Publicité

Clarisse Mây : l'EP Panache

Du signe du Gémeaux, Clarisse Mây cultive son ambivalence qu’elle exprime à travers un doux mélange de folie et de rigueur. Cachée derrière son piano pendant ses 15 années de conservatoire, le chant devient petit à petit son jardin secret.
Clarisse Mây revient avec Panache dans son deuxième EP.

Clarisse Mây

Clarisse Mây revient aujourd’hui avec un 2ème EP. Six titres frais et pop, soutenus par des productions ancrées dans l’époque mais délicieusement rétros. Influencée par la nouvelle scène française et la pop minimaliste anglaise, Clarisse nous parle des passions ferventes, des vraies, celles qui naissent d'une quête de liberté, tout au bout de la route qui mène à l’affirmation.
Clarisse Mây, c’est ce cocktail acidulé, ce shoot de sagesse, de folie et de désinvolture même pas feinte.

En parallèle, Clarisse Mây est lauréate du concours Mon premier grand studio RTL et aura donc le privilège de s'y produire le 23 juin où elle présentera l'un de ses titres en live. Elle sera également en concert au Bus Palladium le 30 juin, pour jouer ses nouveaux titres électro pop, mêlant avec élégance l'anglais et le français.

Interview de Clarisse Mây

Quelle est la flamme qui vous a motivé à vous mettre au chant et à faire une carrière artistique ? Il parait que vous en avez "marre du dôme au dessus de vous"…
Depuis toute petite, j’ai toujours eu l’intime conviction que c’était une carrière artistique qui m’attendait. Mais j’ai mis du temps à oser. J’ai étudié le piano classique au conservatoire et j’avais l’impression qu’on allait pas me prendre au sérieux si je disais que je voulais chanter. J’ai donc longtemps chanter pour moi, c’était mon petit jardin secret. Bien plus tard, pendant mes études, j’ai fait un échange universitaire en Australie. J’avais pas mal de temps libre et mes copines m’ont poussé à démarcher les bars locaux. J’ai donc fait pas mal de petites scènes où je chantais des reprises de Lana Del Rey, Gary Jules ou encore Amy Winehouse. Quand je suis rentrée en France 6 mois plus tard, j’ai décidé de me lancer et j’ai composé mes 1ères chansons.

Vous avez appris le piano au Conservatoire qu'appréciez-vous dans cet instrument et aimeriez-vous le mettre plus en valeur dans vos compositions ?
Le piano a toujours été présent dans ma maison d’enfance. Tout le monde jouait dans la famille, c’est donc tout naturellement que je m’y suis mise. C’est un instrument à la fois puissant, doux et réconfortant. Ce qui est bien avec le piano, c’est qu’on peut vraiment jouer tous les styles de musique, le répertoire est immense. Dans mon 1er EP, il était très présent. Aujourd’hui, j’essaye plutôt de m’en détacher un peu, pour explorer de nouveaux horizons. Sinon, inconsciemment, je me sentais toujours attirée vers les mêmes accords & le même style de composition. En composant Panache à la guitare ou encore Cathodique sur mon logiciel, je me suis ouverte à de nouvelles opportunités, je me suis laissée surprendre, je n’avais pas ce cadre que je ressens dans la piano.

Votre 2ème EP Panache va bientôt sortir. Pouvez-vous nous le présenter, ainsi que son univers ?
Panache est composé de 4 titres en français et 2 titres en anglais. C’est un EP dans lequel j’avais besoin de m’affirmer véritablement. Il aborde les thèmes de la passion, la jeunesse, la liberté… Il parle de prendre son envol et de ne pas se laisser happer par un chemin tout tracé. Il y a pas mal de références 80’s et 90’s dans les sonorités et dans les textes, notamment influencé par la série Stranger Things que j’ai adoré. Comme pour mon 1er EP, j’ai collaboré avec un duo de producteurs très talentueux qui ont pu pousser les titres là où je voulais les emmener et aussi apporter de nouvelles idées, de nouvelles textures à mes morceaux. Les 6 titres évoluent dans un univers principalement pop et electro avec une touche d’urbain dans les rythmiques. Il y a aussi des titres plus « abstract » comme Mon Capitaine ou Already Gone.

Qu'est ce qui vous plait dans le fait de mélanger des titres en anglais et en français ?
Je trouve ça cool de ne pas se mettre de limite dans la création. J’ai beaucoup chanté en anglais, le français c’est nouveau pour moi. Ca fait un moment que j’avais envie mais j’ai mis du temps à trouver un auteur vraiment en phase avec le mood de cet EP. Aujourd’hui je suis super fière de défendre ses textes qui évoquent vraiment mon état d’esprit du moment et qui collent super bien avec le flow de la composition. Je voulais quand même conservé l’anglais qui fait plus partie de mes influences.

Peut-on en savoir plus sur votre titre Beach Cruiser qui annonce l'EP ?
J’ai composé Beach Cruiser au lendemain d’un concert qui m’a vachement inspiré. En une soirée, j’avais une maquette déjà bien aboutie. Je sentais dès le début qu’il pouvait y avoir un super potentiel. J’ai envoyé la maquette à mes réals et on a commencé à peaufiner les arrangements et la structure du titre. C’est une chanson qui parle d’évasion, de quête de liberté et d’affirmation.

Des clips sont-ils prévus et comment les imaginez-vous ?
J’ai sorti la semaine dernière un clip sur Beach Cruiser, une longue balade au guidon de mon vélo, de Paris à Cancale, du béton au sable, du carcan à la liberté.
Je commence à réfléchir à un clip pour Panache, le 1er titre de l’EP. J’ai envie de faire quelque chose de plus décalé !

Vous avez fait quelques télé-crochets (Nouvelle Star, The Voice). Que gardez-vous de ces moments ?
Je garde de très bons souvenirs de ces moments. C’était super intense et riche en émotions. Les bons retours du public m'ont fait gagner une certaine confiance pour affronter la suite. 

Quel regard portez-vous sur le fait que vous êtes lauréate du concours Mon premier Grand Studio RTL ? Avez-vous eu l'occasion de rencontrer la marraine Nolwenn Leroy ?
Je me sens vachement privilégiée d’avoir été choisie parmi 300 candidats. C’est super touchant forcément ! J’ai été ravie de chanter dans ce mythique Grand Studio où les plus grands sont passés ! J’ai rencontré Nolwenn Leroy lors de l’enregistrement, elle est très humaine et adorable, ça a été un plaisir.

Le 30 juin, vous présenterez Panache au Bus Palladium. Qu'attendez-vous de ce concert et comment vous sentez-vous à quelques jours de celui-ci ?
Je suis très excitée de présenter mes titres pour la première fois en live. J’ai bossé un nouveau set avec des nouveaux musiciens. J’appréhende un peu forcément, car j’ai l’habitude d’être seule sur scène. Mais c’est top de se sentir soutenu par un groupe ! J’espère que les chansons seront bien accueillies et que le public se laissera emporter par l’ambiance ensoleillée de l’EP !

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Merci Divertir pour votre soutien ! A très vite :)

Merci à Clarisse Mây d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez la également sur Facebook.

Clarisse Mây - Beach Cruiser (Clip Officiel)

Musique interview

Exposition Copacabana de Leonardo Marcos Exposition Copacabana de Leonardo Marcos
L’exposition présente une série de photographies et un film réalisé...
  Cécilia Pascal : le clip Irréelle
Découverte lors de The Voice 2, Cécila Pascal est enfin de retour avec le single Irr&e...
Cécilia Pascal : le clip Irréelle

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire