Publicité

Cancre : l'EP Étrangler

Maxime Lopes Par Le vendredi, 12 novembre 2021 à 17:31 0

Dans Culturel

Après Face au Vent qui laissait déjà présager le meilleur, Cancre enfonce le clou avec Etrangler, un nouvel EP 4 titres.

Cancre

Pour son second EP, Cancre nous embarque dans les brumes d’un voyage introspectif. La prose de l’arrière-grand-oncle résonne particulièrement dans ce nouvel opus, les textes des trois derniers morceaux étant extraits de ses écrits. Rédigés dans les tranchées, ces mots étonnement très actuels se font ainsi le socle d’un rock nerveux à l’humeur ténébreuse.

C’est d’abord une quête de liberté qui influence cet EP. « La tête au ciel » s’éloignant des structures classiques apparaît comme une errance, un voyage contemplatif sur la route à la recherche d’un ailleurs inexploré. Un thème repris dans l’hymne sombre « Etrangler ». Le très entraînant refrain de « Signes » et sa poésie aux élans mystiques nous fait prendre quelques instants un peu de hauteur. Puis c’est finalement le retour à un rock empressé et rageux, avec « Survivants », qui conclut cet EP.

Le regard pétillant et l’allure espiègle : le trio Cancre arbore naturellement l’impertinence  des mauvais élèves dont il porte la signature. Un choix de nom évident, car c’est avec le charme désinvolte de ceux qui décident de sortir du rang que Clet Beyer et les deux frangins Robin et Mathias Millasseau, se sont lancés dans cette aventure.

Le projet naît en effet d’un besoin de sortir des sentiers battus. Cela fait alors quatre ans que le trio arpente la scène sous l’appellation Wicked dans une formation power trio où les textes anglophones sont portés par un rock garage d’inspiration sixties. Mais l’envie de renouveau se fait sentir. Les trois garçons indociles veulent explorer des  chemins  inédits. Et l’idée de chanter en français les effleure peu  à  peu.
Finalement, pourquoi pas ?

Le projet est définitivement lancé quelques mois plus tard. La découverte inattendue d’un recueil de poèmes rédigés par Marcel Millasseau, arrière-grand-oncle des deux frères, pendant la Première Guerre mondiale va précipiter la création de Cancre.
Véritable trésor historique et littéraire oublié dans le grenier familial, le carnet griffonné dans les tranchée rembobine le temps et propulse les trois musiciens un siècle en arrière.

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam