Publicité

Gasoline prépare son premier album

Maxime Lopes Par Le jeudi, 25 novembre 2021 à 10:27 0

Dans Culturel

Gasoline prépare son premier album studio. 10 titres originaux qui naviguent entre le pur Rockabilly, le Western Swing et le blues-rock !

Gasoline (crédit Ernest Tosetti)

crédit photo : Ernest Tosetti

Qui se cache derrière le groupe Gasoline et comment s'est-il formé ?
(Charlotte) C'était un vieux rêve de former un groupe de rockabilly en France alors que j'habitais encore en Angleterre, j'ai contacté Brendan De Roeck (le guitariste) pour lui parler de mes plans musicaux, il m'a dit de le recontacter lorsque je m'installerai en France avec mon mari (sur scène et dans la vie) Kev Charlton (le bassiste). Et c'est ce que j'ai fait. Le groupe se forme au printemps 2018. Brendan alors propose son ami Rowen Berrou comme batteur, Rowen est resté 2 ans avec nous mais est parti car son emploi du temps était trop compliqué pour jongler avec toutes ses formations.
Nous rejoint alors Rico Parenty en Août 2020.
Donc le groupe est formé de 3 Penn Sardins (de Douarnenez FR) et d'1 Roastbeef (de Newcastle UK)

Pourquoi avoir choisi un nom qui fait référence à l'essence... ?
Tout simplement parc eque ça rappelle les vieilles voitures américaines, et les stations essence rouges si connues sur la route 66, ce qui va bien avec notre style de musique (rétro, vintage rockabilly/country).

Pouvez-vous nous présenter votre premier album et son univers ?
Notre premier album reflète très bien tous ce qu'on aime, le rockabilly, la country, le western cowboy mélanger avec du blues.
Nous avons tous des expériences et origines différentes, ce qui donne un peu de piment à notre style.
Dans tous les cas, l'énergie de cet album va vous charger de bonheur et d'envie de danser.  

Comment composez-vous et que racontez-vous dans vos textes ?
Pour ce premier album Brendan et moi avons écrit les textes. Personnellement, je m'inspire de mes expériences mais aussi celle des autres. Certaines chansons sont simplement des histoires inventées.
Nous nous sommes rencontrés avec des idées de texte et de riff/musique, et puis nous les avons peaufiné ensemble pour avoir une version acoustique, que nous avons enregistré et envoyé à Rico et Kev par mail.
Ensuite nous avons fait des weekends de répétition pour travailler sur les morceaux à quatre.

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Sur scène ?
Kev joue sa basse Fender Précision et sa contrebasse Engelhardt.
Rico à la batterie (je ne peux pas vous dire ce que c'est, oups)
Brendan utilise sa  guitare Gretsch principalement ainsi qu'une Fender Strat accordée différemment pour le slide.
Charlotte : guitare acoustique et ma Gretsch 6120 en électrique.

Qu'appréciez-vous dans le rock old school ?
Tout, le son, le style, l'ambiance, les danses, les looks.

Parlez nous du titre Let me be your girl et de son clip...
Cette chanson est un titre que j'ai écrit il y a quelques années déjà mais elle est parfaite pour ce groupe et les gars y ont mis leur sauce bien-sûr.
Kev a eu l'idée de tourner le clip quand il a vu la déco, il s'est dit que c'était parfait pour un morceaux rockabilly, un pick-up, des signes rétros etc.... Il a été filmé en une journée dans une belle ambiance. Les employés du Leclerc Auto de Douarnenez étaient ravis, bonne ambiance au travail.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
On peut révéler quelques secrets déjà.
Tout d'abord il y aura 10 compos sur l'album, qui vous feront voyager de Nashville à la Nouvelle Orléans en passant par le Texas.
L'enregistrement qui se fait au Studio du Millier s'est très bien passé, Charlie Robial est un génie en prise de son et fait tout pour notre confort lors des prises.
L'entente du groupe est incroyable en studio, nous sommes plutôt sérieux même si on a bien rigolé aussi.
Nous n'avons pas encore fini le travail, affaire à suivre....

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Tout simplement parceque nous sommes en nouveau groupe et n'avons pas encore les fonds ou de boîte de production pour financer notre album. Ce principe de financement nous aide à payer l'enregistrement, le mix, mastering etc... Sortir un album coûte de l'argent, il faut bien le trouver quelquepart. Et les participants recevront leur album soit dans le boîte mail ou leur boîte aux lettres, ce n'est pas de l'argent perdu vous eux.

Que souhaitez-vous apporter au public avec votre premier album ?
Du bonheur, la joie de vivre, du bon son (of course) ,l'envie de danser et de faire la fête.

Aimeriez-vous proposer votre musique en vinyle qui se prêterait bien à votre style... ?
Absolument mais encore une fois, il faut des fonds, si nous arrivons à bien tourner cette année, nous aimerions proposer l'album en vinyle pour Noël prochain, on croise les doigts.

Des concerts sont-ils prévus et quelle est l'ambiance sur scène ?
Notre sortie d'album est prévu pour le mois d'avril (date annoncée très bientôt), puis nous jouerons au festival Rock'n' Wheels à Plouhinec le dernier weekend de mai.
La suite de la tournée sera révélée en début d'année.
Nous sommes ouverts à de nouvelles propositions bien-sûr.
L'ambiance sur scène ? Ça déménage et avec le sourire et le style.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Déjà je voulais vous remercier pour votre intérêt envers Gasoline et notre projet participatif.
Nous aimons tellement la scène et partager la musique que nous adorons avec le public, Gasoline vous attend avec impatience !!

Merci à Gasoline d'avoir répondu à notre interview !


Publicité


LET ME BE YOUR GIRL (Gasoline)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam