Publicité

Interview de Nicolas Arcanes pour son album Passeport

Le rappeur Nico Arcanes nous présente son album Passeport dans cette interview exclusive. L'occasion de revenir avec lui sur les titres phares et ce qu'il a prévu prochainement.

Nicolas Arcanes

- Est-il possible de vous présenter pour commencer ?
Nicolas, humain de 32 ans, banal au possible. En bon parasite, je mange, travaille, dors, me divertis en attendant la mort. Mais ça, ça va bientôt changer.

- Parlez nous de votre album intitulé Passeport...
Avec ce passeport, je pourrais même pas voyager jusqu'en Corrèze. J'ai pas mis mes tripes dans ce projet pour des raisons obscures, même si il y a de bonnes choses dedans. Mais c'est une étape importante de ma vie : maintenant je sais ce que je dois faire, et le prochain projet va contenir ce que je peux faire de mieux, sur "l'avis" de ma mère !!!

- Avec N'écoute pas Arcanes, on a l'impression que les médias n'écoutent pas suffisamment les rappeurs. On en a eu récemment la preuve avec la loi pour qu'il y ait plus d'artistes francophones à la radio. Que pensez-vous de tout cela ?
Le rap a le sort qu'il mérite. On ne récolte pas de roses en semant des pissenlits. Mais je ne me pose pas trop la question, je préfère me concentrer sur mes erreurs plutôt que de dénoncer celles des autres.
Quant à la question des quotas, c'est très bien ! Faisont vivre d'avantage nos artistes !

- Le clip La bitch de mon clip a fait un buzz important avec sa Pin-up. D'une manière générale, pensez-vous que dans le rap il faut être provocant pour se faire entendre ?
La provocation doit être pratiquer de manière intelligente. Elle doit secouer sans heurter, toucher sans blesser, et ça c'est très dur ! 
Quant au support visuel de cette chanson (je dis pas clip, ce serait insulter ceux qui en font des vrais), avec le recul, je le trouve emmerdant, mais j'aime toujours cette chanson, j'en aime le texte, un peu moins l'interprétation avec le recul.
J'en profite pour passer un big up à la "bitch de mon clip", cest une femme cool et c'est une battante. 

- Avez-vous une anecdote à nous donner sur Passeport ?
Oui, c'est moi qui ait validé la pochette, et du coup, je peux plus cacher mes origines portugaises tant cette image est une faute de goût !

 

Vous pouvez acheter l'album Passeport sur iTunes.

 

- Il y a quelques années vous avez participé à X Factor dans le groupe White Niggaze. Quel souvenir en gardez-vous ?
Franchemment j'ai adoré cette aventure, avec plein d'ascenseurs emotionnels, des joies, des peines, graçe à ça j'ai fais une tournée avec mon groupe et j'ai pris enormément de plaisir à silloner la France pour faire ce que j'aime le plus. Et puis pendant 6 mois, dans la rue j'ai entendu "heyyy mais t'es pas le mec qui est dans le groupe de la fille qui pleure tous le temps ?", c'était marrant.

- Vous animerez le concours Talent Révélation à St Priest, pouvez-vous nous parler de cet évènement ? En quoi est-il important pour vous ?
Il est important parce que je l'ai monté avec des gens que j'aime, et puis j'aime animer : mettre en valeur les candidats, l'interaction avec le public, c'est mon truc. Mais attention, la star de l'event, c'est pas le guignolo en costard qui anime, ce sont les participants ! 
C'est la première édition, j'éspère que les chanteurs/teuses vont kiffer. Si ils sont contents, alors la mission sera reussie.

- Avez-vous des concerts à venir ?
Non, je suis en plein virage artistique, j'ai besoin de temps avant de remonter sur scène pour proposer de la qualité et pour donner tout ce que j'ai de meilleur. Monter sur scène juste pour briller, je m'en contrefiche désormais, je n'ai plus besoin de nourrir mon égo, j'ai besoin d'autre chose, et cela va passer par prendre du temps pour découvrir l'homme que je deviens, même si le temps ne joue pas en ma faveur.

- Quels sont vos futurs projets ?
Devenir quelqu'un de meilleur chaque jour... c'est très dur !
Artistiquement, je ne peux pas me prononcer. Je sortirai quelque chose quand je sentirai que c'est le moment, ce qui est sûr c'est que j'ai beaucoup de textes qui ne demandent qu'à être exploités ;)

- Un dernier mot pour conclure ?
Je vous connais pas, mais je vous aime et vous souhaite une longue et heureuse vie.

Merci à Nicolas Arcanes d'avoir répondu à nos questions pour cette interview !
Vous pouvez le retrouver sur sa page Facebook.

 

Musique interview

Il nous restera ça : l'album de Grand Corps Malade
Grand Corps Malade vient de sortir Il nous restera ça : un nouvel album-concept auquel de nom...
  Spectacle Carmen à tout prix
Afin de renflouer les caisses du théâtre avec une valeur sûre, le directeur du th...
Spectacle Carmen à tout prix

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire