Publicité

Felhur et Andro dévoilent leur single Bonne Planque

Découvrez le single Bonne planque de Felhur et Andro, qui annonce l'album La vie est simple pour juin 2021.

Felhur & Andro (crédit Lucie Brémeault)

crédit visuel : Lucie Brémeault

Interview

Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Felhur : On s’est rencontré lors d’un tremplin de « culture urbaine » en 2018. Un tremplin qu’Andro avait d’ailleurs brillamment remporté !
Andro : Je suis allé parler à Felhur quand il est sorti de scène. Il avait joué « tous des singes » et ça m’avait fait délirer.

Qu'est-ce qui vous a plu dans le fait de réunir philo et beatbox ?
Felhur : On ne réunit pas vraiment le beatbox et la philo. Par contre, je crois que nos pluridisciplinarités nous ont mutuellement plu. En soi, ces deux disciplines peuvent se ressembler, dans la mesure où elles sont toutes les deux des réponses complexes à des questions simples.
Andro : Et au-delà de ça, ces deux disciplines viennent nourrir nos disciplines principales dans ce projet : la philosophie vient nourrir le rap de Felhur et le beatbox, mon beatmaking.

Pouvez-vous nous présenter votre single Bonne Planque ?
Felhur : C’est Andro qu’est arrivé avec le concept. Il avait un début de prod et cette idée de faire un son sur les gars planqués.
Andro : Après Felhur a gratté. On a bossé chez moi. Puis on a retravaillé le tout en stud aux côtés de Greg F., Lucas Ramos et Laurent De Boisgisson.

Quelle est pour vous la "bonne planque" pour composer ?
Andro : Clairement mon home studio c'est ma meilleure planque, faudrait peut-être que j'en sorte de temps en temps d'ailleurs.  
Felhur : Pour ma part, je dirais une cabane en Bretagne. Ou alors proFelhur : T’es payé, t’as des vacances et un peu de temps.

Quelle importance accordez-vous aux textes dans votre musique et est-ce important d'être porteur de sens à ce sujet ?
Felhur : Personnellement, c’est l’écriture qui m’a amené au rap et j’aime surtout les textes. Alors bien sûr, ce ne sont pas les multi qui font buzzer et y’a pas que ça qui m’ambiance, mais je crois que l’intérêt et la spécificité du rap se trouvent dans la richesse d’écriture. Après pour ce qui d’être porteur de sens, on est toujours porteur de sens. Même en faisant du rap troll, de l’entertainment, du banger, on porte et on diffuse une idéologie.
Andro : Je suis assez d'accord avec Félix, c'est central, je vais absolument pas attendre la même chose d'un banger que d'un morceau dit "conscient" bien sûr, mais c'est pas pour ça que je ne reste pas un minimum critique sur l'écriture même quand c'est fait pour m'ambiancer.

Quels ont été vos choix pour le clip de Bonne Planque ?
Felhur : Vaste question. Sur Bonne Planque, comme sur nos clips précédents, on est resté producteurs délégués. Donc on a pris des choix de l’écriture du pitch jusqu’au master.
Andro : Jusqu’à l’upload ! Bien sûr on a été conseillés par Libertalia et notre manager. Et Armand Belloin, le réalisateur, a aussi joué un grand rôle dans la production et la post-production.

Selon vous, quelle place occupe l'univers visuel en musique ?
Felhur : À l’heure des réseaux, l’univers visuel est forcément déterminant dans la réception d’une œuvre. Nous avons toujours été exigeant et attentif à la dimension artistique de nos clips, puisqu’il ne s’agit pas pour nous de seulement illustrer le son, mais bien de lui donner une interprétation par l'image. Toutefois, pour moi, l’univers visuel reste subsidiaire. Avant toute chose, on fait de la musique.
Andro : Pour moi, c'est essentiel dans la communication de la musique, à par la musique en elle-même, tout le reste du travail qu'on produit, c'est du visuel : les covers du projet, celles des singles, la production des clips, du contenu sur les réseaux. Quand on voit les budgets que certains artistes peuvent mettre dans l'univers visuel, on voit bien l'importance qui y est attachée. Ce qui permet de communiquer sur un projet aujourd'hui c'est en partie le visuel qui accompagne la musique.

Que peut-on savoir de votre album La vie est simple qui sortira en juin ?
Andro : Je pense que le maître mot, c'est "cohérence". Entre nous et nous-même. Entre les prods et les textes. Entre les sons entre eux.
Felhur : Je dirais que c’est notre premier projet abouti musicalement. On a essayé de raconter une histoire et d’aller à l’essentiel, de dire le moins pour dire le plus.

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Andro : Avant d'aborder ça comme un projet de rap, on voulait l'aborder comme un projet de musique. C'est pour ça qu'on a fait appel à des musicien.enne.s, a des réalisateurs, pour nous aider à donner de la vie et du grain à nos productions
Felhur :  Si on regarde le projet, à part bonne planque on est globalement autour de 130 bpm, même si toutes les prods sont dans des ambiances très différentes.

Une indiscrétion à nous donner sur votre prochain opus ?
Felhur : Le prochain opus sera la continuité de celui-ci.

Que représentent les concerts pour vous et n'êtes-vous pas frustré de leur arrêt depuis 1 an ?
Andro : C'est très dur surtout quand on lance un projet musical. La découverte des morceaux est censée se faire d'abord par la scène.
Felhur : C'est une très grande frustration ! Ça nous manque énormément. La scène, c'est essentiel pour nous. On adore le studio, mais le live, c'est incomparable. C’est le seul moment où tu peux vraiment tester ta musique.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Felhur : La vie est longue et ses problèmes sont simples.
Andro : Je serais un peu moins philosophique, n'hésitez pas à venir nous suivre sur Instagram on a hâte de vous faire découvrir notre musique !

Merci à Felhur et Andro d'avoir répondu à notre interview !
Suivez les également sur Facebook.


Publicité


Felhur x Andro - Bonne Planque (vidéo officielle)

Felhur x Andro est un duo parisien formé par un prof de philo et un champion de beatbox.

Felhur & Andro. Le premier est professeur de philosophie et rappeur, le second est beatboxer et beatmaker. Ces vingtenaires se rencontrent début 2018, à l'issue d'un tremplin. Tous les deux cherchent alors à parfaire leur identité musicale, un genre hybride où se réunissent des influences éclectiques. Ils s'engouffrent ainsi ensemble dans la brèche déjà ouverte par Vald et Seezy, Damso et consort.
Felhur, héritier de l’abstraction littéraire, a simplifié ses textes. Il a conservé la complexité des rimes, mais il précise le propos.
Andro, héritier de la prolifération démonstrative du beatbox simplifie ses prods, les épure et les allège, afin de donner aux textes toutes leurs mesures.

Avec Bonne Planque, le tandem s'amuse de tous les planqués du système ; celles et ceux qui usent de combines plus ou moins légales pour faire fructifier leur argent au soleil ou dans des paradis fiscaux.
Le clip est vraiment très efficace, se voulant autant dénonciateur que divertissant.

« Les gens qu’on honore ne sont que des fripons qui ont eu le bonheur de ne pas être pris en flagrant délit » disait Stendhal.
 
Si une nuit d’août 89 a vu les privilèges être abolis, leur résurgence parait indiscutable. Felhur et Andro ont ici voulu s’amuser de tous les planqués sillonnant les strates sociales.
Le clip est signé Armand Belloin, réal du diptyque Longue Vie et Tecla Un Teh.

L'album La vie est simple sera disponible le 4 juin 2021.

Musique interview

Rawb présente l'album The Beachfront Rawb présente l'album The Beachfront
Rawb dévoile son album The Beachfront aux couleurs tropicales et accompagné de plusieu...
  Amima dévoile le clip de J'suis qu'un homme
Après avoir conquis le public grâce à son opus La Voix de Miel Vol.1 (2020) et s...
Amima dévoile le clip de J'suis qu'un homme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire