Publicité

Joulik prépare l'album Racines

Maxime Lopes Par Le vendredi, 29 octobre 2021 à 13:21 0

Dans Culturel

Joulik prépare l'album Racines pour 2022 ; avec de nouveaux thèmes et en s'inspirant de chants traditionnels.

Joulik

Qui se cache derrière Joulik et comment vous êtes vous rencontrés ?
Le groupe a maintenant plus de 11 ans d'existence et il a évolué sous différentes formes. Tantôt duo, trio, quatuor, cela fait 5 ans qu'il tourne sous sa forme actuelle en trio avec :
Mélissa Zantman : chant, accordéon, percussions
Robin Celse : guitare, mandole, chant, percussions
Claire Menguy : violoncelle, chant

Pouvez-vous nous présenter votre album Racines et son univers ?
L'idée d'origine pour ce nouvel album a été de tisser des liens entre les différentes cultures musicales du monde comme différentes racines qui se croisent ou s'entrelacent. La volonté est de s'affranchir de frontières tant géographiques que temporelles puisque le son devient plus moderne tout en ayant une racine dans le folklore du monde.
La sonorité de ce disque est nettement plus tribale, percussive avec un travail particulier sur les polyphonies vocales et les sons de basses, ce qui offre un son plus ancré, pour la majorité des morceaux.
Dans ce nouvel album de 12 titres, il y a 7 morceaux qui sont des compositions originales de Joulik (langage imaginaire, wolof, français, créole avec un texte de Suzie Begue) et 5 morceaux créés et arrangés autour de chants ou textes traditionnels (hongrois, espagnol, grec, brésilien, serbe)

Qu'est ce qui vous plait dans la musique celtique pour en inspirer en partie ?
Nous avons chacun nos affinités musicales et ce, depuis le plus jeune âge et il est donc évident qu'elles ressortent (même inconsciemment) lors de nos compositions. Pour ce qui est de la musique celtique, Robin en a joué avec son père très jeune. On peut retrouver dans le disque, sur le titre "Papel" un mélange folk celtique, gnawa, indien et sud-américain (mais encore une fois, ce n'est pas forcément un choix de faire apparaître tel ou tel style musical)

Quels sont vos choix sur les instruments utilisés et qu'apportent-ils aux sonorités de vos compositions ?
Nos instruments principaux sont ceux dont on a toujours joués même si certains prennent ou quittent le navire suivant nos phases d'évolution.
Nous aimons utiliser nos instruments parfois à contre-emploi, de manière à se rapprocher des couleurs musicales du monde.
Les instruments utilisés sur cet album : Voix, accordéon, violoncelle, guitare acoustique et électrique, mandole kabyle, kaval (flûte bulgare), Wahwah tubes, tom basse, stomp box, cymbales, shakers et autres percussions...
Ces instruments s'accordent particulièrement bien ensemble et sont en même temps bien complémentaires.
Lors de nos créations et arrangements, on explore les différentes unions possibles entre les instruments.
L'usage d'effets tels que l'octaver (doubler les basses à l'octave inférieure), le looper (boucleur) ou delay permet d'enrichir cette palette sonore.

En résumé :
Des voix emportées vers des lames soufflées,
Des cordes frottées, pincées,
quelques sons percutés…

Pourquoi évoquer les "Racines" dans votre projet ?
Car avec Joulik, parfois, on se sent un peu comme un arbre. À l'image des racines qui vont puiser de la nourriture et de la force dans la Terre, nous, tous les trois, c'est grâce à la musique que nous partons en quête d'inspiration dans le monde, jusqu'à créer nos propres langages imaginaires parfois. Pour ce faire, nous déployons nos "racines" aussi loin que possible, dans l'intime comme dans l'immensité.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Pour ce disque, nous avons fait le choix d'enregistrer à la maison, sur le Mont Ventoux, où il fait bon vivre.
En dehors de l'aspect financier avantageux, nous avons pu prendre le temps d'explorer et de finaliser nos créations tout en profitant d'un cadre inspirant...
Le résultat nous a démontré qu'il était possible de le faire chez soi et nous en sommes bien heureux !
La prise de son et le mixage ont été réalisés par le 4ème membre du groupe, ingénieur du son et ami qui nous suit depuis 11 ans : Benoit Martin (studio Hors Phaz).

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Nous avons 4 albums derrière nous. La vente de ces disques nous permet de gérer en auto-production et avec l'accompagnement de La clique production une grande partie de chaque nouveau disque, mais cela ne suffit pas à englober la totalité des coûts.
Nous aimons l'idée du financement participatif, car cela permet au public qui nous suit de faire partie de l'aventure, et de partager les étapes de cette création ! Les participants sont ainsi les premiers à recevoir l'album et d'autres contreparties proposées, et cela leur permet de nous soutenir comme ils le souhaitent. C'est un beau partage, pour tout le monde.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Racines ?
Un temps de liberté ! Des découvertes pour les oreilles, et de l'amour pour les coeurs.

Quel sera l'univers visuel de l'album Racines et un clip est-il prévu ?
L'univers visuel est en train de voir le jour sous les doigts de David Job (o2prod), nous ne pouvons pas encore en dire plus. Il y aura dans le livret quelques photos de Delphine Chomel.
Un clip est prévu mais n'a pas encore été tourné.
Nous sortirons prochainement un EPK réalisé par Caté Veleski lors de l'enregistrement.

Une indiscrétion à nous donner sur l'album ?
Les nuits ont été courtes pendant l'enregistrement ! =)

Quel sera l'univers de votre futur spectacle et des concerts seront-ils organisés pour cet album ?
Nous partons en résidence la semaine prochaine, nous pourrons vous en dire plus après !!!

Quelle est l'ambiance lorsque vous êtes sur scène et comment le public a-t-il déjà pu accueillir vos premiers titres ?
Nous avons joué les morceaux de ce disque déjà une vingtaine de fois cet été/automne 2021, et le public a été très enthousiaste, touché aussi. Ce fut un bel accueil pour nous, surtout après une longue période sans pouvoir jouer...
L'ambiance sur scène est toujours très heureuse, chaleureuse, dans l'émotion et la joie de chanter et jouer ensemble. Nous aimons donner aux gens ce temps d'escapade à travers la musique. Nous ressentons une grande liberté sur scène, et une grande gratitude d'être là.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Nous souhaitons que la culture retrouve toute sa liberté, et que les portes des concerts soient réouvertes pour tout le monde !

Merci à Joulik d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

JOULIK / Teaser Live au Petit Duc

Musique interview Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam