Publicité

Hawa Sow & The Soul Seeders présente l'album Make It Happen

Hawa Sow et les Soul Seeders dévoilent l'album Make It Happen. Leur musique soul est riche en expérience de scènes de concerts.

Hawa Sow (crédit Thomas Geffrier)

crédit visuel Thomas Geffrier

Pouvez-vous nous présenter l'album Make It Happen ?
Make it happen, notre premier album, est le fruit de nos quatre années d’expériences. Make It Happen, c’est comme une devise ! Les 10 titres avec des textes issus du quotidien sont les moments d’une vie… Nous aimons bien l’idée que cela invite à se poser des questions…

Comment et dans quelles conditions l'avez-vous composé ?
Question très compliquée ! Nous avons essayé de réfléchir à une façon de faire, une organisation… en vain ! Disons qu’il y a toujours une idée, attachée à un sentiment, qui vient d’un
membre du groupe. Puis des essais, des allers-retours… et toujours cette nécessité que la musique doit être pleinement jouée par chacun d’entre nous… Personne ne joue quelque chose qu’il ne ressent pas. On s’influence les uns les autres et sommes attentifs aux jaillissements pendant nos répétitions. Nous avons quelques anecdotes : un titre qui se développe sur un cri d’Hawa, un autre où la basse est à l’origine une mélodie de Matthieu…

Certains artistes vous inspirent-ils plus que d'autres ?
Il y a évidemment des esthétiques musicales qui ont un impact direct. Nous pensons à tous les inventeurs de ce style, nous pensons à Otis Redding, Donny Hathaway, Ann Peebles et des plus contemporains comme Charles Bradley, Sharon Jones, Lee Fields… Et si on considère que la Soul est tout ce qui touche l’âme, on ouvre grand le champ des possibles !

Peut-on en savoir plus sur la partie instrumentale de cet album ?
Comme nous vous le disions avant, il est très important que chacun apporte sa personnalité. C’est ce qui crée le son « Soul Seeders ». L’album, c’est de la musique figée lors de l’enregistrement.
Nous avons donc eu comme objectif de garder cette notion live tout en précisant pas mal de choses… Et puis nous avions des instruments supplémentaires dans nos têtes, des percussions, un quatuor à cordes, des invités ! Au risque de se répéter, c’est bien parce que nous sommes attentifs les uns aux autres que cela a été possible. Par exemple, sans être des copier-coller, certains passages du quatuor sont très inspirés d’une partie de guitare ou de cuivres version live… Les cordes s’en emparent et les développent. La musique est là, l’album en est une photo.

Quelle importance accordez-vous à l'interprétation et à la voix ?
C’est primordial… comme le reste ! Bien sûr, le lien direct de la voix racontant une histoire avec le public est au premier plan. Mais on souhaite que ce qui arrive aux oreilles soit une symbiose de tous les protagonistes. Nous réalisons cette musique les uns avec et les autres et les uns pour les autres !

Comment avez-vous travaillé avec Arnaud Fradin (Malted Milk) sur Yesterday et que retenez-vous de cet échange ?
C’était génial ! Tout d’abord, c’est une grande chance pour nous qu’il ait accepté notre invitation ! Nous avons essayé quelques versions… Puis, en parlant de notre projet, Arnaud est devenu un Soul Seeder ! Sa participation est totale, il n’a pas fait que poser sa voix, il a aussi joué une ligne de guitare qui parcourt tout le morceau. Un souvenir excellent est juste après un coup de fil d’Arnaud, lorsqu’on se regarde et qu’on réalise que nous travaillons ensemble et qu’il a confiance en nous et notre projet.

Souhaitez-vous nous parler des coulisses des enregistrements studio ? D'ailleurs, pourquoi vouloir lui faire faire un tour du monde à Sydney et en Californie ?
On ne pourra pas tout dire ! Nous avons créé un studio pour l’occasion dans une énorme maison en Dordogne fin août 2019 pour y enregistrer quasiment tout. Hawa dans une chambre, la rythmique dans le salon, les cuivres dans le jardin, Marin, notre ingé-son qui court partout et Stéphanie et Marius qui sont aux petits soins pour nous. On y accueille aussi quelques copains pour poser une guitare ou faire des photos… c’était extra ! Nous avons eu aussi quelques séances dans notre studio pour les choeurs ou les cordes.
Pour le tour du monde, c’est presque pas de notre faute ! Nous nous sommes tout de suite posé la question du mix et du mastering. Nous avons écouté pas mal de productions en essayant de trouver quel mix nous plairait bien… Et le nom de Nathan Aust est revenu très souvent (aka Nate Goldentone, Daptone Records, Record Kicks, Dojo Cuts). Nous lui avons donc envoyé un message. Et il a répondu ! Il a dit oui ! Notre projet lui a plu et nous lui avons donc envoyé les pistes chez lui en Australie… Et sur ses recommandations, nous avons sollicité Golden Mastering en Californie. Et ils ont répondu ! Ils ont dit oui ! C’était de grands moments très intenses pour nous ! Un rêve !

Que souhaitez-vous apporter au public avec Make It Happen ?
On espère apporter des sensations, des émotions, des questions, de l’énergie… et des graines de Soul !

Parlez-nous du titre Never Givin' Up...
« Ooh ! Never givin’ up.» Cette incantation qui ouvre l’album est aussi le 1er single sorti le 28/02.
C’est un peu notre hymne ! Au début du confinement, un copain s’est filmé en train de le chanter… ça lui fait du bien et à nous aussi ! On l’a partagé et ça a aussi fait du bien autour de nous… c’est cool !

Peut-on en savoir plus sur le visuel de la pochette de Make It Happen ?
Nous allons révéler un talent supplémentaire d’un Soul Seeder : Pat’ Ychard au clavier est un super graphiste ! Et nous avons la chance que Thomas Geffrier ait réalisé la photo du groupe qui se trouve au dos. Sur la face avant, nous voyons des sillons qui entourent un tournesol. Il y a une certaine logique avec la pochette de l’EP qui représentait une main en train de déposer des graines. Nous aimons bien les symboles… et souhaitons que le public y trouve une interprétation.
On peut juste vous rappeler que le tournesol se tourne vers la lumière.

Make It Happen : qu'aimeriez-vous voir arriver d'heureux prochainement ?
Nous serions heureux d’entendre quelqu’un nous raconter comment Make It Happen a fait sens pour lui ou elle.

Une indiscrétion ou une anecdote à nous raconter ?
Une anecdote de l’enregistrement… Nous avons découvert que certains étaient très forts pour faire la gym !

Que représente la scène pour vous et que vous procure-t-elle ?
La scène, c’est la raison de tout ça. Nous parlions de l’album comme une photo… La scène, c’est la vie, les émotions…

Quel message souhaitez-vous vous nous confier en conclusion de cette entrevue ?
Make it happen !

Merci à Hawa Sow & The Soul d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez leur actualité sur Facebook.

Hawa Sow & The Soul Seeders - Never givin' up (Official Video)

A propos d'Hawa Sow & The Soul Seeders

En 2016, Hawa Sow & The Soul Seeders décident de répandre leurs graines de soul. De tout temps bercée par la Soul Music, la solaire Hawa dompte la puissance de sa voix et, comme impulsée par ses origines peules, disperse au souffle ses émotions. Elle délivre son message avec ses textes issus du quotidien. Un quotidien dont les beautés et abjections sont sublimées par une poésie qui rend ce message universel : Make it happen.

En une inspiration, les SOUL SEEDERS, backing band du label Soul français LE TOM RECORDS, passent du mystère à la lumière. La finesse des compositions et des arrangements sur mesure développent un tableau live puissant et subtile. Make It Happen… et tout devient possible !

Ce 1er album mixé à Sydney par Nathan Aust (aka Nate Goldentone, Daptone Records, Record Kicks, Dojo Cuts…) et masterisé par Golden Mastering en Californie, est enrichi de choristes, d’un quatuor à cordes, de percussions, de guitar heroes et de la fabuleuse collaboration d’Arnaud Fradin (Malted Milk).

Inscrivez-vous à la newsletter de Divertir !

Recevez gratuitement chaque mois l'actualité culturelle sur votre boite e-mail.

Désinscription possible à tout moment en 1 clic. Vos données ne sont pas cédées ou revendues.

Cliquez ici pour vous inscrire maintenant !

Musique interview

Brane dévoile l'EP Rude Awakening Brane dévoile l'EP Rude Awakening
Tantôt élégante, tantôt brutale, la musique de Brane met un grand coup de ...
  Valentin K est Nocturne dans son single
Contre-ténor aux mille et une couleurs, le parisien Valentin K nous emmène à la...
Valentin K est Nocturne dans son single

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire