Publicité

Emrose : un clip pour l'album BPM

Pianiste et compositrice de formation classique en commençant le piano à 8 ans et en composant dès 12 ans, Emrose se lance en décembre 2017 dans le rap girly et la pop combinés. Son dernier album BPM est sorti le 1er juillet 2020.

Emrose

Pouvez-vous nous présenter votre album BPM sorti au début de l'été ?
BPM parle beaucoup d'amour. Ce n'était pas ma ligne directrice au départ, mais la vie a fait que c'est un sujet qui m'a inspiré. J'aborde aussi des sujets comme le harcèlement de rue, les troubles alimentaires, le fanatisme, les rêves qu'on souhaite réaliser. Il oscille entre instrus rap et instrus pop. Pour les instrus rap, je fait appel à des beatmakers, les instrus pop, c'est moi qui les fait.

Qu'appréciez-vous dans le piano ?
Le piano, c'est tout ma vie. J'ai commencé à l'âge de huit ans. C'est instrument polyvalent est hyper intéressant pour la composition, les harmonies, et pour impressionner les amis en soirée ! Ah ah !

On vous retrouve en featuring avec June, Guimsek et Aeless sur l'album BPM. Comment se sont passés vos échanges ?
Je connais Guimsek depuis plusieurs année. C'est en quelque sorte moi qui ai repéré son talent un soir alors qu'on mangeait des sushis entre amis. Il m'a montré ce qu'il faisait, et j'ai immédiatement compris que je devais bosser avec lui. C'est un mec en or, talentueux et adorable ! June, c'est un beatmaker que j'ai rencontré sur Instragram grâce à Lowtuss, un ami rappeur. On a d'ailleurs collaboré tous les trois sur le titre J'accuse qui dénonce les agressions sexuelles subies par les femmes. Et Aeless, c'est du pur hasard. Je suis tombée sur une prod à lui sur YouTube, j'ai kiffé et je lui ai demandé si je pouvais poser sur sa prod.

Peut-on en savoir plus sur le titre Bleu Océane ?
J'ai commencé à composer Bleu Océane en 2017. A l'époque, je traînais avec une fille blonde aux yeux bleus qui s'appellait Océane, et j'avais envie d'écrire un titre sur elle, mais sans vraiment savoir quoi raconter. Finalement, c'est plus évocateur d'images que vecteur de sens. Mais ça ne m'a pas empêché de trouver une idée de scénario pour le clip.

Comment imaginez-vous le clip que vous préparez ?
Le clip est déjà écrit et tourné. Il n'y a plus qu'à le monter. Il sort très prochainement.

Qu'est ce qui vous a plu dans le fait de faire appel à des étudiants de l'Institut Européen du Cinéma et de l'Audiovisuel pour réaliser ce clip ?
Et bien, étant moi même étudiante à l'IECA, c'était une évidence.

Le clip met en avant Robotica, une femme artificielle. Selon vous, sommes-nous entourés de trop d'artificiel et l'Homme manque-t-il d'amour ?
Ce clip dénonce l'apparence, l'image, le fake. Et dans le clip, Roméo (l'homme qui tombe amoureux de Robotica) se fait avoir par elle. Heureusement pour lui, il y a Juliette pour le sauver de sa misère amoureuse.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et qu'est ce qui vous a motivé dans le montant libre ?
Un clip, ça demande de l'idée, du temps et de l'argent. Il faut trouver des accessoires, des décors, rémunérer les figurants et le réalisateur-monteur. Le financement participatif est le moyen le plus simple que j'ai trouvé pour financer mes clips. Mais le problème, c'est que c'est toujours les proches qui contribuent, et parfois pour des montants exorbitants, et ça ne me plaît pas. A l'avenir, je tâcherais de faire des clips plus simples, même si ça me bride dans ma créativité.

La scène vous manque-elle et aurez-vous l'occasion d'y aller prochainement ?
Je n'ai pas eu l'occasion de réellement monter sur scène. Deux jours avant le confinement, je devais faire mon premier set de 30 min, mais le concert à été annulé. J'étais dégoûtée. J'ai hâte d'avoir d'autres opportunités et de rencontrer des gens, surtout, et partager la musique avec eux. Avoir autre chose que des chiffres en face de moi.

Merci à Emrose d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Emrose | Bleu Océane (trailer)

interview Musique

Le single Saigne Encore de Kevan Geshani Le single Saigne Encore de Kevan Geshani
Découvrez les émotions de Kevan Geshani dans son futur single Saigne encore, ré...
  La 208 Rally Cup fait ses débuts au Mont Blanc
Vue sur les spéciales européennes depuis le mois de juillet, avec plusieurs performanc...
La 208 Rally Cup fait ses débuts au Mont Blanc

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire