ai aussi pris le temps de chercher des musiciens et aujourd'hui je suis fier de les compter parmi mon équipe. Benjamin Michel, claviériste de mon projet est aussi mon directeur artistique et m'aide dans mes choix artistiques. Swan Vaude m'accompagne à la guitare, Alexandre Carruana à la basse, Pierre Lucbert à la batterie et Léa Ribes aux choeurs. Ce sont tous des merveilleuses personnes qui ont vraiment confiance en mon projet et qui apportent un vrai plus à ce dernier. J'ai vraiment hâte de pouvoir vous les présenter en live !

Quels vont être vos projets à venir pour les mois à venir et espérez-vous pouvoir retrouver la scène ?
Nous avons tourné une captation avec mes musiciens et nous comptons la partager avec mon public à la rentrée de septembre. Avec tout ce qui se passe en ce moment, ce n'est pas le bon moment pour la sortir. Nous préférons préparer nos futurs concerts et se concentrer sur la mise en scène de ces derniers ! J'espère retrouver mon public en septembre mais en attendant nous ferons des petits concerts privés acoustiques un peu partout avec mon guitariste ! :)

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci de m'avoir proposer une nouvelle fois une interview sur votre site !!! Merci également à toutes les personnes qui me suivent et qui m'aident à avancer jour après jour !

Merci à Kevin Chomat d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Ambigu - Kevin Chomat

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam