Publicité

Découvrez le futur EP d'Alix

Alix prépare un EP de musique folk et soutenu par les internautes qui devrait sortir en mars 2019.

Alix

Pouvez-vous nous présenter votre premier EP et son univers ?
Ce premier disque comportera 5 titres dont je suis l’auteure compositrice interprète : il s’inscrit dans un registre chanson française aux influences Folk.
L’univers se caractérise par un jeu de guitare acoustique épuré et une voix touchante, qui mêlent douceur et intensité. Des chansons à textes innocents et matures à la fois. Tout cela agrémenté par des arrangements subtils qui se mettent tous en valeur les uns les autres.
Cet EP vise à faire découvrir ma musique auprès d’un plus large public et représentera le support qu’il me manque pour démarcher mes futurs partenaires.

Quelles sont les inspirations de vos textes et est-ce qu'il y a un endroit particulier dans lequel vous aimez écrire ?
C’est un mélange de sentiments, pas toujours entièrement assumés, un paradoxe entre un côté révolté et un côté optimiste, dans le fond écorchés vifs mais habillés d’une grande douceur.
J’ai toujours envie que le public puisse s’identifier dans mes chansons et j’aime partager ces émotions avec eux. Les sujets de mes textes sont accessibles à tous mais cela avec un peu de subtilité, on comprend les sujets de mes textes, mais toujours un peu sur le fil.
J’essaie d’être à l’écoute de ce qu’on appelle l’inspiration, qu’on ne contrôle pas entièrement, et d’écrire quand je ressens que j’en ai besoin et que j’ai quelque chose à dire. C’est souvent quand je suis seule, mais je n’ai pas de lieu en particulier, ça peut être un peu partout.

En quoi le fait d'écrire en français est-il important pour vous ?
J'ai eu du mal à écrire vraiment en français jusqu'au jour où c'est devenu une évidence et, pour la première fois, en est sorti un bon texte. Depuis c'est beaucoup plus rapide et fluide. J’écoute aussi beaucoup de chanson française, et je maîtrise mieux les subtilités de ma langue, ce qui me permet de délivrer au plus juste les émotions afin de mieux les retranscrire.

Comment se passe votre passage en studio ? On a d'ailleurs pu vous y voir récemment sur les réseaux sociaux une photo avec un guitariste…
Après un certain temps de recherches et de rendez-vous, j'ai eu la chance de trouver un partenaire pour le réaliser : avec qui une belle synergie humaine et musicale s’est installée. On ne compte pas nos heures, on associe toutes les qualités de chacun pour essayer d’en sortir le meilleur.
Du travail, des progrès, des rires, des désaccords, des rencontres… Bref, des journées riches en émotions, mais surtout une expérience unique et enrichissante.
Les musiciens sont intervenants, tous plus talentueux les uns que les autres, et les journées ne se ressemblent pas.

Sur quoi attachez-vous le plus d'importance sur vos chansons ?
Je suis incapable de ne pas prêter attention à un texte, donc je dirai que ça compte vraiment beaucoup pour moi de comprendre l’idée qui est délivrée. Les formulations, les doubles sens, l’émotion qui se croise entre une voix et une phrase. Même si c'est d’abord un ensemble, les vraies questions sont "Est-ce qu'elle touche les gens ?", "Est-ce qu’elle les emmène dans mon univers ?".
Il m’est arrivé quelques fois de voir quelqu’un verser une larme dans le public sur une chanson émouvante, ou de sentir des rires sur une phrase qui a un peu d’humour, et c’est là que l'on partage vraiment. C’est ça qui compte.

Vous réalisez un financement participatif, en quoi vous sera-il utile et s'il y avait un argument à donner pour convaincre de vous aider quel serait-il ?
Ce financement m’aide beaucoup pour la réussite de mon projet. Il sert tout d’abord à payer la production des titres en studio.
C’est à dire les arrangements, l’enregistrement, le mixage, et le mastering des 5 titres. Ensuite la création d’une pochette et le pressage des CD.
Ce qui viendra en plus permettra de réaliser un clip et une soirée pour faire découvrir le disque au public et aux professionnels. Je suis plus que déterminée, j’ai une vision de ce dont j’ai envie et je m’entoure des personnes qui peuvent m’aider à y parvenir. L’auto-production me permet de faire mes propres choix, car c’est mon premier CD et c’est une étape importante pour la suite.

Vous pouvez soutenir l'EP d'Alix sur KissKissBankBank.

 

Vous attendiez vous à un tel soutien des internautes alors que la cagnotte du crowdfunding est déjà atteinte ?
Je sais depuis un moment qu'il y a des personnes qui me soutiennent, je l’ai constaté au fur et à mesure lors de concerts et de tremplins jeunes talents. J’espérais donc atteindre ce premier objectif mais on est toujours un peu surpris dans ce genre de cas. C'est allé vite, et je suis plus que reconnaissante envers chacune des personnes qui m'aident à réaliser ce projet. J’espère encore emmener plus de monde dans cette belle aventure humaine. Je tiens également à assurer mes contreparties du mieux possible et à honorer mes objectifs.

Je crois que vous aimeriez réaliser un clip, avez-vous déjà une idée sur la façon dont il sera réalisé ?
Oui, l’idée sur la réalisation du clip est quasi définie, et mystérieuse pour le moment, mais c’est pour bientôt. Le synopsis est déjà prêt. Un peu comme pour la musique, je souhaite faire quelque chose de "simple" et efficace.
Je suis actuellement en train de préparer le lieu et l’équipe en parallèle. On en fera peut-être un deuxième aussi par la suite.

Vous êtes passée dans de nombreuses salles de renom (Bataclan, New Morning, le Réservoir, la Boule Noire, Dame de Canton...). Quelle énergie se dégage sur ces scènes et comment avez-vous ressenti ces spectacles sur scène ?
C'est difficile à décrire, j'ai été très fière de pouvoir jouer dans toutes ces salles à titre personnel : de savoir qui avait mit les pieds sur ces scènes avant moi... D'autant plus qu'une vraie énergie y est présente, et plus forte lorsqu'elle est remplie par un public. Je m'y sens dans mon élément, à ma place. C'est une belle histoire qui devient plus sérieuse de jour en jour.

Une anecdote à nous donner sur l'un de vos concerts que vous avez donné ?
Le dernier, il y a deux semaines, j’étais en studio à Puteaux depuis 3 jours, très fatiguée, et pas mécontente que la fin de journée arrive.
16h L’humoriste Raphael Mezrahi, rencontré quelques jours auparavant lors d'un spectacle m’appelle, et me demande de faire son rappel en guitare-voix le soir à 19h, dans le 77 donc de l’autre côté de Paris !
J’ai appelé un ami qui me soutient depuis quelques années, et je me suis donc préparée dans la voiture au dernier moment ! Et nous avons passé une très belle soirée de rires, de musique et de partage avec le public.

Après ce disque, réfléchissez-vous déjà à la suite de vos projets et est-ce qu'il y a un artiste avec qui vous aimeriez faire un duo ?
Bien sûr, le truc c'est que j'ai un tempérament qui fait que souvent, je pense déjà à la suite avant même d'avoir commencé. Une promotion, une première signature, une tournée, un album…
En revanche, là, j'essaie de prendre mon temps et SURTOUT de profiter de chacune des étapes une à une, car elle sont toutes uniques et belles, et ce sont elles qui construisent la suite.
Pour les duos, pas un en particulier… Mais il y en a pleins qui seraient intéressants à faire et à partager. Les artistes qui me touchent sont nombreux particulièrement dans la folk (Cat Stevens, Angus & Julia Stone) et dans la chanson française (Marc Lavoine, Mickey 3D, Julien Clerc, Francis Cabrel...).

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Dire merci à tout ceux qui ont contribué sur "kisskissbankbank" : Ainsi qu’à ceux qui le feront ! Plus généralement à tous ceux qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à faire avancer ce projet.
A très bientôt, on se voit partout, le plus vite possible.

Merci à Alix d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Alix - Ne me dis pas - Enfin, presque...

Musique interview

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire