Publicité

Eddy Kaiser prépare l'album The Curse

Eddy Kaiser prépare son nouvel album 9 titres, The curse, ainsi que les enregistrements. L'occasion de le découvrir alors que le chanteur a le soutien des internautes.

Eddy Kaiser

Pouvez-vous nous présenter l'album The Curse et son univers ?
The Curse est un album encore plus personnel que les précédents. J'y aborde plusieurs étapes de la dépression, des pensées les plus noires jusqu'à l'abandon, puis l'espoir. C'est un album « thérapeutique » pour moi, car je n'avais jamais traité ces sujets autant en profondeur par le passé. Ce qui me permettra, je l'espère, de passer à autre chose pour la suite. Cet album est le plus noir, le prochain sera un album de guérison.

Quelles sont vos sources d'inspirations et dans quelles conditions écrivez-vous vos compositions ?
Les relations humaines avant tout. Je me pose tous les jours des dizaines de questions à ce propos. Nos réactions, nos actes, notre impact dans la société et dans la vie des autres. C'est une remise en question permanente et c'est ce qui me pousse à écrire. Essayer à ma toute petite échelle d'être une meilleure personne. Ce n'est que de la musique, mais si grâce à ça je peux réussir à apporter une petite dose de tolérance et de bonheur, c'est tout ce qui m'importe.
C'est dans les moments où je me sens mieux psychologiquement que je suis capable d'écrire, peu importe le sujet de la chanson.

Parlez nous du titre Valentina...
Ce titre parle de transphobie et des violences physiques ou psychologiques que les personnes transgenres ou non-binaires peuvent subir au quotidien. Que ce soit dans la rue, sur internet, au travail, etc, la transphobie est présente partout. Nous sommes en 2019 et nous avons plus que jamais besoin d'éduquer les gens, qu'il soit compris qu'ils, elles, nous existons, sont et sommes légitimes, et qu'il n'y a pas vraiment d'avis à avoir sur le sujet.

Qu'est ce qui est le plus important pour vous dans la musique ? On sent que vous avez très envie de transmettre certaines émotions...
Je ne saurai pas vraiment dire ce qui est le plus important pour moi dans la musique, c'est un sujet à la fois tellement vaste, subjectif, autant ancré dans le sacré que dans le réel. Certaines chansons font partie de la bande originale de notre vie, qu'elles soient des chef-d’œuvre ou non. Elles sont des points d'ancrages. Je revois toute mon enfance lorsque j'écoute My Hometown, de Springsteen. Je revois les rues et mon école qui n'existent plus, mes anciens copains et leurs parents, je pense à ce qu'ils sont devenus. Certaines chansons me font penser à une rupture amoureuse, d'autres à une soirée mémorable avec des amis à la montagne. Chaque chanson à son souvenir et chaque souvenir à sa chanson. Si l'une de mes chanson parvient à évoquer un souvenir pour quelqu'un, je serai la plus heureuse des personnes.

Pourquoi l'anglais est-il très présent dans votre univers artistique ?
Tout simplement parce que j'ai été bercé à la musique anglo-saxonne, et que cela a toujours fait partie de 90% de ce que j'écoute encore aujourd'hui.

Vous faites parfois des duos avec Müe. Aura-on l'occasion de le retrouver sur l'album The Curse ou d'autres artistes ?
Müe était présent sur le premier album, Follow Me Down, et sur le deuxième album qui était un travail commun. J'avais comme idée d'inviter plusieurs personnes sur cet album, dont Müe, mais il s'est avéré que l'album devenait de plus en plus personnel et autobiographique, qu'inviter d'autres personnes n'était plus spécialement approprié.Cet album, c'est moi qui part creuser mon trou dans les bois, pour m'y enterrer. Je m'y voyais mal y inviter mes amis, haha.
En revanche, je compte bien avoir plusieurs invité·es sur le prochain !

Vous allez faire les enregistrements en home studio. Qu'est ce qui vous plait de le faire ainsi ?
La liberté de créer et de poser sur disque tout ce qui me passe par la tête, sans compromis. Et le challenge de me retrouver face à moi-même et d'avoir un album qui me ressemble.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif et quel serait l'argument pour convaincre de vous aider ?
Parce que sortir un album nécessite un budget que je ne pouvais réunir moi-même, du moins pas en un si court laps de temps, et de plus en plus d'artistes, même de labels, passent par le crowdfunding. Et c'est une belle façon d'impliquer les gens qui nous suivent ou aiment ce que l'on fait.
D'ailleurs le financement a dépassé les 100%, ce qui est formidable, car cela veut dire que l'album va bel et bien sortir !
Et si vous souhaitez m'aider pour les quelques jours qui restent, cela servira à créer du merchandising, peut-être de chouettes tshirts, ou de la promotion, une vidéo etc. Si vous aimez ma musique ou que vous souhaitez soutenir un projet authentique et intègre, humain et pas surproduit : foncez !

Vous pouvez soutenir l'album The Curse d'Eddy Kaiser sur Ulule.

 

Vous prévoyez de faire des photos ainsi que l'artwork avec un artiste ; peut-on en savoir plus à ce sujet ?
Bien sûr ! Il s'agit d'une photographe nantaise connue sous le nom d'Aabigail Cyanure, et je suis follement tombé amoureux de son travail. J'adore sa façon d'utiliser la lumière, le corps et... la mort, haha. Je pense qu'elle est la personne parfaite pour illustrer cet album, et mettre en valeur sa noirceur et sa lumière.

Pensez-vous faire des clips ?
J'ai effectivement quelques idées de prochaines vidéos !

Une indiscrétion à nous donner sur l'album The Curse ?
J'ai enregistré une reprise acoustique d'un groupe Doom-Sludge américain. Si elle me convient, peut-être qu'elle finira sur l'album ?

Aura-on l'occasion de vous rencontrer prochainement sur scène et comment vous sentez-vous lors des concerts ?
Bien-sûr ! J'adore faire de la scène et nous sommes actuellement en train de préparer une petite tournée pour la rentrée.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Un grand merci à toutes les personnes qui suivent mon travail, me soutiennent sur Ulule ou Tipeee, et à toutes celles et ceux qui viennent me voir en concert, j'espère sincèrement que le nouvel album vous plaira, j'ai tellement hâte que vous puissiez l'écouter !

Merci à Eddy Kaiser d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Eddy Kaiser - Valentina

Musique interview

Hoax Paradise : le clip Sober Hoax Paradise : le clip Sober
Découvrez le quatuor indie rock Français : Hoax Paradise ! Après Les ...
  Lionne : le clip de Résilience
Altiste à la crinière flamboyante, Anne Berry collabore depuis des années sur d...
Lionne : le clip de Résilience

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire