Publicité

Dot Nemo prépare son premier EP

Rédaction Divertir Par Le mardi, 31 mars 2020 à 14:25 0

Dans Culturel

Inspiré du point le plus éloigné de toute terre émergée Dot Nemo prépare son premier EP avec le soutien des internautes.

Dot Nemo

Qui se cache derrière Dot Nemo et comment s'est formé le groupe ?
Dot Nemo, ce sont quatre musiciens de Lyon et de ces environs, aux influences relativement variées, qui se sont rassemblés autour de Benjamin (Guitare/Machines) il y a environ deux ans maintenant. Les influences de chacun se mettent au service de cette entité qu'est DOT NEMO. Il est difficile de savoir si ce sont les musiciens qui font de Dot Nemo ce qu'il est, ou l'inverse.

Le point Nemo est l'endroit le plus éloigné des terres en plein océan. Qu'est-ce que cela évoque pour vous et comme l'océan influence votre musique ?
Le point Nemo est fascinant dans le sens où il est à la fois extrêmement anxiogène et extrêmement rassurant. Que ressentir seul loin de tout ? Notre musique suit ce principe, d'une couleur souvent sombre de prime abord, elle appelle simultanément l'espoir.
Les textes sont une réflexion sur notre société, sur nous même, sur la dualité dont est souvent faite chaque chose, chaque vision.
L'océan est aussi une belle métaphore, à la fois chaud et froid, doux et agité, donneur et preneur de vie.

Peut-on en savoir plus sur le premier EP que vous préparez ?
Ce premier opus est un aboutissement autant qu’une étape. Il permet de figer une première approche de notre propos musical qui est en perpétuelle évolution. C’est aussi un moyen essentiel d’aller plus loin : convaincre des professionnels de la musique de nous programmer, décrocher des chroniques dans des webzines…

Quelle place occupe la partie instrumentale dans cet opus ?
La musique est un mélange de sons électroniques et "acoustique". Nous aimons jouer avec les sonorités afin de perdre notre esprit dans une sorte de cocon.
Lors de nos concerts nous voyons souvent des gens dans le public fermer les yeux, nous cherchons à les emmener ailleurs, en eux même, ou en dehors.
La voix de la chanteuse est celle d'une sirène, elle vous hypnotise et vous fait vous perdre dans les profondeurs de vos pensées.

Peut-on en savoir plus sur le titre Outta Space et son clip ?
Le titre Outta Space est notre premier single, il a été écrit par Anaïs, qui a connu un court passage dans le groupe avant Lou (chant). Nous avons tenu à le mettre sur l'EP.
C'est une histoire très personnelle. Le texte peut être interprété de nombreuses façons, le clip en est une vision.
Nous l'avons tourné avec Romain, qui a parfaitement su mettre en image notre ressenti.
Comment vivre avec ses regrets, ses tristesses, ses démons, ces choses qui nous rongent mais font de nous qui nous sommes.

Quelle place occupe l'univers visuel pour Dot Nemo ?
L'univers visuel est très important pour nous, chaque chanson, chaque son crée en nous un imaginaire que nous tachons de sortir de nos esprits.
Notre graphiste Morgane a parfaitement intégré qui nous sommes et fait un travail fabuleux. Idem pour Antoine notre photographe qui voit la beauté en chaque lieu.

Pourquoi réalisez-vous un financement participatif ?
Aujourd'hui sortir un CD qualitatif pour un groupe jeune comme le nôtre est impossible sans un financement participatif.
Le coût du mixage, du pressage, de la diffusion sur les sites de streaming, etc. est trop important pour nous.
Nous nous autoproduisons et n'avons pas la structure nécessaire ni les moyens humains pour rechercher des subventions.
Nous avons une belle équipe autour de nous pour le graphisme, la photo, la vidéo, et les enregistrements. Une équipe qui croit en nous et que nous tenons à remercier pour leur travail.
Il est difficile à notre échelle d'être financièrement dans le positif et un financement participatif nous donnes le petit coup de pouce pour mettre en place les éléments qui nous permettrons à viser plus haut par la suite. (Démarchage de festival, salle de concert, recherche de résidence artistique, etc.)

Qu'appréciez-vous dans l'autoproduction et quel regard portez-vous sur l'industrie musicale actuelle ?
L'autoproduction permet de prendre le temps de faire les choses à sa façon et bien. Elle permet aussi de rester soit même, avec les avantages et inconvénients que cela implique. Elle permet aussi à quiconque souhaite s'exprimer, de pouvoir le faire. Là aussi avec ses avantages et ses inconvénients
Nous n'avons pas de regard particulier sur l'industrie musicale en particulier.

Une indiscrétion à nous donner sur votre EP ?
Les morceaux ont été enregistrés pendant l’été 2019. Notre ingénieur du son ayant été absent pendant plusieurs mois, le mixage a lieu seulement ce printemps. On espère que la sortie ne sera pas trop perturbée par ce contexte exceptionnel de confinement.

Que représente la scène pour Dot Nemo et des concerts seront-ils organisés ?
Nous tenons à pouvoir jouer sur scène tout ce qu'on entend dans les enregistrements. Tout est exécuté en live. Parfois c'est un véritable casse-tête, car nous aimerions ajouter un arrangement, mais nous ne pourrons pas le jouer en live sans déclencher une bande pré enregistrée. Ou nous aimerions un son de synthé analogique particulier, mais le synthé est déjà utilisé au même moment...
Nous aurions dû avoir quelques concerts prochainement, notamment notre sortie d'EP au Darius à Lons-Le-Saunier, mais tout est pour l'instant annulé suite à l'épidémie du coronavirus. Je vous conseille de vous abonner à notre page Facebook pour être mis au courant des futurs concerts. Nous jouerons si nous le pouvons le 24 Juin au festival Freesons à Orliénas (69).

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Dot Nemo est un projet très personnel qui nous tient énormément à cœur. La sincérité que nous y mettons est maximum. Nous pensons en être seulement à nos débuts. On espère que notre musique touchera des gens car ce que l’on exprime dans nos morceaux ne pourrait être fait autrement.

Merci à Dot Nemo d'avoir répondu à notre interview !

DOT NEMO - Outta Space

En fusionnant musique acoustique et électronique, Dot Nemo tisse un lien entre exil et liberté, attraction et répulsion, terre et océan. Musiques atmosphériques et textes introspectifs sont les ingrédients de ces artisans de la machine fabriquant un trip hop onirique.

interview Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam