Publicité

Emilie Favret présente l'album Loveline

Émilie Favret a toujours aimé la musique et plus encore le chant. Enfant, elle chante en boucle ses airs préférés. Passé la trentaine elle décide d'enregistrer un album : Loveline. Dans la palette de chansons que lui propose Philippe Pelloille, elle en a choisi 11.

Emilie Favret

Interview avec Emilie Favret

Quels souvenirs gardez-vous quand vous chantiez petite ?
Je me souviens que à chaque printemps, j'allais me promener dans le parc du château (mes parents étaient gardiens) pour y trouver le calme et chanter.
A l'époque je chantais les chansons de Céline Dion, avec mon Walkman sur les oreilles toute la journée.
J'aimais aussi suivre les émissions de télé réalité de chant comme Popstar, Star academy ou la Nouvelle star.
J'ai appris toute seule en autodidacte.
En vrai je née avec la musique grâce à mes parents qui m'ont transmis leur passion. 

Pouvez-vous nous présenter votre album Loveline et son univers ?
C'est un album qui parle d'amour. L'amour sous toutes ses formes : à la fois amour caché, amour coup de foudre, amour passion, amour charnel, amour tendresse, amour éternel... 

Comment avez-vous travaillé avec Philippe Pelloille pour la composition de cet album ?
Philippe recherchait un interprète pour ses compositions. Il a publier sur les réseaux sociaux son annonce, qu'un ami a partagé.
J'aime me lancer des défis, j'ai trouvé l'idée intéressante et j'ai donc envoyé une démo à Philippe qui a adoré mon interprétation et le projet est parti comme ça. 

Souhaitez-vous nous parler de la partie instrumentale ?
C'est Philippe qui a géré toute cette partie avec l'intervention de quelques amis musiciens.
J'ai bien sûr pu donner mon avis. 

Quelle importance accordez-vous à votre voix lorsque vous chantez ?
Ma voix est mon instrument, j'en prend soin depuis longtemps. Toujours de façon naturelle.
Ma voix me permet de transmettre des émotions de partager avec les autres. Quand je chante, je suis moi et je me sens bien. 

Parlez nous du titre Le sourire d'abord...
C'est une chanson qui parle de positivité. Il faut sourire à la vie.
Un sourire vaut de l'or.
Gardons le sourire pour avancer.

On retrouve sur l'album Shake it all dance, pourquoi avoir choisi un morceau en anglais ici ?
C'est un morceau qui tenait à cœur à Philippe. Pour transmettre de la bonne humeur, donner envie de danser.
Un message universel.
Et j'aime aussi chanter en anglais de temps en temps.

Selon vous, que doit transmettre la musique ?
Elle doit transmettre des émotions, une histoire, toucher les gens, leurs rapeller des souvenirs ou bien en créer.
On peut transmettre tant de choses avec la musique

Comment se sont passés les enregistrements studio ?
Nous avons enregistré chez Philippe, dans son home studio.
J'ai travaillé au préalable chez moi sur les bandes sons qu'il m'avait transmis.
Et c'était parti. J'ai interprété à ma façon, j'ai également fais les doubles voix, j'ai vraiment pu mettre ma touche personnelle sur les compositions de Philippe. 

En quoi le fait de rejoindre la Chorale Rock du Silex d'Auxerre est important pour vous ?
Le chant en Chorale m'a énormément aidé à prendre confiance en moi.
J'ai commencé avec la Chorale Pour le Plaisir d'Auxerre, avec des chansons françaises de toutes époques.
Puis j'ai eu besoin de modernité et j'ai intégré la Chorale du Silex. Cela m'a permis d'améliorer mon anglais, travailler les harmonies et de chanter en Solo.
Chanter au Catalpa Festival devant plus de 5000 personnes fût une expérience incroyable.

Comment avez-vous vécu la naissance de votre fille, le lendemain d'un spectacle... ?
C'était magique. Tout s'est très bien passé.
Elle est née le lendemain de la fête de la musique. Et je lui ai transmis ma passion du chant.

Vous travaillez également dans le domaine de la santé, comment vivez-vous cette période sanitaire difficile ?
Pour des raisons de santé, j'ai choisi de faire une reconversion professionnelle.
J'ai donc vécu cette période sanitaire chez moi, auprès de mes enfants, en télétravail.

En étant également chanteuse, est-ce que votre côté artistique vous aide dans votre relation avec les patients ?
Oui effectivement, ça m'a énormément aidé. J'étais confronté à la maladie, à la mort, et chanter m'aide à libérer ce stress professionnel.
Cela permis de trouver les bonnes intonations de voix pour savoir rassurer et détendre dans certains situations anxiogènes

Est-ce que participer à une émission comme N'oubliez pas les paroles vous plairait ?
Oui pourquoi pas.
J'ai d'ailleurs participé à un casting pour cette émission il y a quelques années. 

Que vous procure la scène et est-ce qu'il y a un endroit où vous aimeriez donner un concert ?
C'est stressant avant de monter sur scène. Et j'ai beaucoup travaillé sur la gestion du stress avec mon coach Thomas Gérôme depuis septembre dernier.
Je prend beaucoup de plaisir à chanter et à partager avec les spectateurs.
Un bonheur immense, une fierté à chaque fin de spectacle.
Mon rêve serait de pouvoir chanter sur une grande scène telle qu'un Zénith par exemple. Pourquoi pas, faire un duo avec un artiste.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci à Philippe de m'avoir fait confiance sur ce projet, de m'avoir donné ma chance. Ce 1er album était un rêve pour moi qui s'est réalisé.
Merci à nos familles, nos amis qui nous ont soutenu.
Merci à tout ceux qui croient en moi et m'aident à réaliser mes rêves (Vincent, Fred, Thomas, Yannick, Corinne, Kiki et tant d'autres).
Merci à Jérôme Perrier.
Et merci à vous pour cette interview.

Merci à Emilie Favret d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Extrait de Loveline

A propos d'Emilie Favret

Tout au long de sa scolarité, elle consacre ses temps libres à chanter.

Elle s'améliore en saisissant toutes les occasions de perfectionner sa voix et ses connaissances musicales. Ainsi, elle suit des classes de maître et elle se joint à des choeurs et à des chorales.

Depuis des années, elle est fidèle à la chorale d’Auxerre Les chanteurs pour le Plaisir. Elle adore ce groupe qui se produit régulièrement dans sa région.

En 2017, elle a rejoint la Chorale Rock du Silex, aussi à Auxerre. Cet ensemble reprend des titres des groupes et des chanteurs qui ont présenté des concerts dans la salle du Silex, ou lors du festival Catalpa.
 
Pour le plaisir et pour parfaire son art, Émilie prend de plus en plus d'expérience en se produisant en public. Elle intègre des groupes lors de spectacles, comme les Fêtes de la musique. Elle participe aussi à d'autres fêtes et spectacles qui lui offrent l'occasion inespérée de se produire devant des salles combles. Bref, elle saisit toutes les chances de chanter, comme de passer des auditions.

Chaque fois, Émilie Favret donne toute son âme et tout son talent à ses interprétations !

Émilie souhaite que vous éprouverez beaucoup de plaisir et d'émotions en écoutant son album Loveline. Ses textes parlent d’amour et les mélodies lui permettent d’exprimer sa voix forte et mélodieuse, au vibrato expressif.

interview Musique

The First Morning pour Zimmia, illustré par un clip The First Morning pour Zimmia, illustré par un clip
On sait peu de choses. L’univers est en perpétuelle expansion. Inspirant et stimulant d...
  Le carnet du voyage immobile de Stephan Zimmerli
Malgré la fermeture des théâtres, la Comédie de Valence a décid&ea...
Le carnet du voyage immobile de Stephan Zimmerli

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire