Publicité

Janine Boissard présente son roman Quand la belle se réveillera

Maxime Lopes Par Le mardi, 03 mai 2022 à 15:09 0

Dans Culturel

L'auteure Janine Boissard vient de sortir son roman Quand la belle se réveillera.

Janine Boisard (crédit Philippe Matsas, Leextra, Fayard)

crédit photo : Philippe Matsas, Leextra, Fayard

Le roman Quand la belle se réveillera

Ce matin-là, Alma se réveille vaseuse, comme droguée.
Autour d’elle, ça sent la paille pourrie. Reprenant ses esprits, elle se découvre dans une étable abandonnée, enchaînée à un mur.
Qui l’a enlevée ? Pourquoi ?
Son seul espoir : Mathis, son mari, qui, elle le sait, fera tout pour la retrouver.
Entre son ravisseur, un défenseur de la cause animale, et l’adjudant-chef de la gendarmerie de Saint-Point-Lac, Germain Buisson, aidé par Mathis, va se livrer une course contre la montre. Contre la mort ? Qui l’emportera ?
Un thriller haletant, dans les beaux et sombres paysages du Jura.

Quand la belle se réveillera - Janine Boissard

Interview avec Janine Boissard

Pouvez-vous nous présenter votre roman Quand la belle se réveillera ?
C'est un suspense psychologique plein de mystère, dont les personnages nous ressemblent parfois.

Pourquoi avoir écrit un livre autour de la cause animale ?
Ce n'est pas un livre sur la cause animale bien que celle-ci soit importante dans l'histoire ainsi que pour moi.

Que peut-on savoir de votre personnage principal, Alma, et de son mari ?
Alma est une jeune femme sans histoire, amoureuse de son mari et qui exerce un métier qui la passionne : aider les enfants en difficulté.
Mathis, adjoint au maire de son village, est un homme bon et effacé, qui va se récéler en luttant magnifiquement pour retrouver sa femme et la sauver.

L'histoire se situe en plein cœur du Jura. Qu'est-ce qui vous a plu dans ce département ?
Ma famille est issue du Jura. Je garde de merveilleux souvenirs de nos séjours là-bas et nos longues balades en forêt à la recherche de délicieuses morilles et girolles. Avant de nous retrouver dans une jolie auberge donnant sur le Lac de Saint Point où j'ai situé mon histoire.

Avez-vous un lieu où vous aimez particulièrement écrire ?
En Normandie en écoutant chanter les oiseaux.

On dit que vous êtes un monstre sacré de la littérature « populaire ». Qu'est-ce que cela vous évoque ?
Je n'aime pas les mots "Monstre sacré". Je les trouve même un peu ridicules. Je suis tout simplement fière d'être un écrivain populaire, comme l'étaient Balzac, Zola, Alexandre Dumas, entre autres, dont je me régalais adolescente.

Aurez-vous l'occasion de rencontrer vos lecteurs pour des séances de dédicaces et en quoi est-ce important pour vous ?
Je me rends le plus souvent possible dans les fêtes ou salons du Livre où j’échange avec mes lecteurs. La petite fille ignorée des siens que j'étais a besoin de les entendre me dire qu'ils me comprennent et qu'ils m'aiment.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
"Une vie réussie est un rêve d'enfant réalisé". Antoine de Saint Exupery.

Merci à Janine Boissard d'avoir répondu à notre interview !

A propos

Janine Boissard fait figure de monstre sacré de la littérature dite « populaire », adjectif dont elle tire une grande fierté. « Virtuose d’un style simple » pour Paris Match, « plume inoxydable » pour Le Figaro, elle fait régulièrement l’objet de portraits dans la presse, qui cherche sans le trouver le secret de son éternelle jeunesse, et elle est abonnée aux files d’attente dans les salons du livre.

interview Livres

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam