Publicité

Colosse présente l'album Origin

Maxime Lopes Par Le vendredi, 11 novembre 2022 à 08:03 0

Dans Culturel

C'est Seb aux manettes de Colosse qui vous emmène à la rencontre d'un metal original, puisant ses sources aux racines du thrash et du rock garage. Des textes en anglais inspirés, des guitares hurlantes et une section rythmique qui déblaie tout sur son passage.
Rapidement rejoint par ses compères Fred (guitare solo) Alex (basse) et Zach (batterie) ces quatre gars vont vous faire voir du pays !

Colosse - Origin

Qui se cache derrière Colosse et le groupe est-il composé de colosses ?
Nous sommes quatre musiciens originaires du sud de la France. Zach batteur, Fred guitariste, Alex bassiste et Seb (moi) guitare et chant.
Au départ, j’ai conçu ce projet comme un « one man band » mais j’ai voulu revenir aux origines (ce qui a un peu inspiré le nom de l’album) et qu’y avait-il à l’origine ? Quatre mecs dans un garage qui transpirent sur leurs instruments !
Nous ne sommes pas spécialement des colosses bien que pour ma part je suis plutôt un grand gabarit.

Pouvez-vous nous présenter votre album Origin et son univers ?
C’est un album assez personnel mais que j’ai voulu taillé pour la scène. Les chansons ont un côté un peu brut laissant paraître, je l’espère, une certaine authenticité.

Comment l'avez-vous composé et quelles ont été vos sources d'inspirations ?
J’ai écrit et enregistré les neuf titres qui composent Origin entre 2018 et 2020, seul dans mon home studio. Je suis allé au studio Fatlab pour enregistrer les voix ainsi que pour le mix et le mastering.
Je puise mon inspiration un peu partout mais les principales influences restent la scène de Seattle et le trash californien (Alice in Chains, Foo Fighters, Metallica et Megadeth).

Quels sont vos choix sur le plan instrumental ?
Ma guitare principale a été fabriquée par un ami luthier (Gregory) qui est une tuerie j'utilise également une lespaul custom. Quant à Fred il joue sur une ibanez sabre et une strat.
Pour la basse j'ai utilisé une stingray 5 cordes et tout ce petit monde est passé dans du fractal audio. Pour la batterie j'ai utilisé ma fidèle tama superstar.

Quelle était l'ambiance lors des enregistrements en studio ?
Cordiale, bon-enfant mais studieuse.
Fabien de Fatlab est un ami de longue date avec qui je m’entends très bien. Il a souvent été de très bon conseil et a su donner vie à ma musique.

Parlez-nous du titre Open et de son clip...
On pourrait qualifier Open d’autobiographique. La chanson parle d’un personnage dont les amis nombreux et aimants essaient de le faire sortir de son introversion.
Le clip a été tourné et réalisé en hiver 2021 par Michel Rousseau de Subliminales Productions.
Nous avions un super spot et de quoi faire de belles prises de vue mais la météo en a décidé autrement puisque ce fut le seul jour où la neige est tombée dans la région. Nous avons du opter pour une solution de repli et tourner chez moi dans ma cave.

Que souhaitez-vous procurer au public avec l'album Origin ?
Du plaisir évidemment, l’envie d’entendre de belles histoires puisque j’ai essayé d’intégrer des éléments de narration, l’envie de sortir, de lâcher les écrans, de se réconcilier avec un ami perdu, de ne pas se faire emmerder au bureau... vous l’aurez compris ces assertions sont tirées des thèmes des chansons de Origin.

Que peut-on savoir de la pochette du disque ?
Elle a été réalisée par un graphiste canadien et je voulais y voir figurer un arbre. J’aime la symbolique autour de l’arbre, la longévité, la résistance aux éléments.

Avez-vous une indiscrétion ou une anecdote à nous raconter ?
Notre guitariste Fred travaille dans le nucléaire depuis des années. Après un accident dont je ne peux révéler la nature, le voilà pourvu de 6 doigts à la main gauche lui permettant de réaliser des prouesses guitaristiques comme vous pouvez le constater sur le morceau « the trap ».
Demandez aux spécialistes, ce solo est impossible à réaliser avec 5 doigts !
Plus sérieusement, nous sommes un jeune groupe et nous espérons pouvoir ramener des anecdotes à la faveur de nos sorties futures.

Des concerts sont-ils prévus et que vous procure la scène ?
Oui ! Nous allons pour notre premier concert faire le première partie de Kiko Loureiro au Cherrydon à Marseille le 23 janvier. Inutile de vous dire à quel point nous sommes excités et impatients ! Puis le 1er avril au Monster’s art en compagnie d’un autre groupe que nous admirons beaucoup : Lag I Run.
La scène nous procure une joie intense et c’est la vocation première de ce projet, poncer les planches.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Nous espérons que l’album va plaire et nous incitons le public à venir nous voir puisque la vocation première de cette musique c’est d’être portée sur scène !

Merci à Colosse d'avoir répondu à notre interview !

COLOSSE - Open (official video)

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam