Publicité

Gabriel Tur : un clip pour le single Partez devant avant un EP

Gabriel Tur prépare un clip pour le titre Partez devant, inspiré d'une pièce de théâtre, ainsi que de la vie et du travail. Il annonce l'EP Papillon blanc.

Gabriel Tur (crédit lemy Barthelemy)

crédit visuel : lemy Barthelemy

Peut-on en savoir plus sur le single Partez devant ?
Partez Devant est le titre qui cloturera mon premier EP de 7 titres. Je l'ai écrit en m'inspirant d'une pièce de théâtre écrite par Quentin Hodara que l'on joue avec mon collectif le Grand Cerf Bleu.

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un titre sur la pièce de Quentin Hodara et comment a-il accueilli votre composition ?
Les thèmes de la pièce me passionne et les questions qu'elle soulève me touche beaucoup : Comment on peut prendre du recul sur la société et échapper à la pression de la réussite.
Quentin était heureux d'apprendre qu'une chanson puis qu'un clip seraient inspirés de sa pièce et il aime beaucoup le morceau. 

Vous souhaitez réaliser un clip pour ce titre. Comment l'imaginez-vous ?
Le clip sera un peu en décalage avec les paroles de la chanson. On y verra un garçon seul dans une vieille maison très années 70 au milieu de la forêt, oisif et profitant de la vie. Il va organiser un grand banquet et une boum avec des voisins et quelques amis, il sera suivit de son ami imaginaire qui lui ressemble (j'ai donc fait confectionner un masque moulé sur mon visage qu'un comédien portera).

Le single Partez devant parle de la vie et de son travail. Quel regard portez-vous sur l'évolution du travail sur nos vies ?
Je pense que notre société arrive dans une nouvelle ère et que notre rapport au travail et à la consomation va devoir évoluer profondément. Nous allons devoir fondamentalement changer de système et reconsidérer la notion de croissance. Pour moi les notions de croissance et de consommation appartiennent à un monde déjà ancien comme le fait d'être conditionné dès notre petite enfance par des questions comme : "Qu'est que tu veux faire plus tard" ou encore "Il faut être bon à l'école pour avoir de bons diplômes, pour bien gagner ta vie".
Pourquoi on ne nous dit pas plutôt : "Qu'est ce qui t'intéresse, te fait vibrer ?" "Qu'est ce que tu as envie d'apprendre, qu'est ce qui te rend curieux, ou heureux ?"

Dans quelle situation aimeriez-vous laisser "Partir devant" quelqu'un ?
Si un ami ou quelqu'un ne se sent pas au bon endroit dans sa vie, que plus rien ne fait sens pour lui alors il vaut mieux "Partir Devant", sous entendu, aller de l'avant oser tout changer.
Pour prendre un autre exemple j'aimerais bien laisser partir les fous qui veulent continuez à foncez droit dans le mur de la catastrophe écologique, malheureusement ils partagent aussi notre planète et notre avenir dépend d'eux.

Partez devant est issu de votre premier EP (Papillon blanc), souhaitez-vous nous en parler ?
Papillon Blanc est composé de titres que je joue depuis plus de deux ans, ils se sont donc affinés en concert et j'ai pris un an à faire ce disque avec mon ami Jean Thevenin Alias JAUNE. J'y ai rajouté des arrangements de violon, de guitare, de harpe, de batterie et de choeur qui n'était pas à la base dans les versions live puis je l'ai mixé avec Guillaume Jaoul.

D'où vous vient vos inspirations et comment composez-vous ?
Je m'inspire principalement des pièces de théâtre que j'écris et je crée avec mon Collectif le Grand Cerf Bleu mais parfois je vais chercher l'inspiration dans certains livres, film dans l'actualité ou dans la vie des gens autour de moi. 

Selon vous, la musique doit-elle transmettre un message et que doit-elle transmettre ?
La musique ne doit pas forcément transmettre un message, mais en tout cas de l'émotion. J'aime la musique quand elle nous emmène dans un récit, une histoire ou un paysage, avec ou sans paroles d'ailleurs. C'est pour ça que je peux aimer autant les morceaux de Pink Floyd, de Miles Davis, que les symphonies classiques ou les chansons de Dylan et Gainsbourg. 

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
L'idée de ce clip était d'avoir des images très léchées. Donc il a fallu louer du vrai matériel de cinéma et payer une petite équipe ainsi qu'acheter les ingrédients pour préparer les magnifiques plats que l'on verra dans le grand banquet pendant le clip.

D'où vous vient votre passion pour la musique et comment la ressentez-vous ?
Ma passion pour la musique vient de mon adolescence où autodidacte je partageais de nombreuses heures de compositions et de répétitions dans des garages de parents avec mes amis ainsi que de nombreux concerts dans des bars ou des petites salles. 

Aurez-vous l'occasion de donner quelques concerts prochainement ?
Justement je suis en train de caler une date à Paris en Mai pour la release party de mon EP. L'EP lui sortira en Avril sur toute les plateformes. Ensuite d'autres dates devrais rapidement se décider au printemps et à l'été. 

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci de vous intéresser à ma musique et de soutenir notre KissKissBankBank :-)

Merci à Gabriel Tur d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

GABRIEL TUR ⌘ Papillon Blanc

Musique interview

Dominic Ntoumos : le clip Apsilies, avant l'album Back To The Roots Dominic Ntoumos : le clip Apsilies, avant l'album Back To The Roots
Back to the roots est le sixième album du trompettiste Dominic Ntoumos. Réalisé...
  Valak dévoile son nouveau Démon
Valak dévoile son nouveau clip Démon.
Valak dévoile son nouveau Démon

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire