Publicité

Jpye : l'album Samba with You

Rédaction Divertir Par Le vendredi, 23 juillet 2021 à 11:22 0

Dans Culturel

Samba With You est un ensemble de joyaux pop baléariques délicieusement estivaux, décontractés et accrocheurs qui raviront les fans des années 80 avec des synthétiseurs scintillant et des voix loufoques et fraîches.

Jpye - Samba with You

Le multi-instrumentiste, DJ et producteur français Jean-Philippe Altier n'a pas encore eu son moment de gloire - en tant que Jpye tout du moins. Bien qu'il ne soit pas un nouveau venu, il a principalement passé ces dernières années à écrire et enregistrer de la musique en tant que Twonk avec ses potes Leonidas, Rob Donelly et Renato Tonini.

Ce premier album disponible pendant l'été 2021 sur le label anglais Claremont 56, est un ensemble de joyaux pop baléariques délicieusement estivaux, décontractés et accrocheurs qui raviront les fans des années 80 avec des synthétiseurs scintillant, des voix loufoques et fraîches, le tout posé sur des rythmes de boîte à rythmes vintages, de guitares et de basses chaudes et enivrantes.

À juste titre, Leonidas et Renato Tonini, figurent tous deux sur un certain nombre de titres, aux côtés de la chanteuse e11e et des claviers de Michael Tainturier (Ingé son au studio Atlas, JB Dunckel, Christine and the Queen, Grégory Porter...) et Rob Donnelly.

L'album démarre de manière époustouflante via un trio de joyaux délicieusement langoureux et plein de joie de vivre avec la chanteuse e11e: Samba With You, un morceau de pop baléarique avec un rythme sur une clave samba, des lignes de synthétiseur montantes et descendantes et une basse bouillonnante ; Downside Up World un morceau de pop azuréenne avec une basse “slap” années 80 et une guitare jazzy; et la coproduction de Leonidas Oui Non, où des lignes d’acide ondulées de TB-303 se tissent sur une guitare de style Pat Metheny et des sons de synthés toxiques.

Leonidas est également présent sur un autre moment mémorable de l'album, Let The Record Spin, où des lignes tumultueuses de synthétiseurs se mélangent à des voix synthétiques, des échos dubs, des lignes acides pétillantes sur les congas rumba fluides de Renato Tonini et un groove hybride électro / dub disco.

Tonini devient l'attraction principale d’un trio de killer tacks, où il gère le chant principal. Sur le single récent Cosa Ti Va? et le plus croustillant et plus rythmé Non Ci Pensare, Tonini livre des couplets rythmés et parlés sur des morceaux d'accompagnement typiquement colorés et authentiquement années 80 ; en conséquence, les deux morceaux rappellent les morceaux classiques de disco baléarique italienne tels que "Radio Rap" de Radio Band et "Stop Bajon (Primavera)" de Tullio de Piscopo. La qualité de la voix douce et émotive de Tonini est mise en avant dans Don’t Stop (Tiddidam Dub), une affaire somnolente, chaleureuse et vitreuse mais aussi tactile, groovy et rêveuse.

La seconde moitié de l'album est consacrée aux dubs et version instrumentales pour DJ. C’est sur ces derniers que la qualité de la production et de l’arrangement de Jpye est mise en avant. Les points forts incluent une version plus charnue de la chanson d’ouverture de l’album avec des touches de synthétiseur et des échos électroniques supplémentaires ; le “Dub” de Cosa Ti Va ? à la voix transformées par des délais analogiques et une belle version dub de “Non Ci Pensare” préparé avec amour par le boss du label Paul “Mudd” Murphy, qui laisse sagement et efficacement l'instrumentation de Jpye prendre le devant.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam