Publicité

Clélya Abraham : l'album La Source

Maxime Lopes Par Le vendredi, 04 février 2022 à 14:39 0

Dans Culturel

Pour ce premier album sous son nom, Clélya Abraham nous invite à boire à La  Source. Là où les émotions naissent, là où l’amour se partage, là d’où jaillit sa  musique. Pianiste inventive et toujours surprenante, elle nous ouvre les portes  d’un univers accueillant où les paysages sont naturels et les émotions sincères.

Clélya Abraham

Née dans une famille toute en musique (parents instrumentistes et pédagogues,  oncle producteur d’un label pour enfants, grand-père chef de chœur), dès  l’enfance, Clélya Abraham apprend les différents langages musicaux et pratique  avec joie et aisance. Elle collectionne les diplômes au conservatoire comme au  Centre des musiques Didier Lockwood.
Très vite attirée par la composition elle y conjugue son instinct d’improvisatrice, ses racines créoles et sa passion du  jazz. Clélya devient partenaire au chant et aux claviers de la chanteuse soul Maë  Defays, sur disque et sur scènes (Salle Pleyel, Jazz à Vienne, New Morning…) et  étanche sa soif de collaborations et d’expériences auprès de Teddy Sorres, Ora  Project ou encore Crafting Quintet. Peu à peu son univers prend forme, on en  distingue les contours au coeur d’Abraham Réunion, le projet qu’elle crée avec sa  sœur Cynthia et son frère Zacharie et dont elle signe la majorité du répertoire.  Lorsque l’album familial sort en 2020, accompagné de concerts remarquables et  remarqués en France comme à l’étranger, Clélya est déjà en train de sculpter le  premier acte de sa discographie personnelle.

Grâce à une carte blanche offerte par la salle de jazz parisienne le Baiser Salé, Clélya a peaufiné La Source pendant deux ans. Elle réuni une équipe d’amis  virtuoses : le contrebassiste Samuel F’hima (Baptiste Trotignon, Baptiste Herbin,  Shahin Novrasli), le guitariste Antonin Fresson (Mathias Levy, Paco Séry,  Emmanuel Bex), et le batteur Laurent-Emmanuel « Tilo » Bertholo, (Mario  Canonge, Michel Alibo, David Linx). Touchés par la grâce et l’ingéniosité des  compositions longuement muries de Clélya et stimulés par l’inventivité acrobate  de son piano, parfois accompagné par son scat aérien, les trois musiciens de redoublent de créativité. Au fil des résidences et des concerts, peu à peu les  morceaux s’étoffent, leurs teintes se précisent et s’affinent. Lorsque le quartet  entre en studio, la Source peut jaillir dans toute sa richesse.

Clélya Abraham - "M.A.Style"

Dans La Source, Clélya Abraham dévoile son cœur, déploie son identité plurielle et rend hommage aux musiques qu’elle  admire.  
Pour M.A. Style, sur des accords majestueux, suivis de notes élastiques, le piano entraîne les autres instruments à célébrer une fête envoûtante qui unit le Dancehall jamaïcain au Calypso de Trinidad.  
Ritournelle débute comme une pièce de piano classique et se transforme en une biguine joyeuse inspirée par l’univers du  grand Mario Canonge.  
Sur un texte créole de Teddy Sorres, qui évoque la beauté du métissage des cultures des différents peuples de la Réunion,  Outre-Mer rend hommage au Maloya et au Séga.  
Clélya approfondit sa quête vers ses racines avec Padjanbel, qui est le nom d’un rythme du Gwoka guadeloupéen, elle y brode  d’élégantes harmonies et de ludiques syncopes.  
Introspectif, doux et aquatique, The River restitue l’intensité émotionnelle des larmes de la peine comme celles de la joie. Piano primesautier et guitare aérienne donnent vie au morceau titre La Source qui évoque la plénitude intérieure qui brille et  se propage vers les autres.  
De la sé De la sérénité à la joie, Réjouissance en prolonge l’idée en célébrant la vie.  
Des percussions atmosphériques, une contrebasse majestueusement jouée à l’archet, une guitare subtilement saturée et une  voix aérienne, escortent le thème sensible de Dune qui décrit de larges paysages en cinémascope et rend hommage aux  architectures des grands compositeurs de films.

La Source est spirituelle, vivifiante et surprenante, elle affirme la prodigieuse aisance d’une pianiste et d’une compositrice  inspirée. Clélya Abraham maîtrise les qualités nécessaires aux univers qui ont construit son parcours. À la rigueur d’écriture  du monde classique, à la virtuosité de l’improvisation jazz et à la sincérité des traditions créoles elle ajoute une inventivité  naturelle et inédite. On y plonge comme dans un bain de jouvence.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam