Publicité

Gaspard Royant : l'album The real thing

Mehdi Has Par Le vendredi, 20 mai 2022 à 17:37 0

Dans Culturel

Gaspard Royant dévoile l'album The real thing.

Gaspard_Royant (crédit Julien Bourgeois)

crédit photo : Julien Bourgeois

Il a tout vu : l'avenir de la Soul et celui de l'humanité. Il en a fait un album, son 4ème. Il paraitra au printemps.
C'est enfermé en studio pendant 2 ans qu'il a poussé tous les curseurs à fond pour donner corps, son et âme à sa vision.
Résultat : un album luxuriant, supérieur à la somme de toutes ses influences, qui propulse la soul au XXIIème siècle.

Cette citation de l’astronaute Buzz Aldrin résume à elle seule l’esprit qui souffle sur « The Real Thing », le nouvel album de Gaspard Royant. L’avenir nous a trahi. Obsolescence, solitude, algorithmes... le futur radieux ressemble de plus en plus à de futurs adieux. Le chanteur ne se lamente pas, il voit dans la malédiction du génie humain quelque chose de diablement romantique. Le futur est peut-être perdu, mais il n’est pas écrit.
Au boulot donc ! Voici 10 chansons co-écrites avec l’écrivain anglais Stephen Clarke. Les thèmes sont universels et pourtant Gaspard se livre comme jamais, racontant ses peurs, ses failles et ses espoirs.
10 titres qui regardent l’avenir droit dans les yeux pour mieux raconter l’époque.

Le présent ? Gaspard s’en méfie. Un temps qui ne conjugue que l’immédiat, l’émotion et l’image est un temps difficile à appréhender.

Pour éviter l'obsolescence, autant prendre de l’avance.
Alors en avant toute ! Direction le futur !
Laissant les 60's derrière lui, Royant fonce à travers les décennies suivantes à la vitesse d’une DeLorean.
Il percute de plein fouet les sujets d'aujourd'hui : la virilité dans "M A N", le choix au temps de l'algorithme ("The Real Thing"), le progrès technologique au service de l'oisiveté ("To The Stars")...
Dans son rétro ? Un tourbillon de 60 ans de musique et de questionnements. Un seul objectif : le dépasser !

Mais alors comment faire sonner cette musique du futur ?
Là encore, Gaspard Royant croit au grand dépassement.

Des mentors, il en a eu. Liam Watson (White Stripes), Edwyn Collins (« A Girl Like You »)... désormais Gaspard prend le pouvoir.
Avec l’ingénieur du son Romain Clisson (Gael Faye, Peter von Poehl) il s’enferme dans un studio de banlieue parisienne pour des sessions à rallonge qui auront plus d’une fois raison de la santé des deux acolytes. Pendant deux ans (!) le duo se donne le droit de se tromper, d’explorer, de s’amuser.
Royant casse le dogme de l'enregistrement live et analogique qu’il avait lui-même dicté. Il a très envie de jouer avec tout ce que la modernité a à lui offrir. Samples, algorithmes, filtres, voix pitchées... Il emprunte à tous les styles et ne respecte rien. L’ordinateur chauffe, le magnéto à bandes fond, le labo explose !
Les voyages dans le temps, Royant connaît bien. On ne nomme pas son premier single « Marty McFly » (issu de son 1er album « 10 Hit Wonder » sorti en 2014) si l’on n’aime pas faire le yoyo entre passé, présent et futur ! Après être revenu aux sources des musiques qu’il aime (la Pop, le Rock, la Soul) à travers trois albums qui s’amusaient avec les références et les idoles pour mieux prétendre à l’intemporalité, le chanteur de Haute-Savoie change d’époque !
Pour l’auditeur qui voyait en lui un fétichiste nostalgique d’un âge révolu, ce nouvel album ressemblera à un saut quantique. Royant s’en fiche. Il aime faire voyager sa musique dans le temps.
Avec « The Real Thing » il l’emmène loin, très loin, devant.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam