Publicité

Du vent pour l'album de Leonid

Le duo Leonid composé de Fabien Daïan ancien guitariste de Sinsemilia, et de Rémi D’Aversa, (le cousin) ne fait jamais rien comme les autres et toujours avec beaucoup d’humour et d'ironie. L'occasion de découvrir l'album Du vent.

Leonid - Du vent

L'album Du vent de Léonid

Ni le visage, ni la voix ne parlent forcément au grand public, pourtant Fafa Daïan alias Léonid, a fait partie du groupe Sinsémilia pendant de nombreuses années et a déjà co-écrit un tube avec eux...

Son nom de scène à connotation "soviétique", est un clin d'œil au surnom que son père lui avait attribué enfant. Les sonorités de sa musique et les paroles de ses chansons, elles, résonnent de liberté et de vie simple...

Créé en 2013, le duo connait depuis un développement constant et régulier. Quelques 250 concerts plus tard et des retours souvent dithyrambiques d’un public touché tant par le fond que par la forme du spectacle, les deux cousins n’ont pas perdu une once de leur foi, de leur besoin de créer, de se renouveler, ni de leur capacité de travail. Avec « du vent », le nouvel album et le spectacle dont il sera issu c’est une nouvelle ère (de jeu) qui s’ouvre pour le duo ! Elle sera foisonnante. Cela ne fait aucun doute.

Version intégrale de l'album Du vent disponible le 21 août 2020.

Episode hors série - Nouvel album "du vent"

Un nouvel album plein de vent. De vent frais, du vent des fous ou d’un vent de colère. Parce que le vent c’est tout mais surtout parce que le vent c’est rien.
13 chansons cousues main et filées avec les tripes.

Sur Du vent, on sent un auteur/interprète enfin délesté du poids des « maîtres  (Higelin, Brassens, Renaud et tant d’autres). Ce bagage trop lourd qui complexe et réfrène celui qui le traîne. Non que le bonhomme soit devenu prétentieux et ait désormais la naïveté de croire qu’il leur arrive à la cheville. Bien au contraire ! C’est en faisant le deuil du fantasme de chatouiller un jour les doigts de pied des grands qu’il a pu livrer sans détour inutile ce qu’il a dans les tripes.
Ses tripes à lui, qui ont pour principal intérêt d’être les siennes.
Aux premières loges de ce déballage, le cousin, le binôme, s’investit comme jamais sur ce disque. Il le marque de sa sensibilité et de son sens inné de la mélodie et de l’arrangement.

Les chansons de l’album pourraient se diviser en quatre catégories. D’abord les chansons « psycho-torturées-mais-légères-quand-même », crédo de Léonid, à l’image de La tache d’encre : hurlement venu de l’enfance sur l’impossibilité d’être libre sous l’emprise de l’angoisse. Les textes « réalistes » comme P’tite soeur : ode à l’amitié fraternelle et inconditionnelle en duo avec la lumineuse Djazia Satour. Les « existentielles » dont Autrement dit est l’incarnation. Chanson sur le troublant parallèle entre le début et la fin de la vie qui, déjà présentée sur scène à quelques reprises, arrache bien souvent les larmes des plus sensibles. Et enfin les chansons « politiques » à l’instar de Mon avis : constat désabusé de la difficulté d’allier la passion, les convictions avec l’engagement politique. Ou comme les reprises d’Oscar (Renaud) et du Chiffon rouge (Vidalin/Fugain) : double hommage au monde ouvrier « rouge » dont sont issus les grands-parents communs aux deux cousins. Leur héritage partagé. Le point commun à toutes ces chansons, le fil rouge, est l’aspiration à la liberté. 

Liberté dont le plus digne représentant est le vent !

L’Album Du vent est co-réalisé et co-arrangé avec Pierre-Luc Jamain
(Sergent Garcia, Feist, Arthur H, Oxmo Puccino, Djazia Satour...)
Enregistré et mixé au printemps 2019 par Julien Espinoza au studio BESCO (78) et aux Studios de la Ruche  (69).

Le duo

Fabien Daïan

Auteur/Compositeur/Interprète, Guitares, Percussions.
 Membre de Sinsemilia pendant les 13 premières années du groupe, il s’investit ensuite corps et âme aux côtés d’artistes comme Yoanna ou Djazia Satour en tant que réalisateur, arrangeur, scénographe… avant d’oser réaliser son projet d’enfance.  Ce dernier porte désormais le nom de Léonid.

Rémi D’Aversa

Homme orchestre lumineux / Co-arrangeur et co- réalisateur sur « du vent ». Sur scène en famille depuis l’âge de 9 ans, la musique est dans l’air qu’il respire depuis toujours. Cela lui donne une aisance doublée d’un naturel déconcertant. En dehors de Léonid, il est aussi multi-instrumentiste aux côtés de Djazia Satour et batteur de Mécanic Skankers.

Sur scène ils ne sont que deux et on a du mal à y croire...

Leonid propose tous les jeudis une présentation de chacune des chansons de l’album, sous forme d’épisodes. Beaucoup d’humour, de fraternité, de tendresse, d’humain... A découvrir sur le Facebook de Leonid ou sur la chaine Youtube.

Musique

Baptiste Giudicelli : le single On verra le monde Baptiste Giudicelli : le single On verra le monde
Baptiste Giudicelli, jeune artiste d’origine Corse et Algérienne révél&ea...
  L'orchestre Nevis Ensemble rompt l'isolement autour du monde
Au Royaume Uni, l'orchestre Nevis ensemble s'est donné pour mission de briser l'i...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire