Publicité

dAMEbLANCHE présente l'album Virage

Flirtant avec plusieurs styles musicaux comme la Trap, le Rock ou encore la Pop, dAMEbLANCHE, groupe composé de 2 rappeurs, décrit le malaise d'une jeunesse en perdition, hurlant sa mélancolie à l'oreille d'un monde sourd. Porté par des mélodies efficaces et des flows variés, le duo plonge l'auditeur dans un univers fantomatique, reflet d'une société où les spectres que nous sommes hantent les virages de ces routes mal éclairées.

Dameblanche - Virage

Premier album de dAMEbLANCHE, Virage est une balade nocturne agitée au pays de l'adolescence, entre soirées très arrosées et lendemains difficiles, moments de lucidités et futur incertain, sur fond de morceaux pop envoûtants et titres rap plus énervés. Aux frontières des genres, ce projet pose les bases d'un univers bien particulier, pour un groupe décidément à part dans le paysage rap français. 

Interview

D'où vient l'idée de votre nom dAMEbLANCHE et comment vous êtes-vous rencontrés ?
On cherchait un nom cool qui fasse pas trop rap et qui réunissait le côté horreur/fantomatique qu'on affectionne mélangé à l'aspect légende urbaine/pop culture. En faisant quelques recherches on est tombé sur le mythe de la dame blanche, dont le nom est souvent utilisé pour parler aussi de cocaïne. Ça sonnait comme une évidence du coup on a décidé de créer l'entité dAMEbLANCHE, en un seul mot.
Pour notre rencontre ça remonte à une dizaine d'années par le biais de PEDRO de CMF-Records, dans un after obscur sûrement donné après un concert.

Pouvez-vous nous présenter l'album Virage ?
Pour nous c'est une carte de visite, une présentation de notre univers qui fait office de transition entre les projets qu'on a pu sortir dans nos carrières en solo et le son vers lequel on se dirige.

Qu'est-ce qui vous a motivé à parler du malaise et des problèmes de la jeunesse ?
Tout simplement les malaises et les problèmes de notre jeunesse ! L'adolescence est de manière générale une thématique qui nous inspire beaucoup étant donné que c'est à cette période qu'on a commencé la musique et qu'on voulait faire un album qui parlerait aux ados qu'on était nous-même.

Quelle importance et regard portez-vous aux textes ?
Pour nous c'est aussi important que la musique. On vient du rap de lyriciste, l'idée était donc de garder une écriture solide et de l'adapter à des sonorités que les gens associent souvent à une musique plus légère.

Qu'est-ce qui vous plaît dans le fait de mélanger différents styles comme la Trap, le Rock ou la Pop ?
C'est une synthèse de tout c'qu'on écoute en fait ! En un trajet de voiture on peut écouter aussi bien du French Montana que du Nirvana en passant par un petit Katy Perry pour mettre de la joie dans nos coeurs sombres ! Du coup on à essayé de faire un album qui mélangerait tout ça !

Comment se sont passés vos échanges avec Slex sur le titre PPb ?
Très mal ! Elles nous méprisent et on peut pas les saquer mais comme on est sur le même label (Virage Musique) on est obligé de bosser ensemble... En plus on risque de devoir refaire un morceau avec elles vu qu'elles travaillent actuellement sur leur 1er album. Tout ça n'est qu'une histoire de gros sous... (rires gras)

Parlez nous du titre Tourner et de son clip...
Au départ ça devait être un simple freestyle dans la lignée des #Virages qu'on a sorti en début d'année, puis à force de travailler sur le titre on s'est rendu compte que c'était un véritable morceau à part entière.
Pour le clip c'est Enzo d'Inner Vision Film qui en a eu l'idée. C'est lui qui a réalisé tous nos clips jusqu'à présent. C'était pendant le 1er confinement et on avait prévu tout autre chose mais comme on était sur un bon rythme de sorties on ne voulait pas attendre pour le faire. On lui a dit d'improviser un clip chez lui avec les moyens du bord sans lui donner trop d'idées ni d'indications. Suite à quoi il a pondu ce script d'une jeune femme qui passerait d'un monde sombre et effrayant à un univers plus enchanté, un peu comme le morceau dont la mélodie switch en plein milieu.

Souhaitez-vous nous parler des enregistrements en studio ?
Tout l'album a été enregistré, arrangé, mixé et masterisé à la maison, en totale auto-production. On a travaillé dessus très longuement, et de manière régulière pour arriver à ce résultat dont on est plutôt fiers.

Selon vous, qu'est-ce qui est le plus important dans la musique ?
Notre énooooooorme SACEM et les groupies, bien entendu.

Comment ressentez-vous l'absence de scène ?
C'est très frustrant de sortir un projet et de ne pas pouvoir le défendre en concert, surtout qu'il y a de nombreux morceaux qu'on avait pensé pour la scène...

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Streamez Virage comme des fous pour qu'on puisse booker notre tournée des Zéniths en 2021 !
Et merci à  divertir.eu  !

Merci à Dameblanche d'avoir répondu à notre interview !
Suivez leur actualité également sur Facebook.

dAMEbLANCHE - TOURNER

interview Musique

Lewis Evans : le clip de Rock in the Sea Lewis Evans : le clip de Rock in the Sea
L’auteur-compositeur-interprète britannique Lewis Evans revient plus affuté que ...
  Nils Frahm : le single Fundamental Values
Nils Frahm nous dévoile aujourd'hui Fundamental Values, le premier single de son prochain...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire