Publicité

Jordan Williart va A l'essentiel dans son EP

Jordan Williart vient de dévoiler son EP A l'essentiel.

Jordan Williart

Interview

En quoi vos cours à l'école du café de la gare vous ont été utiles ?
Les cours à l'école du café de la gare, m'ont été utiles dans le sens où très jeune j'ai pris conscience que les célébrités qu'on voyait derrière le petit écran étaient bien réelles et de plus pour certaines avaient débuté et s'étaient produites dans ce lieu mythique. Ceci m'a donc encouragé à poursuivre et à essayer de vivre mon rêve.
Dans cette école j'ai appris à travailler la respiration, le placement de la voix, l'interprétation, etc.

Vous avez sorti plusieurs titres autour de vos enfants. En quoi est-ce important pour vous ?
Nous avons créé avec Frédéric Bertrand, auteur compositeur avec qui je collabore depuis plusieurs années, quelques chansons autour de mes enfants car dans une vie quoi de plus important que ses enfants.
J'aime avec les mots et en chansons dire certaines choses que peut être par pudeur, on ne dit pas forcément.
Les mots et la musique peuvent aussi clarifier certaines choses ou servir de thérapie.
Dans le cas présent c'était tout simplement pour leur témoigner mon amour et ma fierté de père.
Ça me tenait à coeur de le faire.

Pouvez-vous nous présenter votre EP A l'essentiel ?
Mon EP contient six chansons.
Destination bonheur :  le thème de cette chanson est la relation fusionnelle entre un père et sa petite fille, ou celui ci désire le meilleur pour sa fille, que du bonheur.
Choisis ta vie :  chanson d'un père pour son fils pour lui exprimer sa fierté de père, quoi que soit ses décisions et ses choix de vie.
A l'essentiel :  est le titre de mon EP, cette chanson pourrait mener à la réflexion, dans une vie qu'est ce que réellement l'essentiel ?
Sous les feux de la rampe :  cette chanson exprime le désir fou et compliqué de chanter et traduit le fait que le succès peut être éphémère et destructeur.
Tu m'as laissé tomber :  cette chanson comme son titre l'indique évoque une relation qui est arrivé à terme, une rupture.
Belle comme le jour :  Suite à une terrible tragédie, un couple accueille dans leur foyer un petit être tant attendu, qui leur donnera énormément d'amour, un deuxième souffle.

Pour vous, que représente le fait d'"aller à l'essentiel" ?
Pour moi le fait d'aller à l'essentiel est une urgence.
Je pense que l'idéal est de profiter de ses proches, des gens qu'on aime, temps qu'ils sont présents. De profiter de tous ces petits moments de bonheurs, de ces moments uniques, plus que de courir après le matériel, le temps passe trop vite.
Voilà pour moi ce que représente l'essentiel.

Au cours de votre carrière vous avez eu l'occasion de travailler avec plusieurs personnes renommées (Pierre Malar, Laurent de Gasperis, Renaud Siry...). Qu'appréciez-vous dans ces moments d'échanges et sont-ils importants pour vous ?
Effectivement j'ai eu la joie de travailler avec plusieurs personnes renommées. Ce que j'ai apprécié chez ces personnes est leur simplicité et leur professionnalisme.
Ce qui est très important est de se retrouver avec des gens qui sont tout autant passionnés que moi et qui pour certains j'ai énormément appris.

Quelle est l'ambiance quand vous enregistrez en studio ?
 Les enregistrements studio ne sont que du bonheur, l'ambiance est toujours très détendue mais personnellement je reste toujours très concentré pour donner le meilleur de moi même pour que le résultat final soit au mieux.

En 1996 vous avez enregistré vos chansons grâce à une maison de Production. Aujourd'hui, comment voyez-vous l'évolution à ce sujet et n'est-ce pas trop compliqué de sortir un album ?
Par rapport à mon évolution depuis 1996, pour être honnête, malgré avoir enregistré de nouveaux CD et en avoir également produits, c'est assez compliqué.
Les chansons sont en général diffusées sur le web, sur certaines radios fm dans le Nord, dans le sud. Actuellement je suis diffusé sur CJMX FM Country Montréal mais pour être diffusé sur les radios fm Parisiennes, c'est vraiment très compliqué. C'est pas simple non plus de réussir à signer avec une maison de disque ou de production.

Parlez nous du titre Destination bonheur...
Étant passionné depuis toujours, mon rêve était de chanter en duo avec ma fille Sarah âgée de sept ans.
Nous avons donc à nouveau collaboré Frédéric Bertrand et moi-même pour créer cette chanson, tout en demandant à Sarah de nous donner des idées pour interpréter au mieux le texte.
Cette chanson évoque une relation fusionnelle entre un père et sa fille et le désire de celui-ci qu'elle vive le meilleur.

C'était important de faire une sorte de rétrospective dans votre EP A l'essentiel et quel est le meilleur souvenir de votre parcours artistique ?
Étrangement pour moi le meilleur souvenir est le tout début mon aventure musicale.
Les cours à l'école du café de la gare, les cours chez Pierre Malar, ce monsieur m'a beaucoup appris, d'une gentillesse et d'une simplicité incroyable.

Pour cet EP vous avez sorti un clip (en noir et blanc). Quels étaient vos choix à ce sujet et l'univers visuel est-il important en musique ?
J'ai voulu que le clip soit en noir est blanc pour peut-être donner un côté un peu plus sérieux au thème "A l'essentiel".
Je pense que l'univers visuel est très important en musique, l'image est la complémentarité me semble t'il d'une chanson. Elle doit être le reflet du texte, de l'histoire évoquée.

Avez-vous un souvenir de scène à nous partager ?
J'ai effectivement un souvenir à partager, celui de ma première scène au domaine du Casino de Divonne-les-Bains.
J'ai chanté pour la première fois accompagné de musiciens, la soirée était présentée par Jean Pierre Descombes, célèbre animateur des jeux de 20 heures pendant de nombreuses années.
Cette soirée était spéciale, que du bonheur.

Pas trop peur de l'avenir pour les concerts avec la pandémie ?
Au niveau des concerts, malheureusement ce n'est pas bien engagé mais avec de la patience, il faut espérer que les choses reviennent progressivement à la normale.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Pour conclure j'aimerais remercier toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de mon nouvel EP A l'essentiel.
Le Poisson barbu où j'ai enregistré.
Je souhaite également remercier David Vincent de DVM production pour la réalisation du Clip, les radios qui diffusent mes chansons.
Un grand merci également à Frédéric Bertrand, auteur compositeur avec qui je collabore depuis maintenant plusieurs années ainsi qu'à Maxime du site média Divertir pour cette interview.
J'espère de tout coeur oublier personne.

Merci à Jordan Williart d'avoir répondu à notre interview !
Suivez son actualité également sur Facebook.

Destination bonheur

A propos

Jordan Williart est un auteur-interprète français né le 6 juin 1968 à Asnieres (Haut-de-Seine, France),
de parents d'origine française et espagnole, tous deux nés à Casablanca au Maroc.
En 1991, il entame des cours de chant à Paris, à l'école du Café de la Gare (café théâtre dans lequel de nombreux artistes ont fait leurs débuts), puis avec Pierre Malar (interprète lui-même découvert par Edith Piaf, puis professeur, entre autres de Mylène Farmer et Michel Leeb).
En 1996, repéré par une maison de production, Jordan Williart enregistre ses premières chansons et participe à un concert gala au Casino de Divonne les Bains. La soirée est présentée par Jean-pierre Descombes (célèbre animateur des "jeux de 20 heures") et diffusés sur FR3.
En 1997 Jordan Williart enregistre un premier CD 4 titres, dont la chanson phare, écrite par Billy Nencioli (chanteur, parolier et compositeur pour le cinéma), est Le mal de toi. Jordan écrit les paroles de deux autres chansons du CD, J'entends encore parfois et Une histoire sans importance.
La pochette est réalisée avec la contribution de Michel De vaux.
Jordan interprète ces titres dans des dîners-spectacles, restaurants et cafés.
En 2001, Jordan Williart enregistre 5 nouveaux titres, parmi lesquels Les yeux ouverts et Amis,  je te le dis.
En 2003, en collaboration avec l'auteur compositeur Frédéric Bertrand, Jordan Williart produit un nouveau CD 4 titres comprenant les chansons, Permis de tuer, manifeste contre toute forme de dictature, Comme une voix, chanson évoquant l'au-delà, L'homme de ta vie et L' amour nous suffit. Les basses et les guitares sont jouées par Laurent de Gasperis, qui fut guitariste de Coluche.
Les arrangements sont de Renaud Siry, ami de Didier Barbelivien et créateur du groupe Beatle Story, dont il est chanteur et batteur.
En 2011, toujours en collaboration avec Frédéric Bertrand, Jordan Williart produit un CD 2 titres en hommage à son fils disparu, et comprenant les chansons, Mon ange et Vivre pour les vivants.
En 2020,  un nouvel EP voit le jour, et comprend les chansons A l'essentiel (dont le clip est réalisé par David Vincent pour DVM production), Belle comme le jour (chanson écrite par Jordan pour sa fille Sarah, également interprète du titre Destination bonheur), Choisis ta vie, chanson écrite pour son fils Bryan, Tu m'as laissé tomber et Sous les feux de la rampe. Ces six chansons sont actuellement diffusées sur plusieurs webradio ainsi que sur CJMX Country Radio à Montréal.

Jordan Williart "A L'ESSENTIEL"

Musique

Ben'do : le single Oublier Ben'do : le single Oublier
Découvert avec son Hit Pareil, l'artiste Ben'do qui cumule plus de 10 millions de str...
  Wonderfool : l'album Life's Sweet Flow
Découvrez l'album Life's Sweet Flow de Wonderfool. Dix titres pop teintés de f...
Wonderfool : l'album Life's Sweet Flow

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire