Publicité

Entrez dans le Jardin privé de Tristan Eliaz

Découvrez l'album Jardin privé de Tristan Eliaz, alias Philippe Richard.

Tristan Eliaz

Tristan a commencé la musique par des concours de chants travaillant sa voix et des chansons avec Bernard Kesslair, Michelle Libiez et plus tard avec Nathalie Dupuis. Il remporte plusieurs concours, dont la Cigale d’or avec Alice Dona et à Tours avec Gérard Lenorman, prix du public.

Expérience dans des orchestres : Gilles Pellegrini (dont des covers pour des CDs), Carnet de Bal. Des premières parties : Mouloudji, Pierre Bachelet, François Feldman… Des spectacles avec Eric Charden, Francois Valery, Hervé Vilard, Rika Zaraï, et en 2016 chantant en duo avec Idir sur scène.

Des concerts et récitals dans différents restaurants, bars et hôtels comme à Courchevel. Festival d’Avignon en street show 2016 et 2017 et 2019 Premier album CELA M ETONNE en 2017.
Chanteur et DJ pour des mariages, anniversaires, comités d'entreprises, comités des fêtes… Figurant : comme dans le film de Zabou Breitman « L’homme de sa vie ». Animateur de radio et interviews : Michel Fugain, Jean Jacques Goldman, Patrica Kass, Faudel, Natacha Atlas, Rika Zaraï, Roch Voisine, Zachary Richard, Daniel Guichard, Nicoletta, Cheb Mami, Patrick Fiori, Hélène Ségara…

Plusieurs projets en cours pour des compositions avec un argentin Luis Pousa sur des musiques latino. Sortie d’un nouvel album (en 2020) avec la participation de Tanina Chériet (Idir, Francis Cabrel...) et Claudia Meyer (Maurane, Lara Fabian…) avec une musique d’Idir sur un texte de Jean-Jacques Goldman.

Philippe chante différents styles de chansons en français, espagnol, italien, hébreu, anglais, grec, turc et russe.

Interview

Faites-nous entrer dans l'univers de votre album Jardin privé...
L'univers de ce 1er album est volontairement varié. Un côté jazzy swing  avec  JARDIN PRIVÉ et JE RETOURNE SUR MON ÎLE, pop-rock avec CELA M'ÉTONNE et DANS LA BATAILLE DES SENTIMENTS. Orientale andalouse avec POUR LA VIE DES ENFANTS et TENN KSAT MIMKHA en hébreu. Celtique avec HEROS et enfin Chansons françaises et Latino avec les autres titres. Je l'ai voulu ainsi pour montrer mes différents univers musicaux. À savoir que j'aime la musique dans son sens le plus large et que je suis capable de composer différentes choses pour moi et pour d'autres interprètes. Le 2ème album qui sortira en fin d'année sera plus dans une certaine ligné musicale.

En quoi était-ce important de vous livrer ici et comment l'avez-vous composé ?
De pouvoir s'exprimer avec liberté sans être mis dans un tiroir de style est important. Je fais de la musique pour la musique je n'appliquais pas de règle car je suis surtout compositeur par la créativité de la mélodie accapela ou avec ma guitare. Je fais une suite d'accord et j'improvise des mélodies. Je ne suis pas guitariste, je joue très peu et maîtrise pas l'instrument malheureusement. Mais j'ai cette capacité de créer facilement des mélodies. Bien sûr j'écris en grande partie mes textes. Je m'entoure de bons musiciens. Cet album a été arrangé par un talentueux arrangeur et guitariste Thomas Dell'arso à Albertville.

Sur le titre Tenn Ksat Mimkha vous chantez dans une autre langue et vous maitrisez notamment l'espagnol, italien, hébreu, anglais, grec, turc et russe. Quel est votre regard et votre approche sur les langues ?
Le 11ème titre de l'album est l'adaptation de DONNE UN PEU DE TOI en hébreu. Je chante en différentes langues car j'aime bien le mélange des cultures. J'aime connaître ce que les autres font et pensent. On apprend beaucoup. J'ai fait 2 ans d'hébreu pour le reste je ne maîtrise pas ces langues mais j'aime leurs sonorités et j'écoute la prononciation et avec internet on peut connaître la traduction facilement. Pour moi il n'y a pas de politique ni frontière dans la musique il y a de la complémentarité, de la multitude de richesse culturelle.

D'une manière générale, vous travaillez avec de nombreux artistes. En quoi ces échanges sont-ils importants pour vous ?
Là encore il s'agit de partage, d'harmonies avec d'autres voix. C'est aussi un enrichissement relationnel et professionnel. Et comme j'aime les artistes en général c'est pour moi un bonheur de chanter et de partager avec eux.

Vos expériences dans des orchestres ont-ils influencé votre approche sur la partie instrumentale de Jardin privé ?
Non pas du tout avec l'orchestre on apprend à faire de la scène à plusieurs, c'est une bonne expérience dans le métier. On chante plein de styles. On apprend aussi à danser, à se positionner sur une scène, à enchaîner les nombreux tableaux. C'est plus les musiques que j'écoute depuis tout temps, et j'en écoute beaucoup car je suis encore un des rare acheteur de CD.

Pouvez-vous nous parler de votre titre Je retourne sur mon île et son clip ?
JE RETOURNE SUR MON ÎLE est une ballade jazzy. J'ai pris deux textes de Jean Baptiste Albert un ami auteur de deux recueils de poésies qui a disparu en montagne il a quelques années. J'ai écrit le refrain. On décrit la fragilité d'une petite île (symbolique pour une vie en trouble physique ou psychologique) les personnes qui l'aborde (ces... ils et ces elles) j'ai voulu rendre un hommage à deux amis Jean Batiste et Jonas disparu à cause d'une maladie mal suivie en France. La schizophrénie. J'ai voulu y mettre des images qu'on peut interpréter avec ce sujet particulier comme aussi y voir d'autres histoires plus courantes à notre vie et à une île. Des Arrangements de Thomas Dell'arso avec une petite touche de Marc Benabou. Marc a fait le mix et le mastering. J'ai deux très bons musiciens et belles personnes ; le clarinettiste Franck Séguy de la troupe ADAMA et le trompettiste Stéphane Baudet qui travaille pour de nombreux artiste comme Ibrahim Maalouf...

Que souhaitez-vous transmettre avec cet album ?
Je ne chante jamais du négatif en tout, de manière à ne plus voir l'issue pour en sortir. J'espère toujours le meilleur mais ne suis pas dupe et naïf sur certains sujets. Je veux chanter l'amour sous toutes ses déclinaisons. L'amitié, la tolérance, le partage sont des mots qui y sont reliés. Et je veux aussi dénoncer l'injustice, la violence physique ou physique.... Je n'ai aucune prétention je veux par ce métier aider les autres comme la musique m'a aidé moi-même à vivre et  à supporter des moments difficiles comme des moments de joie.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?
Une anecdote et bien c'est d'avoir rencontré plusieurs fois IDIR et pour une de ses fois un jour avant son concert au THOR j'avais vu dans mon esprit que j'allais le voir tout seul en lui remettant un CD (il avait déjà entendu des chansons et avait aimé) et qu'il allait me proposer de chanter avec lui sur scène (il avait accepté qu'on fasse un duo sur CD en projet mais 3 ans ont passé depuis cette proposition) le jour même il était en retard pour les répétitions et je l'attendais à l'extérieur de l'Auditorium du THOR côté scène... Il est arrivé là tout seul j'ai pu lui parler, lui remettre un nouveau CD de cover il y avait deux chansons de lui dont " Pourquoi cette pluie" texte de Jean Jacques Goldman. Il regarde les titres du CD. Et il me dit... Ah tu chantes cette chanson... Et bien on va la faire ensemble ce soir... Ce fut un immense bonheur car j'aime beaucoup l'artiste et l'homme qu'était IDIR. Son départ le 2 Mai m'a beaucoup attristé. En plus avec sa fille Tanina Cheriet j'ai enregistré deux titres dont la chanson de son père pour mon nouvel album, et je ne pourrais pas lui donner la joie d'écouter le beau travail qui a été fait.

Vous avez remporté plusieurs concours dans votre parcours artistique. Cette forme de reconnaissance est-elle importante pour vous ?
Les concours de chants comme l'orchestre sont des expériences de scènes. Oui dans un certain sens être bien classé c'est une forme de reconnaissance. Tout ne se limite pas à ça heureusement car des gens comme Brassens ou Barbara et d'autres auraient-t-ils leurs chances aujourd'hui ? Ou presque tout est devenu que business que show.

Vous avez donné des concerts dans des bars, restaurants, hôtels. N'est-ce pas particulier comme approche pour capter l'attention du public ?
Pour cette année les restaurants, hôtels furent annulés en ce qui concerne les quelques dates. Bien sûr ce ne sont pas forcément des lieux idéaux pour se faire connaître et souvent dans ces lieux je chante beaucoup plus de reprises avec 3 ou 4 compositions.

Aurez-vous quelques scènes de programmées d'ici la fin de l'année et quels vont être vos projets à venir ?
La sortie de mon 2ème album où l'on trouvera 19 titres. Je compte démarcher pour trouver dans l'idéal un label et manager. J'ai une équipe de musiciens qui vont commencer à travailler sur mes compos pour commencer par des petites scènes comme La gare à Coustellet ou Akawbar ou certaines scènes à Paris. Je compte faire une sortie officielle à Paris dans un lieu où j'inviterais du monde de la musique pour cet album. J'ai d'autres projets de chansons avec d'autres musiciens mais cela sera le sujet peut être d'une autre interview. 

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Merci à vous et pleins de bonnes choses encore à vivre. Amicalement Tristan Eliaz.

Merci à Tristan Eliaz d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur son site internet.

Tristan Eliaz - Je retourne sur mon île (Clip Officiel)

Musique interview

PUBG s'enrichit avec du contenu Battle Royale + disponible sur PlayStation PUBG s'enrichit avec du contenu Battle Royale + disponible sur PlayStation
Après le lancement de la saison 8 et du Sanhok Remasterisé, PUBG Corporation continue ...
  Cyprien dévoile son jeu mobile gratuit Make More Views
Le youtubeur Cyprien dévoile son nouveau jeu mobile : Make More Views. Un projet qui lui a pr...
Cyprien dévoile son jeu mobile gratuit Make More Views

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire