Publicité

Breaky Boxes : l'album Resting Wall

Resting Wall, le premier album de Breaky Boxes est maintenant disponible ! Découvrez cet album conçu dans leur studio normand.

Breaky Boxes (crédit Edouard Lefort)

crédit visuel : Edouard Lefort

Mandoline, Banjo, Guitares, Synthé… Autant d’instruments que les trois membres de Breaky Boxes se plaisent à accorder à leurs voix. Perpétuellement en quête de renouvellement, ils insufflent un vent de modernité au genre folk, s’adressant ainsi au plus grand nombre. 

Que ce soit par une rythmique enragée ou encore des morceaux plus doux, tous les sentiments sont pris à parti au fil des compositions et des concerts.
Chaleur, authenticité & proximité, telle est leur devise. 

A l’image des grandes plaines de l’Ouest et des lacs infinis, Breaky Boxes sera votre guide et ne manquera pas de vous faire voyager.

Pouvez-vous nous présenter votre album Resting wall et son univers ?
Resting Wall c'est le premier album de Breaky Boxes. Ancré dans l'univers Indie-Folk il est composé de 12 chansons inspirées de la vie du groupe. Entre aventures, relations humaines et questionnement sur notre place dans l'univers, Resting Wall est une invitation à voyager, physiquement mais également spirituellement.

Comment l'avez-vous composé et que souhaitez-vous transmettre au public avec cet opus ?
Comme beaucoup de choses dans la vie du groupe, la composition de l'album s'est naturellement faite à trois. Chaque avis compte, et nous essayons toujours de faire en sorte qu'un bout de chacun soit présent dans nos morceaux. Et c'est cette authenticité et sincérité que l'on a voulu transmettre au public. Écouter un bout de cet album c'est partager un bout de notre quotidien. C'est avoir une conversation avec nous trois finalement, le tout sur un fond d'optimisme et de bonnes énergies.

Vous indiquez souhaiter vouloir rechercher un renouvellement et insuffler de la modernité au folk. Qu'est ce que cela signifie pour Breaky Boxes ?
Souvent on nous demande si l'on écoute les pionniers de la folk tels que Bob Dylan ou encore Neil Young par exemple, et pour la majorité ce n'est pas le cas. On puise notre inspiration dans des choses beaucoup plus modernes. Aujourd'hui il est possible d'écouter des playlists entières mélangeant les styles musicaux et on ne se cantonne plus à une seule chose. Ça nous ouvre des horizons totalement différents qui n'ont rien à voir avec la folk de prime abord, et qui pour nous, fonctionnent très bien.
Dans notre musique ça se traduit par l'utilisation d'instruments très pop tels qu'un synthé ou bien un pad électronique mélangés à un banjo et une guitare acoustique par exemple. L'emploi de nos percussions est également plutôt moderne, tout comme les mélodies voix que l'on écrit.
C'est vraiment un melting pot de nos influences à tous les trois.

Quelle place occupe la voix dans votre musique ?
La voix est dominante dans nos compositions. On a fait le choix au tout début de beaucoup travailler les harmonies vocales car s'est pour nous le meilleur moyen de vivre et d’interpréter ensemble les textes de nos chansons. Par ce procédé on a le moyen de donner une voix commune au groupe, représentée par nous trois, et non pas juste une seule personne qui serait finalement simple porte parole d'une idée. Dans Breaky Boxes nous avons chacun la parole pour dire ce qui nous tient à cœur.

Quels ont été vos choix pour la partie instrumentale de Resting Wall ?
Pour cet album c'est le parti prit de la simplicité efficace qui a primé. En effet nous avons fait le choix de ne pas trop « produire » l'album de part le peu d'arrangement instrumentaux utilisés.
On a fait le choix de garder le cœur de nos compositions en avant, le cœur qui est guitare acoustique, mandoline ou banjo et basse, le tout portant nos trois voix.

Selon vous, que doit transmettre la musique ?
On le dit très souvent mais la musique est un langage universelle, et comme tout langage elle sert tout simplement à véhiculer des idées chères à l'artiste.
Dans notre cas nous cherchons à transmettre aux gens de belles histoires sur fond d'énergie positive. Certains de nos textes poussent l'auditeur à se poser des questions sur la place de l'homme dans l'univers, sur l'Histoire et les traces que nous laissons derrière nous. C'est un voyage introspectif mais que les gens n'ont pas peur de prendre car le premier pas est tout simplement de se laisser aller et de profiter du moment présent.
Avec cet album nous cherchons réellement à reconnecter les gens ensemble, oublier les écrans et les soirées solitaires dans un canapé. Ce qui nous intéresse c'est de rassembler les gens autour d'un but commun : aller en concert et passer un beau moment !

C'est pas un album qui arrive à point nommé : être obligé de se reposer au pied du mur en plein confinement lié au Coronavirus ?
C'est vrai qu'il y a de meilleurs moments pour sortir un premier album, on ne va pas se voiler la face. Mais nous sommes d'un naturel challenger, travailleur et optimiste. Et nous sommes persuadés qu'avec cette énergie on peut tout réaliser.
C'est une situation inédite pour tout le monde et il y a donc des ajustements à opérer dans notre quotidien, mais une chose est sûre c'est que les gens auront toujours besoin de musique dans leur vie.

Parlez nous du titre Hard times et de son clip...
Hard Times c'est le deuxième single de l'album qui vient de sortir le 17 Mars 2020 accompagné de son clip, juste après le titre Elder Ones qui lui est sorti le 5 Février dernier. Hard Times c'est un des derniers morceaux de l'album qui a été composé. Il est arrivé très naturellement après pas mal de coups durs que nous avons vécu, notamment la « mort » de notre premier van ou l'annulation d'une tournée.
On le voit un peu comme un mode d'emploi en cas de moment difficile, un remède pour expier toute la négativité qui peut ressortir de ces moments et les transformer en expériences qui nous font grandir plutôt quand boulets qui nous tirent vers le fond.
Très honnêtement avec le contexte actuel lié au Covid-19 on ne savait pas quoi faire et puis on a trouvé que ce morceaux était idéal face à la situation. Tout comme sont clip d'ailleurs puisque l'on y retrouve quelqu'un qui, dans un espace clos, cherche à s'évader spirituellement grâce à la méditation et fini par détruire son salon à coup de batte de baseball.
Évidement nous vous déconseillons fortement cette résolution en période de confinement !

Peut-on en savoir plus sur l'artwork de Resting wall ?
Comme nous le disions un peu plus tôt, l'artwork de notre album nous a été inspiré par ce désir de faire sortir les gens, de les amener à vivre de beaux moments mais non pas seuls. Nous sommes aujourd'hui très centrés sur nous même et sur le confort qui nous entoure. Il est donc important pour nous tous de se livrer au voyage, à l'inconnu et à la découverte des autres pour grandir.
L'artwork a été réalisé par un artiste rouennais très talentueux qui s'appelle Three Koma.

Une indiscrétion à nous donner sur Resting Wall ?
Alors ce n'est pas forcément une « indiscrétion » à proprement parlé mais pour la petite anecdote l'album a été enregistré à la maison pendant la canicule de l'été dernier. Il faisait 42° dans le studio, preuves à l'appuie, et du coup les guitares se désaccordaient sans cesse. Ça nous a valut le plaisir de refaire les guitares du morceaux Hey Chief ! a peu près douze fois.

Quelle place occupe les réseaux sociaux dans votre relation avec le public ?
Les réseaux sociaux ont une place très importante dans la vie de tout le monde aujourd'hui. Faire sans c'est devenu quasiment impossible pour un groupe qui veut faire découvrir sa musique, et qui est en voie de professionnalisation. Pour se constituer un public et une communauté nous n'avons pas le choix, nous nous devons d'utiliser ces réseaux.
Après tout c'est un outils, et comme tout outils s'il est utilisé à bon escient et ce pourquoi il a été créer alors il n'y a aucun soucis avec ça.

De nombreux concerts programmés se retrouvent annulés à cause du Coronavirus. Seront-ils reprogrammés et comment vivez-vous cette période quand on sait que vous adorez la scène ?
Là encore on ne va pas se voiler la face, c'est un coup dur non seulement pour nous mais pour l'ensemble du monde de l'événementiel et du spectacle vivant.
Mais encore une fois nous prendrons les mesures nécessaires pour faire de ce moment compliqué un vague souvenir dans quelques temps. Nous travaillons déjà avec les personnes concernées pour déplacer les dates de concert et non pas les annuler.
Et puis nous avons bon espoir que l'ensemble de la population sera raisonnable et raisonnée face à cette crise que nous traversons. Si tout le monde prend la chose au sérieux alors la situation ira dans le bon sens pour tout le monde et le plus rapidement possible.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Écoutez de la musique, écoutez notre album bien sûr, mais également toutes sortes de musique. Tendez la main à la culture en règle générale d'autant plus en cette période où le corps est confiné. Faites en sorte que votre esprit voyage et grandisse, car pour les plus sceptiques d'entre nous c'est bien pour cela que la culture existe.

Merci à Breaky Boxes d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

Breaky Boxes - Hard Times (Official Video)

A propos de Breaky Boxes

Mandoline, Banjo, Guitares, Synthé… Autant d’instruments que les trois membres de Breaky Boxes se plaisent à accorder à leurs voix. Perpétuellement en quête de renouvellement, ils insufflent un vent de modernité au genre folk, s’adressant ainsi au plus grand nombre.

Breaky Boxes c’est avant tout une envie ardente et ravageuse de partager la musique qui les anime: une indie folk énergique, percussive et authentique.

interview Musique

Astrasonic prépare son 2ème album Astrasonic prépare son 2ème album
AstraSonic est un groupe de rock alternatif influencé par la culture post-punk, new wave et c...
  L'album Kan Ya Ma Kan d'Interzone
Interzone est un groupe de musique improbable. Un duo entre un guitariste français et un joue...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire