Publicité

Carole Pelé : le clip Si c'était Dieu

Maxime Lopes Par Le mercredi, 14 septembre 2022 à 11:28 0

Dans Culturel

La musicienne et réalisatrice parisienne Carole Pelé sort son nouveau clip "Si c'était Dieu".

Carole Pelé - Si c'était Dieu

Avec son équipe, elle a eu l'opportunité de tourner dans l'Amphithéâtre d'Honneur des Beaux-Arts de Paris, où elle a été elle-même diplômée lors de sa 6ème et dernière année d'études.
C'est dans ce lieu hautement symbolique qu'elle interroge l'existence de Dieu, à travers une performance introspective mêlant musique et chorégraphie.

Carole Pelé est auteure, compositeure, interprète et réalisatrice. Son projet naît en juin 2018 avec la sortie de son tout premier morceau, “Rana Plaza”, ainsi que son clip. Suivront “Nuit Blanche", “Faut qu'j'te parle” et son premier EP en mars 2021 avec le single “Biget”. Entre pop urbaine et arts visuels, Carole Pelé crée un univers introspectif et authentique. Diplômée des Beaux-Arts de Paris, elle signe autant la musique que l’image et s’entoure pour cela d’une vaste équipe : photographie, scénographie, stylisme, graphisme...

Découvrir le clip Si c'était Dieu

Carole Pelé prépare la sortie de son deuxième EP à paraître cet automne, réalisé par Clément Roussel (November Ultra, Voyou, Cléa Vincent) et Alexandre Zuliani (Thérapie Taxi, Louane).

« Vous connaissez les Beaux-Arts ? C’est essentiel pour comprendre le personnage ! » Ce personnage, c’est elle, qui est en fait tout sauf une invention. Carole Pelé, de ses vrais prénom, nom : « en tant qu’artiste, j’ai choisi mon identité civile pour me livrer entièrement. » Assise sur un tabouret de son atelier parisien de photographie et vidéo, elle marque un pause et regarde de ses yeux bleu-gris le décor style white cube : « Ça fait six ans que j’étudie aux Beaux-Arts et pour moi, c’est maintenant terminé. Ça me brise le coeur mais je vais devoir quitter le nid. » Et loin de l’école, prendre son envol. Ancienne Journaliste Reporter d’Images, Carole Pelé change de voie car « elle a toujours voulu être artiste » : « Je ne viens pas d’une famille d’artistes. Je suis partie de peu de choses, j’ai presque tout construit de mes mains. » Tout, c’est-à-dire, un art « total » : chanson, image, graphisme, danse, mise en scène, stylisme. « Je déteste m’ennuyer et j’ai ce besoin viscéral de m’exprimer, comprendre et transmettre à travers l’art, qui donne un sens à ma vie. »

Une oeuvre non formatée

Dans la musique actuelle, Carole Pelé détonne en livrant une oeuvre non formatée. « Je ne fabrique pas de produits. Il est difficile de me coller une étiquette parce que je ne suis pas à la mode mais dans l’air du temps. Pas femme-enfant, sexy ou romantique, pas excentrique, pas sage, pas douce, pas droguée, pas avide d’argent, etc... bref, je ne suis pas une caricature de l’artiste. » Mais alors, qui est Carole Pelé ?  « Je suis une artiste, une « vraie », puisqu’il faut distinguer le vrai du faux tant le terme a été galvaudé. »
Engagée dans un processus de création, les mots qui résument sa démarche sont : authentique, singulière, autobiographique, directe et universelle : « Mon combat malgré moi c’est de proposer un projet artistique dans une industrie. »

Une artiste sans compromission

Écouter du Carole Pelé, c’est psychanalytique alors ? « En fait, c’est cathartique. » Une précision et une exigeance qu’on retrouve jusque dans son travail d’équipe. C’est ainsi que Carole Pelé se taille une réputation dans le milieu de la musique : « Dans mon équipe artistique, il y a des gens issus des grandes écoles - Louis Lumière, le Fresnoy, la Fémis, les Beaux-Arts, les Arts Déco, l’École Normale Supérieure - et des autodidactes de talent. » Elle, qui estime que le niveau artistique dans la musique actuelle est « globalement moyen, voir moyen bas » [sic] souhaite s’imposer par le travail : « Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas quelqu’un qui se compromet. Je ne veux pas réussir parce que je suis sympa, mais parce que mon travail fait sens. » assure-t-elle, en frottant un peu de poussière sur sa combinaison. C’est sur ces mots que nous laissons Carole Pelé qui « prépare déjà l’album en plus de l’écriture de son prochain clip. » Nous fermons la porte de l’atelier, Carole Pelé la rouvre une dernière fois, et lance : « Au fait, j’aimerais ajouter que même si c’est difficile, je ne lâcherai rien, si vous vouliez une chute pour votre article, la voilà. » La voilà, l’artiste, la « vraie » Carole Pelé.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam