Publicité

Il était temps pour Andrea Ponti de se lancer dans la musique

Maxime Lopes Par Le lundi, 04 octobre 2021 à 14:12 0

Dans Culturel

Andrea Ponti est une femme qui ose se réinventer. Quarantenaire, elle commence aujourd'hui sa nouvelle vie, celle de chanteuse avec la sortie de son premier single : Il était temps.

Andrea Ponti

Dans "Il était temps" écrit par François Welgryn (Johnny et David Hallyday, Amel Bent, Amir, ...) et composé par William Rousseau (Céline Dion, Florent Pagny, Christophe Willem, ...), Andrea Ponti révèle une voix maîtrisée.
Elle est repérée sur les réseaux sociaux l'année dernière alors qu'elle publie ses reprises afin de tuer le temps pendant le confinement.
Passionnée de musique et de chant depuis toujours, son rêve a commencé en s'offrant des cours de chant...

Interview avec Andrea Ponti

Qu’est-ce qui vous a motivé à changer de vie et vous lancer dans une carrière musicale ?
Tout d’abord j’ai toujours eu un lien fort à la musique. Elle a toujours eu le don de me transporter… et le fait de devenir chanteuse était un rêve inavoué d’enfant. Trois facteurs principaux m’ont emmenée à me lancer.

  • Des progrès en technique vocale notables après deux ans et demi de cours de chant avec un coach ancien chanteur d’opéra élève de Pavarotti
  • Été 2018 à l’approche de mon anniversaire, l’entrée remuante dans la crise du milieu de vie a débouché sur une puissante envie de changement, de me réinventer, dans une quête existentielle de plus de sens.
  • Les confinements successifs, dans leur contexte morbide, propices à l’introspection, la réflexion, comme une pause, un pas de côté salutaire dans le tumulte quotidien m’a amené à me demander « et si tout s’arrêtait, ai-je réalisé tout ce que je souhaitais…? ». C'est là que j’ai décidé de passer à l’action.

 

Quel souvenir gardez-vous de votre groupe de musique lorsque vous étiez adolescente ?
J’adorais, je me sentais déjà dans mon élément. On s’amusait énormément les dimanche après-midi à faire des répètes jusqu’à ce qu’on se sente prêts… Puis nous nous sommes produits sur scène à l’occasion de scènes de « Graines de talents » et de Fêtes de la musique, devant des milliers de personnes. On était amateurs mais cela a été extrêmement formateur pour moi et ça m’a valu qu’un producteur intéressé vienne me donner sa carte de visite à la fin d’un spectacle.

Parlez-nous du titre Il était temps
Premièrement ce titre est important pour moi pour plusieurs raisons ; après avoir chanté des chansons des autres, enfin j’ai ma propre chanson, et même trois !
Deuxièmement elle est celle qui me présente ainsi que mon projet. C’est du sur-mesure autobiographique écrit sous la plume talentueuse de François Welgryn.
Il était temps est une chanson qui encourage l’accomplissement de soi, comment après avoir eu une première vie heureuse j’ai pu enfin maintenant m’autoriser à renouer avec ma facette artistique. Ça a pris du temps mais j’ai finalement réalisé mon rêve : c’était maintenant ou jamais !
« Ce que je ne ferai pas sera à jamais perdu », « Alors je prends la place ! »… Cette chanson dit qu’il n’est jamais trop tard pour devenir soi…

Comment avez-vous travaillé avec François Welgryn et William Rousseau sur ce titre ?
J’avais envie de travailler avec François Welgryn car j’étais très sensible aux paroles qu’il avait écrites pour Amel Bent. Mon manager a organisé la rencontre. François m’a demandé de me raconter, m’a posé beaucoup de questions pour bien comprendre qui j’étais, ma personnalité et ce dont j’avais envie. Il m’a demandé mes influences, les sons qui m’inspiraient, je lui ai transmis une playlist (Adèle, Julia Michaels, Léone…).
Deux semaines plus tard, il m’a présenté les textes qu’il avait écrits pour moi. Puis il m’a présenté William Rousseau au studio Ferber, qui m’a fait écouter l’instru qu’il avait composé pour notre première chanson Il était temps et c’était parti ! On a fait la prise de voix sur sa musique qui me plaisait beaucoup.
En tant que directeur artistique il m’a guidé, appris à légèrement « dé-chanter » pour un rendu très actuel et nous avons ainsi enregistré trois titres au fil des semaines.

Que représente le temps pour vous de manière générale ?
Le temps a selon moi, bien sûr deux versants, un qui oxyde, altère les choses, et certaines relations mais je préfère me faire l’alliée de l’autre versant plus positif qui permet la maturation, l’expérience, l’approfondissement, le perfectionnement comme ce cheminement qui m’a permis d’arriver prête vers ce projet.

Que souhaitez-vous transmettre avec votre musique ?
Ce que je souhaite en premier lieu c’est toucher les cœurs, mon plus beau cadeau c’est quand je reçois des messages tels que « vous transmettez beaucoup d’émotion dans votre voix », « j’ai des frissons », « vous m’avez fait pleurer ». J’adore cette notion de partage, on se donne et on reçoit mutuellement. La musique est un langage universel on n’a pas besoin de se connaître pour vibrer ensemble.
Mon message est : croyez en vous, aimez-vous, identifiez et cassez vos freins, vos héritages culturels / familiaux inconscients limitants, vos conditionnements, il ne faut pas s’inhiber par peur du jugement, faites sauter vos verrous, libérez-vous, passez à l’action, et surtout osez être vous !!

Quelles ont été vos choix pour le clip d’Il était temps ?
J’ai choisi le réalisateur, les tenues, les différents lieux. Il me tenait à cœur de tourner une scène sur un pont car mon nom Ponti signifie « des ponts » en italien, et cela symbolise pour moi la transition, le passage de celle que j’étais vers celle que je deviens.

Comment vos enfants accueillent votre musique ?
Ils adorent écouter mes titres (en avant-première !) et les connaissent par cœur ! Ils sont contents de voir leur maman s’accomplir et être épanouie.
Aussi ils sont fiers de faire écouter mes titres à leurs amis. Dernièrement mon aîné de 17 ans m’a dit « j’ai hâte que tu fasses de la scène pour aller te voir avec mes copains ! »

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui a peur de se lancer dans une carrière artistique?
Avoir un plan d’action, vérifier que toutes les conditions sont réunies pour se lancer, s’assurer que ce n’est pas un simple fantasme éphémère. Développer au maximum ses compétences, y travailler vraiment pour se sentir prêt et légitime, s’entourer, communiquer, solliciter et écouter l’avis, les critiques constructives des personnes bienveillantes, se confronter à la réalité, se mettre en situation. Si les retours sont majoritairement positifs, confiants, encourageants, alors il faut y aller avec confiance, audace, ne pas hésiter à aller taper directement à la porte des gens avec qui vous avez envie de travailler, affronter les obstacles, tirer des leçons.
Affirmez et revendiquez votre singularité !

Que représentent les réseaux sociaux pour vous et quelle place occupent-t-il ?
Les réseaux sociaux sont je pense un outil formidable pour quelqu’un qui veut se lancer, développer un nouveau projet. Ils me permettent de me faire connaître, mon histoire, mes chansons. J’y suis assez présente.
Au début quand j’ai posté mes reprises et reçu beaucoup de messages d’encouragements cela m’a donné confiance, la volonté de continuer et ça m’a portée en avant. Aujourd’hui ma communauté s’agrandit, se fidélise, partage mes chansons, les gens m’écrivent, me témoignent beaucoup de bienveillance. Certains se disent émus par ma voix, mes chansons, d’autres, par le message inspirant, plein d’espoir de ma démarche. On s’apporte mutuellement, il y a beaucoup d’échanges. Ils me nourrissent de leurs émotions et encouragements.

Quelles vont être vos projets à venir et réfléchissez-vous à un album ?
Actuellement je suis dans la phase promo de mon premier titre avec plusieurs interviews presse web, radio, télé qui s’enchaînent. Après ça, j’aimerais réenregistrer deux ou trois chansons supplémentaires pour les réunir avec mes trois autres chansons dans un EP de 5-6  titres. Suite à quoi, j’aurai assez de chansons en plus de mes covers studio pour pouvoir programmer de la scène. Si le projet se déploie bien, oui dans l’idéal, sur le long terme j’adorerais enregistrer plusieurs albums.

Auriez-vous l’occasion de vous produire sur scène prochainement et que représente-t-elle pour vous ?
J’attends d’avoir suffisamment de titres pour pouvoir programmer des dates de scène.
Ce que la scène représente : des retrouvailles (la reviviscence d’un déjà vécu) attendues mais aussi un peu de trac.
C’est encore un autre niveau de challenge que je compte bien relever pour avoir le bonheur de vibrer avec le public !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Il n’est jamais trop tard pour devenir qui on est ! Quand vous avez trouvé ce pourquoi vous êtes vraiment faits, investissez en vous, améliorez vos compétences, travaillez votre art (au sens large) et puis alors osez ! N’attendez pas qu’on vienne vous chercher. Faites-vous confiance, traitez-vous comme votre meilleur ami, bannissez la peur, devenez la meilleure version de vous-même !
Je vous attends, rejoignez-moi sur Insta/Facebook/YouTube Andrea Ponti !

Merci à Andrea Ponti d'avoir répondu à notre interview !

Andrea Ponti - Il était temps (Clip officiel)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam