Publicité

Jam Fever : le single Kumbaya

Rédaction Divertir Par Le mardi, 20 novembre 2018 à 17:41 0

Dans Culturel

Jam Fever : le Dj prolonge l'été avec le single Kumbaya taillé pour les dancefloor featuring Axel Tony, Kelvin et Richie Loop.

Jam Fever - Kumbaya

Tout prédestinait Jam Fever aux métiers artistiques. Très jeune déjà il s’essayera à la danse, devant danseur hip-hop émérite, puis professeur, avant de devoir fermer défensivement les portes d’une brillante carrière à cause d’une vilaine blessure au dos. Passionné par les arts visuels, c’est naturellement qu’il se tourne dans un premier temps vers la réalisation audiovisuelle, avant de se tourner vers la musique et le mixage. Il faut dire que son éducation musicale se fera de manière autodictacte, en mixant les vinyles qui composent sa collection. Une échappatoire face à une enfance douloureuse marquée par l’exode.

Il n’a que 5 ans lorsqu’il arrive en France. Le congolais d’origine va alors découvrir une toute autre culture, fuyant le Congo avec ses parents, où la guerre civile fait rage. Il passera toute son enfance à Lille, avant d’arriver à Paris à l’âge de 13 ans, où il devient interne chez les bonnes sœurs afin d’assurer son cursus scolaire. Rien ne laissait penser à cette époque-là que Jam Fever ferait carrière dans la musique. Une mère infirmière, un père entrepreneur qui aurait préféré voir son fils dans les affaires, mais rien n’y fait, il ne démord pas de sa passion dévorante pour les platines. La musique se révèle être plus qu’une passion, une évidence. De ses jeunes années au Congo, il ne garde pas grand-chose, si ce n’est le goût pour la musique latine présente à chaque coin de rue, dans les églises, les fêtes… un genre éclectique dont le berceau est son pays natal. Mais c’est en voyageant qu’il va nourrir sa culture musicale, et plus particulièrement en Jamaïque où il aura une révélation.

En effet, la Jamaïque est vraiment un tournant dans la carrière du jeune homme. Il y fait des rencontres très importantes et se met à côtoyer tout le gratin de l’industrie musicale locale. Dj Absolut, Dj star du pays, sera l’élément déclencheur. Il sera lui aussi Dj international. Il sent que la Jamaïque est un berceau où il se sent bien, le parfait équilibre entre la vie réelle connectée à la nature et le monde de la nuit où il se laisse aller à ses passions. Son nom d’artiste Jam Fever – littéralement « la fièvre de la Jamaïque » – sera un clin d’œil indélébile à cette terre où tout a réellement commencé. Désormais chacun de ses titres aura cette touche exotique qui lui rappellera d’où il vient. En mixant sur les scènes des caraïbes, de Cuba et du Mexique, pays qu’il a le plus visité à ce jour, Jam Fever va se créer un répertoire sur mesure et se faire un nom. Bien qu’au départ il met ses talents au service d’artistes peu connus, il va rapidement enchaîner les collaborations avec des artistes de renom : Axel Tony, Kelvin et Richie Loop notamment, avec lesquels il signe aujourd’hui l’étonnant Kumbaya, un single taillé pour les radios pour des artistes prêts à enflammer les dancefloor !

Jam Fever est un artiste discret de nature. Son besoin de lumière passe avant tout par la musique. Il prévoit donc d’enchainer les featuring pour proposer des collaborations audacieuses et sans frontières. Lui qui a travaillé de nombreuses années au Club Med manie l’art de la mixité pour envisager sa musique comme un voyage. Pas étonnant qu’il mêle les genres pour produire un son unique avec l’envie débordante de faire danser la planète. Conjurer son passé pour en faire un avenir lumineux, tel est le pari ambitieux mais déjà réussi de l’artiste, qui prévoit néanmoins d’apparaitre à l’écran dans son prochain clip, histoire d’affirmer à qui oserait en douter qu’il est bien décidé à aller au bout de ses rêves !

Jam Fever - Kumbaya Ft Axel Tony - Kelvin - Richie Loop

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam