Publicité

Greg Bo : le single Wanted Durgâ

Greg Bo présente le single Wanted Durgâ, en cours de financement participatif, et plonge son public dans l'univers western.

Greg Bo - Wanted Durgâ

Pouvez-vous nous présenter l'univers artistique de Greg Bo ?
C'est tout simplement l'univers de Grégory BEAU dans la vie ;) à savoir poético-romantico-burlesque !
Chansons satiriques, romances humoristiques, portraits en tout genre... J'attache une grande importance aux textes, qui sont donc plutôt joyeux et positifs vu que je suis comme ça dans la vie. Autant sur la musique je peux avoir des doutes, être indécis sur les arrangements etc, autant sur les textes je décide moi-même... Et ça peut prendre du temps du coup car suis très exigeant envers moi-même. Donc la musique est plus un support pour les textes, et la scène un prétexte pour aller faire le clown et passer du bon temps avec les gens... Le partage, la joie et de façon plus générale... l'Amour, c'est vraiment ce pour quoi je fais ça !!!

Vous préparez actuellement le single Wanted Durgâ, peut-on en savoir plus à son sujet ?
Une des rares chansons que j'ai écrite assez rapidement. Comme souvent l'idée vient d'un fait (ou d'une personne) bien réel(le), qui me sert à créer un imaginaire où je ne maitrise plus grand chose ;) Là en l'occurence pour cette chanson il y a deux raisons principales : d'abord Durgâ, bien réelle, c'est l'amie Céline, alias Durgâ Patezorovitch... Et je trouvais que ce nom sonnait vraiment bien...me suis dit "y'a une chanson à faire avec ce nom c'est sûr !!". Ensuite et ben... C'est tout simplement une sorte d'hommage envers une personne kiffante quoi !! Je fais souvent des portraits... de personnes qui marquent mon passage sur Terre. Après la difficulté est d'en faire une chanson qui puisse parler à plein d'autres... Donc le travail réside dans un premier temps à bien réfléchir là-dessus : où je vais avec ce portrait ? Qu'est-ce que j'ai à dire, et à qui ça va parler ? D'où l'importance de l'imaginaire, qui me sert donc à faire le lien pour amener le côté "populaire" et créer une histoire, ça donne un sens. Pour Durgâ je ne sais pas pourquoi (je crois que c'est en voyant le cheval à bascule de ma fille dans le salon) je suis parti sur l'idée d'un western burlesque !! J'en dit pas plus ;)

Parlez nous de la partie instrumentale...
C'est une nouveauté ! Le précédent album avait une couleur vintage avec beaucoup de cuivres, des guitares 50's et choeurs façon pin-up.
Là je souhaitais une identité plus country, à la Johnny Cash... On est parti là-dessus avec Greg Sauzet/contrebasse et Benjamin Renaud/guitare... Deux musiciens poitevins à qui j'ai fait appel, étant tous deux membres de "Cactus Riders" un groupe bien dans le style. Puis lors du 1er debriefing avec l'équipe vidéo (qui n'avait que le texte à ce moment-là), ils sont partis de suite sur l'idée d'un western rigolo. Du coup j'ai trouvé qu'en effet ça collait bien à l'univers de la chanson... Et ça m'a aussi fait rebondir sur l'idée d'un banjo façon bluegrass, pour amener plus
de burlesque justement, et de débit ! C'est Manu Bertrand (de La Rochelle) qui s'est magnifiquement chargé de cela (merci facebook pour cette trouvaille !!).

Comment s'est passé l'enregistrement en studio qui a eu lieu il y a quelques semaines ?
Alors non du coup j'ai préféré repousser car j'avais encore quelques doutes sur les arrangements, enfin plus précisément sur la structure/découpe du morceau. C'est pas grand chose mais j'ai besoin de faire d'autres essais pour m'assurer du bon choix. J'ai fait appel à Bertrand Péqueriau pour me filer la main sur cette partie. C'est dans son studio qu'auront lieu les prises. Il jouera également de ses baguettes magiques et posera la batterie... Batterie dont le beat n'est pas encore déterminé à ce jour (ça fait partie des réflexions en cours).

Vous prévoyez un clip qui sera tourné en 2019, comment imaginez-vous son univers visuel et pourquoi faire un mix cartoon / images réelles ?
OUPS... Je crois que j'ai répondu juste avant du coup ?!
Le mix réel/cartoon c'est pour accentuer l'effet burlesque je pense (BRIKABRAK, l'équipe vidéo, serait mieux placée que moi pour en parler).

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et quel serait l'argument pour vous aider ?
Tout simplement parce que j'ai pas envie de faire des demandes de subventions quelconques comme par le passé... Et d'attendre qu'elles tombent.. D'avoir un cahier des charges à respecter et des comptes à rendre ! Et que dans la vie j'ai bien "l'artisanal". L'auto-production c'est mettre les mains dans le cambouis, faire des rencontres humaines et des échanges riches... Une entraide qui a un vrai sens pour moi. Je vais désormais vers des valeurs avec lesquelles je suis en phase. Et le côté "pas servi sur un plateau".. Donne une valeur ajoutée à notre travail... On y laisse de la sueur boudieuuh !!! héhé

Vous pouvez soutenir le single Wanted Durgâ de Greg Bo sur Ulule.

 

Peut-on en savoir plus sur les magnifiques artworks qui accompagnent votre crowdfounding et pourquoi l'univers western ?
Toutes les illustrations sont réalisées par Sébastien Pinel - alias Slo – de l'association BRIKABRAK. C'est lui qui m'a contacté quand j'ai lancé l'annonce pour le projet du clip. Côté style, il n'est pas dans ce registre-là habituellement... Mais il a su s'adapter car son affiche là elle claque je trouve ! Il nous a juste demandé quelques photos de nous, et bim' !! Bon la grosse déception et tristesse c'est le décès du chien Poupy il y a quelques semaines... Il a une place importante dans l'histoire, un pilier... Et c'était bien-sûr prévu qu'il tourne avec nous. RIP Poupy <3

Wanted Durgâ annonce un futur album, peut-on avoir quelques informations sur celui-ci ?
Que dalle !!! Gnark Gnark Gnark... On va déjà voir ce que cela donne avec ce titre et ce clip ;) En tout cas ce qui est sûr c'est que ça passera d'abord par le clip... D'où l'intérêt des contributions :)

Il y a 20 ans vous avez du abandonner votre carrière de boxeur à la suite d'une blessure. Quel souvenir gardez-vous de votre parcours sportif et comment avez-vous vécu votre arrêt forcé ?
Au jour d'aujourd'hui je me demande vraiment comment j'ai fait !!! Tout le sacrifice que ça a représenté : je bossais 2 ou 3 nuitées/semaine à la sécurité dans l'ex-boite rock le "Tisonnier" ("Tomate Blanche" actuelle), j'avais chaque semaine 3 entrainements de boxe, 3 séances de muscu, 2 joggings... Et les combats le samedi !!!!! J'avais la gnaque comme on dit ! Et aujourd'hui c'est différent... Tout est différent d'ailleurs, et ce n'est plus un sport que je cautionne, même s'il m'a servi et construit. Je ne cautionne plus la violence, quelle qu'elle soit. En tout cas ça m'a appris à regarder les gens dans les yeux et à ne pas les baisser (1ère chose qu'on t'apprend quand tu te retrouves à saluer ton adversaire sur le ring, sinon t'es dead !!) et donc à ne pas me laisser impressionner par des gens... Qui font peur !! Donc maitrise de soi, de sa peur, apprendre à compter (que) sur soi pour sauver sa peau (j'exagère bien-sûr, mais faut savoir que quand t'es sur le ring avec des killers d'entraineurs adverses qui crient "tue-le !!!! tue-le !!!!!" y'a un peu de ça quand même ! héhé)
De façon plus générale, et le plus important sans doute : j'ai appris à dépasser mes limites et à assumer ma sensibilité.
Pour finir, j'ai aussi appris à rester digne quel que soit le contexte... Même quand je me retrouve en slibard sur un pèse-personne lors d'une pesée publique d'avant-combat... Devant les caisses bondées d'un grand Leclerc un samedi après-midi !!!!!!!!!!! (véridique) mouahahahaaaaaa

Vous avez déjà partagé la scène avec quelques artistes pour des concerts. Que représente pour vous ces représentations avec d'autres artistes et le public ? Des dates sont-elles d'ailleurs prévues pour les prochaines semaines ?
D'abord c'est une chance et une immense joie... Juste de pouvoir profiter de ce qu'ils dégagent !
Par contre moi ça me "bloque" toujours un peu... Quand c'est un artiste dont j'admire le travail bien-évidemment. Me sens pas légitime d'être à ses côtés, c'est con parce que ça me fait passer un peu "à côté" du coup. Mais au-delà de ça, c'est l'occasion de jouer dans des conditions topissimes... Et de faire salle comble !!!!! lol
C'est aussi l'occaz d'avoir des retours/critiques/conseils sur notre travail et notre prestation, et de prendre des contacts etc. (mais ça c'est pas mon truc, j'sais pas faire).

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Et bien j'espère juste que malgré la période - pas très propice aux dons - les gens vont donner un peu de magie et m'aider à concrétiser ce projet fait-maison !!!! On sait que ça tourne et que moi aussi je suis un contributeur potentiel pour d'autres projets (je l'ai déjà été bien-sûr et continuerai). Les contributions commencent à 5€ (avec votre nom dans le générique) et montent jusqu'à 200€ avec concert privé en échange ! A ce jour nous en sommes à 22 contributeurs... et 500€ sur les 3000 nécessaires.

Merci à Greg Bo d'avoir répondu à notre interview !
Retrovuez le également sur Facebook.

interview Musique

Kamaleon et Adryano : le clip de Calor Kamaleon et Adryano : le clip de Calor
Kamaleon nous a présenté dernièrement son single Calor ! Il revient aujourd&rsq...
  Grout/Grout : leur futur album Nyctinasty
Grout Grout prépare leur troisième album Nyctinasty en utilisant d'anciennes techn...
Grout/Grout : leur futur album Nyctinasty

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire