Publicité

Esther Maud : l'EP Puisque rien ne dure

Maxime Lopes Par Le jeudi, 08 juillet 2021 à 13:16 0

Dans Culturel

Esther Maud dévoile son EP Puisque rien ne dure.

Esther Maud

Etranger solitaire est une danse triste qui parle de deux êtres qui s’aiment mais qui ne peuvent pas vivre ensemble, ils se renvoient la balle : quand l’un prend conscience du manque, l’autre est loin et inversement. Personne ne sort « vainqueur » d’une romance passionnelle.

Together est un hymne à l’espoir, peut être le titre qui représente le plus le nom de l’EP « Puisque rien ne dure ». Notamment lorsque l'on pense ne pas se relever d’une rupture, une rencontre, un instant et l’espoir renaît. Rien ne dure, ni même la souffrance.

Dérapage incontrôlé est une réponse à une chanson écrite pour moi, un hommage à une relation où le dialogue est impossible.  
Une souffrance en silence car sans occasion de dire les choses, juste de les écrire et de les chanter, en espérant que les mots arriveront aux oreilles de l’autre, car c’est le seul moyen de communication. Sans cris, sans pleure, un dialogue par musiques interposées.

Ta poupée parle d’une personne prisonnière d’un amour mais pas contre son gré
 
Urgence médicale parle de détresse amoureuse. Des mots forts comme "drogue" ou "urgence" sont employés volontairement pour appuyer l’aspect « grave » que peuvent avoir les ruptures parfois.

Coup de tonnerre parle de jalousie extrême. C’est un hommage à une épique  scène de jalousie qui s’est déroulée dans un supermarché.

A propos d'Esther Maud

Esther Maud coud. Esther Maud dessine. Esther Maud prend des photos et réalise des vidéos. Mais surtout Esther Maud écrit.
 
Elle enregistre ses textes sous forme de notes vocales, et peu à peu, celles-ci se muent en mélodies, puis en chansons.
Ces chansons presques nues, a cappella, elle les envoie aux quatre coins de France, car n’étant pas musicienne elle-même, elle cherche le bon écrin pour ses instantanés de vie.
 
Et une fois finies, la magie opère et on y voit plus que du feu : ses chansons pop accrochent dès les premières secondes, comme si tout était lié (textes / mélodie / production) depuis le début.
 
En apparence légères, celles-ci parlent d’amour, bien sûr, celui qu’on perd, celui qui nous détruit ( « Urgence Médicale »), mais aussi de cet amour qui nous manque et que l’on retrouve ( « Etranger Solitaire » ), celui qui nous apaise.
Une douce mélancolie, effrontée et jamais plombante, qui nous fait penser autant d’illustres prédecesseuses des 60’s (Françoise Hardy, Jacqueline Taïeb), qu’ à certaines de ses contemporaines pop (Claire Laffut, Clara Luciani…).
 
Son premier EP  Puisque rien ne dure est sorti le 30 juin 2021.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam