Publicité

eXune : leur futur EP éponyme

Exune est un groupe de rock chantant en français. Découvrez leur premier EP réalisé avec le soutien des internautes.

Exune

Qu'est-ce qui vous a motivé à vous réunir pour faire de la musique et quelle est l'origine du nom Exune ?
Tombés dans la musique et le rock très tôt, l’idée a naturellement émergée au lycée de créer notre propre groupe. Nous écoutions tous les mêmes groupes (Deftones, Korn, Pleymo, Finch, A perfect circle…), et l’idée directrice s’est très vite recentrée sur la création de compositions imprégnées de cette musique, mais avec un chant en français.
Le nom « eXune » n’a quant à lui pas de sens réel. En fait Johan était en cours d’espagnol, et il a eu l’idée « graphique » de trouver un nom écrit avec des lettres rondes. Après un alliage de demi-cercles, le nom « exune » est né.

Pouvez-vous nous présenter votre premier EP et son univers ?
Les quatre morceaux qui composeront l’EP sont en fait chacun issus d’une période différente tout au long des années d’existence du groupe. D’où une composition et un feeling différents de l’un à l’autre, mais en cherchant toujours à mettre en avant le caractère mélodique de cette composition.
C’est en quelque sorte le fil rouge, le lien commun qui fait le son de eXune. Qu’il soit apporté par la voix, les guitares ou la basse, l’aspect mélodique est primordial.
Notre univers sonore est assez vaste, mais on peut principalement résumer notre musique comme un mélange de pop pour l’importance accordée aux mélodies, de métal pour la puissance des riffs et certains passages criés, et une composition en termes de structures empruntée au rock progressif.
Quant aux paroles, elles sont essentiellement basées sur une introspection, un questionnement intérieur (nostalgie, remise en cause personnelle, sentiment amoureux,…). D’apparence personnelles au premier abord, elles trouveront certainement leur écho chez tout un chacun.

Vous indiquez être le renouveau du rock français, quel vent de fraicheur allez-vous apporter ?
Déjà pour clarifier, cette idée de « renouveau du rock français » est volontairement provocatrice, de manière à interpeller les gens. Par cette formule nous ciblons surtout le rock chanté en français.
Nous sommes tous les quatre fans de groupes comme Deftones, Incubus, Finch, A Perfect Circle,… et il nous semble que ce genre de rock très mélodique, aérien, n’a jamais vraiment eu de groupe porteur chantant en français, mis à part Pleymo et peut-être Aqme.
Nous avons l’impression de ne pas rentrer dans un standard « scène française », soit pop (Indochine, Kyo, BB Brunes,…) soit métal (Mass Hysteria, Lofofora, the ARRS,…). Nous souhaitons apporter autre chose avec notre musique. Notre ambition, c’est de placer ce son que nous pensons incarner sur le devant de cette scène française.

Le fait de chanter en français est important pour vous, pourquoi ?
C’est un parti pris qui nous tient à cœur depuis nos débuts. Nous sommes français. C’est notamment pour Johan la meilleure façon de mettre des paroles sur notre musique, d’être le plus juste possible sur les sentiments exprimés. Nous avons conscience que c’est une prise de risque, le public étant souvent très exigeant avec des paroles en français.
Enfin l’autre difficulté est de faire sonner notre langue avec un style de musique, le rock, qui « sonne » bien plus facilement avec sa langue d’origine, l’anglais.

Peut-on en savoir plus sur la préparation de cet EP ?
L’EP comportera 4 titres, que l’on a choisis de manière à représenter au maximum notre palette sonore et musicale. Nous avons fait le choix de travailler avec Nicolas DELESTRADE (Novelists, Betraying the martyrs, Merge, Landmarks,…) pour enregistrer et produire cet EP. Nous voulions pouvoir enregistrer quelque chose qui puisse donner à nos morceaux ce son puissant et aérien que nous recherchions et ce producteur nous en a donné l'opportunité.

Parlez-nous du titre d'Entre les lignes...
Entre les lignes est un morceau aux accents définitivement rock. Il fait partie de ces compos plus à même de mettre le feu en live. Mais il comporte ce son qui nous caractérise aussi, plus mélodique. Il comporte aussi une autre caractéristique à laquelle nous sommes attachés, avoir une fin qui donne à l’auditeur l’envie d’aller au bout du morceau. Il n’y a rien de plus frustrant que d’écouter un morceau et de le zapper avant la fin parce-qu’il devient chiant. Et je crois que nos morceaux ne tombent pas dans ce piège. Entre les lignes n’y fait donc pas exception.
Elle ne fera cependant pas partie de l’EP, la sélection ayant été drastique. Cela reste frustrant car pour le moment elle restera avec ce son plus « old school » qui il faut le dire, ne représente pas notre son tel qu’il est aujourd’hui…le meilleur est à venir !

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
Nous avons décidé d'autofinancer l'EP. Mais parallèlement à sa sortie, pour nous donner les moyens de nos ambitions, deux aspects apparaissaient essentiels. Le premier d’avoir un clip afin de promouvoir notre musique et notre univers.
Le second d'engager un agent presse pour pouvoir bénéficier d’un appui professionnel dans la diffusion de notre musique. En effet beaucoup de groupes passent du temps dans des campagnes de publicité sur les réseaux sociaux en obtenant pas ou peu de résultats.
Etant conscients du budget nécessaire, plusieurs proches nous ont encouragé à créer ce financement de manière à pouvoir nous aider dans notre projet. C’est pourquoi à tous ceux qui nous découvrent, et apprécient notre musique mais aussi notre démarche, nous les encourageons à prendre part au projet et à nous soutenir.
Mais même sans contribuer financièrement, pour ceux qui seraient un tant soit peu intéressés par le projet, un simple « like » voire un partage sur Facebook ou Insta est aussi important pour nous.

Contrairement à la majorité des financements participatifs, vous avez fait le choix d'une contrepartie unique pour les contributeurs. Qu'est-ce qui vous a motivé dans ce choix ?
Ce choix d’une seule contrepartie (1 EP physique + version digitale) nous est apparu assez naturel.
Notre fan base ne nous apparaissait pas suffisamment solide pour sortir tout le lot de goodies classiques (stylos, mugs, stickers,…). Soyons réalistes, nous ne pensions pas que pour avoir un mug Exune sur son bureau les gens auraient donné plus.
En faisant ce choix nous avons préféré ne pas nous disperser et nous recentrer à l’essentiel : la musique. Et quoi de mieux pour nous représenter que cet EP ?

Vous pouvez soutenir l'EP d'eXune sur Ulule.

 

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de l'EP et cette fameuse vague ?
Chez un disquaire, ou quand tu lis une chronique, la première chose que lon voit, c’est l’artwork.
Et il doit donner l’envie d’écouter à la personne qui le voit, lui évoquer quelque chose. En cela, cette vague, peinte par l'une de nos proches, a mis tout le groupe d'accord.
De plus nous trouvons qu’elle résume bien notre musique. Elle dégage une impression de puissance mais aussi quelque chose de plus subtil, plus aérien.
Enfin le thème lié à la mer est un thème récurrent dans notre univers. Le choix a donc été d’autant plus naturel.

Un clip est également prévu pour les mois à venir, comment l'imaginez-vous ?
Le morceau n’a pour le moment pas encore été choisi de façon définitive. Mais nous prévoyons de tourner ce clip en décor naturel. Nous pensons à un script qui mettrait en valeur l'environnement, le groupe, mais qui raconterait aussi une histoire (probablement liée au thème de la chanson).

Votre EP a-t-il déjà un nom ?
Nous avons fait le choix de ne pas lui en donner, il sera donc éponyme.

Outre atlantique le site de streaming Spotify est dans la tourmente car les artistes réclament une meilleure rémunération pour la diffusion de leur musique. Quel est votre regard à ce sujet ?
Bien qu'y étant sensibles, nous n’avons pas encore vraiment d'avis sur le sujet. Pour nous ce genre de site, comme Deezer, nous permettent surtout une exposition inespérée il y a de cela encore quelques années. Il sera toujours temps de valoriser financièrement notre musique plus tard.

Vous avez déjà eu l'occasion de jouer sur de nombreuses scènes. Quelle importance accordez-vous aux concerts et dans quel état est le groupe lors de représentations ?
Le live est le vrai lieu d’expression de la musique, et des musiciens. Je crois que chacun au sein du groupe vit et ressent le live d’une façon propre et personnelle.
Nous accordons une grande importance à pouvoir jouer et reproduire nos morceaux le plus proprement possible. L’idée n’est pas de faire un copier-coller de ce que nous avons enregistré, nous préférons faire vivre les morceaux. Mais le live est un réel exercice qui demande une maitrise totalement différente du studio. Pour que le plaisir ne soit pas uniquement partagé par nous, mais aussi par le public. Lui permettre d’entrer avec nous dans notre univers et de nous y suivre pendant une heure…ou plus.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Un grand merci à toi et à « Divertir » pour l’intérêt que vous nous portez. Et pour nous donner la chance d’exposer notre projet, notre musique à un public plus large. Nous espérons que notre musique et notre univers parlera à certains et leur donnera envie de pousser la porte… n’hésitez pas, elle est grande ouverte !

Merci à eXune d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Entre les lignes - Exune [2016]

interview Musique

Stéfany Rydel : l'album Renaissance
Découvrez l’univers musical de Stéfany Rydel avec son nouvel album Renaissance. ...
  Horse Raddish présente son futur album Haskalah
Horse Raddish s'aventure sur le chemin de la création originale pour son nouvel album Has...
Horse Raddish présente son futur album Haskalah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire