Publicité

François Gorin : le roman Louise va encore sortir ce soir

Etalé sur une serviette ou allongé sur un transat, rien de tel qu'un bon bouquin. Ca tombe bien, voici le livre Louise va encore sortir ce soir de François Gorin. Le roman raconte les histoires de sortie nocturne d'une jeune fille de 22 ans au milieu des années 80. Un roman d'initiation qui se lit presque autant qu'il s'écoute ; car son auteur François Gorin est un critique reproductif et bien connu et ça se sent.

Les bars ne sont pas encore pleins, ni les nuits totalement folles mais la parution de Louise va encore sortir ce soir tombe à point nommé. Le roman de François Gorin s'annonce comme une apologie du dehors. A l'époque de la vie d'eighties l'insouciance était encore de mise.
Auprès d'Arte, François Gorin indique que Louise est une jeune fille de 22 ans quand commence l'histoire. Début 1984 elle vient de digérer difficilement une rupture en restant cloitrée chez elle. Louise renoue alors avec les joies de la vie nocturne. Il y a une chronologie linéaire entre les années 1984 et 1987, même si le temps est manipulé de manière élastique par l'auteur avec des moments de précipitations et d'autres de latence.

Mythique année Rock & folk au début des années 80, François Gorin est également l'auteur d'un essai sur le rock qui fait toujours autorité. Dès lors la musique de l'époque irigue toujours le récit.
On est après l'avènement de la newave et on est au moment de la pop indé / rock indé, essentiellement britanique. L'auteur était très en phase avec ce mouvement là. Selon lui, ce n'était pas tellement définit, mais il y avait des groupes phares comme les Smiths.

"Nous sommes en effet le 10 mai s'était dit Louise. L'autre évènement dont on se souviendrait c'était le concert des Smiths. Soit, maintenant pourquoi ? Ca lui était revenu. Quelle idiote ; comment oublier le 1er jour où elle avait été voté."

D'obédiance, comportementaliste, le roman fait fi de psychologie ou de sociologie. N'empêche qu'il y a une manière de prendre le pouls de cette période. L'entre deux au milieu des années 80 il y a une période de forme d'enchantement, car les vies sont libres : c'est la nuit, c'est Paris, c'est avant le Sida et il y a aussi une forme de désanchantement. C'est le revers d'amertume de ce champ de possibilités qui s'ouvre à elle. L'idée que le livre paraisse à un moment où tout le monde aura été sevré de sorties, concerts, rencontres... cela ressemble à une sorte de coïncidence que François Gorin considère comme un clin d'oeil plutôt bienvenu.

Livres

J'entends l'EP éponyme d'Odham J'entends l'EP éponyme d'Odham
Odham dévoilera son EP éponyme le 1er septembre 2020. L'occasion de découvr...
  Golan Yosef prépare un EP
Golan Yosef prépare son premier EP qui sera accompagné du clip de Girl You're Free...
Golan Yosef prépare un EP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire