Publicité

Joylie : son single Let it go...

Rédaction Divertir Par Le lundi, 26 novembre 2018 à 19:03 0

Dans Culturel

Joylie dévoile son single Let it go, extrait de son futur EP Dirty Laundry soutenu par les internautes.

Joylie

Joylie, du classique au rock

Auteur / Compositrice / Interprète, Joylie, de son vrai prénom Julie, navigue dans le milieu musical depuis maintenant de nombreuses années.
C’est d’abord au conservatoire que cette jeune artiste fait ses armes. Elle y apprend le piano, la musique de chambre et clôture cette première formation classique alors à peine âgée de 17 ans en obtenant le diplôme d’Études Musicales, plus haut titre du conservatoire.
C’est ensuite vers une formation pour artiste professionnel à l’école Gospel CDC France que Julie se dirige.
C’est à l’issue de cela que va naître « JOYLIE »…

Des rencontres dans les couloirs du métro

En 2016, Joylie obtient l’accréditation pour jouer dans le métro Parisien. C’est dans les couloirs de ce dernier, au milieu des passants, que le personnage de Joylie se façonne et prend vie. Elle y interprète compositions et reprises et se forge une direction artistique parmi ce public dont l’attention est si difficile à saisir.
Dans le métro, Joylie fait également des rencontres, dont certaines vont provoquer un tournant dans son parcours musical. Une véritable équipe se constitue et c’est ensemble qu’ils créent ce qui deviendra son premier EP.

En studio

C’est au début de l’année 2018 que Joylie et son équipe entrent en studio pour enregistrer ce qui sera son premier opus. Durant plusieurs semaines ils expérimentent, testent, essaient… C’est un véritable laboratoire qui se met en place : Les sons se mélangent, les univers qui les inspirent s’entremêlent. Une véritable chimie opère alors, du Blues à la Soul en passant par des sonorités plus rock.
C’est ainsi que l’EP Dirty Laundry voit le jour.

Un single et un crowdfounding

Lors de la conception du projet en studio, un premier titre sort du lot et s’affirme de manière évidente : il est la meilleure carte de visite possible pour présenter et représenter l’univers de cette jeune artiste.
Joylie et son équipe font donc le choix de tourner un clip vidéo de ce morceau afin de pouvoir le présenter au public.
Univers sobre et classe, image en noir et blanc, le tout en slowmotion, voici la recette de l’émotionnel clip de Let It Go, fer de lance du projet de Joylie.
En parallèle à la sortie de ce premier single, l’artiste propose un financement participatif sur la plateforme Ulule qui lui permettra, s’il est mené à son terme, de poursuivre ses projets musicaux et de les promouvoir au maximum.
Alors que plusieurs dates de concerts sont actuellement en préparation, Joylie met un point d’honneur au fait de retourner prochainement dans les couloirs du métro, là où elle a fait ses premiers pas, afin d’y présenter en avant-première Dirty Laundry. La boucle sera bouclée…

Interview avec Joylie

Comment avez-vous trouvé votre nom de scène original Joylie ?
Je cherchais un nom de scène depuis un certain temps. Mes amis me disent tout le temps que j’ai la joie de vivre. Je suis très attachée à mon prénom Julie qui est celui de mes 2 arrières grand mères. Puis un jour, l’idée m’est venue, mettre le mot Joy (qui signifie joie en anglais) dans mon prénom Julie... Joylie !

Pouvez-vous nous présenter votre single Let it go ? D'où vous vient votre inspiration ?
Lorsque j’ai conçu le projet en studio, le titre Let it go s’est affirmé de manière évidente, il représentait la meilleure carte de visite pour représenter mon univers. Mon inspiration vient de mes expériences personnelles. A travers cette chanson, j’essaie de me rappeler l’importance du lâcher prise face aux épreuves. C’est important de ne pas s’attarder sur ce que nous ne pouvons pas contrôler mais au contraire, se focaliser sur ce qu’on peut agir, pour construire l’avenir et croire en ses rêves.

Sur quoi attachez-vous le plus d'importance dans vos chansons ?
J’aime vraiment quand la musique transmet une émotion, pour moi c’est le plus important.

Peut-on en savoir plus sur votre clip et pourquoi l'avoir fait en noir et blanc ?
L’idée du noir et blanc était d’avoir un clip à la fois sobre et classe.

Vous préparez actuellement votre EP Dirty Laundry, peut-on en savoir plus à son sujet, les thématiques que vous allez aborder... ?
Dirty laundry, c’est mon tout premier EP dont la sortie est prévue pour décembre 2018. Il se composera de 5 titres teintés de rythme blues, rock et soul. J’ai choisi les chansons que mon public apprécie particulièrement durant mes concerts. Les thématiques abordées sont principalement tirés d’expériences personnelles. Pour le titre Dirty Laundry, C’est parti d’une blague ! J’étais dans une laverie automatique avec mon amie américaine Shannon et nous parlions du titre de mon prochain EP. « You wash your emotions through your songs like you wash your clothes »... « Tu nettoie tes émotions à travers tes chansons comme tu laves tes vêtements ! Finalement j’ai trouvé ce titre très vrai et très efficace !

Vous dîtes que votre projet artistique est parfois "désinvolte", pourquoi ?
Je me fiche pas mal des codes. J’aime casser les clichés et que chacun se sente libre d’être soi même...

En quoi vos différentes études dans la musique vous aident-elles dans votre carrière ? Votre famille a-elle facilement accepté le fait que vous vouliez faire cette voie là et pas autre chose ?
Mes années au Conservatoire m’ont donné de solides bases. Et le piano me sert de support pour composer et puis j’ai pu touché à plusieurs instruments, ce qui aide beaucoup pour arranger les chansons. Oui ma famille me soutient beaucoup ! C’est tellement important, j’ai beaucoup de chance !

Parlez-nous de votre travail sur la partie instrumentale et les sonorités de vos compositions...
En général, j’ai dans la tête la façon dont je veux que ça sonne. Après la complexité, c’est de pouvoir retranscrire ces sonorités... en vrai... J’ai la chance de travailler un super ingé son Steven Moalic alias Stiff. Il m’aiguille et m’aide à trouver les types de sons que cherche. J’aime beaucoup travailler sur l’atmosphère, les couleurs des morceaux...

Comment se passent vos enregistrements en studio, quelle est l'ambiance avec l'équipe ?
J’ai réussi à m’entourer d’une équipe de choc ! L’ambiance est vraiment cool et positive. Il y a beaucoup de travail, mais on s’éclate !

Pour l'EP Dirty Laundry vous réalisez un financement participatif. En quoi vous sera-t-il utile et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
Cette aide va marquer un tournant décisif dans mon projet artistique. Pour le moment, mon boulot de monteur-son m’a permis d'investir personnellement pour initier le projet. Mais comme vous le savez, le coût d’un EP de qualité professionnelle est élevé, et je ne peux malheureusement pas tout prendre en charge. C'est pour ça que j'ai besoin de votre contribution pour m'aider à concrétiser et finaliser la réalisation de cet EP qui me tient à cœur depuis des années. Et c’est primordial de rétribuer à juste valeur, le travail fourni par les musiciens, les ingé son et les différents membre de l’équipe...

Vous pouvez soutenir l'EP Dirty Laundry de Joylie sur Ulule.

 

Vous êtes artiste du métro depuis 2016. Comment se passe votre relation avec les voyageurs dans cet endroit difficile et avez-vous pu déjà tester les morceaux de votre futur EP ?
Oui c’est un très bon moyen pour tester ses compositions. Lorsque les passants s’arrêtent pour écouter, même l’espace d’une seconde, c’est révélateur : La chanson fonctionne ! Le métro, c’est la meilleure école pour travailler sa prestation scénique et se confronter à un public varié. Au pire, c’est l’indifférence, les gens sont pressés, mais finalement j’ai été très étonnée que beaucoup de gens sourient et prennent le temps de dire merci ou bien de dire un mot gentil. Ca fait chaud au coeur !

Vous dîtes avoir fait des rencontres dans le métro qui ont marqué un tournant dans votre carrière, peut-on en savoir plus à ce sujet ?
J’ai pu rencontrer des musiciens du métro hyper talentueux ! Ils m'ont été de très bon conseil et certains participent également à l'EP. C'est vraiment important pour mon projet de pouvoir collaborer avec des artistes de styles et milieux variés. Le métro c'est un endroit où se retrouve des passionnés de la musique.

Il parait que vous faites des collaborations artistiques avec le milieu non-voyant. Peut-on en savoir plus à ce sujet ?
J'ai une amie, Meryem qui est non-voyante et chanteuse très talentueuse. J'ai eu la chance de l'accompagner au piano en concert et nous avons même participé à un reportage sur ce sujet qui a été diffusé sur France 5 dans l’émission A vous de voir.

Une indiscrétion ou une anecdote à nous donner ?
J’ai eu les cheveux rouge !
Quand ma mère m’a vu, elle a voulu se teindre ses cheveux en vert... Il était urgent de repasser au blond. hahaha

Que représente la scène pour vous, vous avez notamment fait quelques tremplins (Rock en Seine...) ? Dans quelle salle aimeriez-vous le plus donner un concert ?
J’adore les festivals ! Mon plus grand rêve serait de jouer sur de grandes scènes de festivals comme Rock en Seine par exemple ! On va commencer par les tremplins ! La compétition est dure, alors avec ma manager on prépare l’EP et un set live béton et on croise les doigts pour l’année prochaine :-)

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Il reste tout juste 15 jours pour participer au crowdfunding alors je compte sur vous !
Même les petits dons sont importants ! Ca va vraiment nous aider :-)

Merci à Joylie d'avoir répondu à nos questions !
Retrouvez la également sur Facebook.

Et pour aller plus loin, en ce moment...

- dans ma playlist : Amy Winehouse - Love is blind, Gary Clark Jr - Numb, Timi Yuro - Hurt, LSD - Audio...
- le film / la série que j’affectionne : En ce moment le film Bohemian Rapsody
- le livre que j'aime lire : J’ai envie de lire le nouveau bouquin de Michelle Obama, vous l’avez lu ?
- Le spectacle ou l'humoriste qui me fascine : Les « inconnus »
- la destination où j'aimerai voyager : Les îles...

JOYLIE - LET IT GO

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam