Publicité

Blue Spark prépare l’EP Dance of the Phoenix

Maxime Lopes Par Le lundi, 18 janvier 2021 à 12:58 0

Dans Culturel

Blue Spark est un compositeur et interprète indépendant. Depuis toujours, le piano est pour lui un moyen de se connecter avec le monde qui l’entoure. Son univers sonore, au croisement de la musique classique et électronique, lui permet la création et la mise en scène d’histoires riches et singulières. Avec l’EP “Dance of the Phoenix”, il propose une histoire musicale unique dédiée initialement au spectacle du feu.

Blue Spark

D'où vient votre passion pour la musique et pourquoi avoir choisi le nom de Blue Spark ?
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été passionné par la musique. Mon père nous jouait de l'accordéon à mon frère et moi lorsque nous étions petits, et nous trouvions cela magique de pouvoir créer de la musique. A 5 ans, j'ai découvert le piano, et après avoir joué ma première note j'ai immédiatement voulu apprendre :)
Blue Spark est né de la volonté de créer un concept en accord avec ce que je voulais être musicalement. Blue en référence au bleu, ma couleur préférée ; celle du ciel, de l'eau, du calme et de la sérénité. Spark pour l'étincelle qui m'anime dans la musique, l'impulsion créatrice qui m'a fait me lancer dans cette grande aventure.

Pouvez-vous nous présenter l’EP Dance of the Phoenix que vous préparez ?
Dance of the Phoenix est à la base un album que j'ai voulu créer pour ma femme. Elle danse avec des bolas enflammées depuis des années, et j'avais envie qu'elle transcende son art et qu'elle puisse s'exprimer sur ses propres musiques.
Avec le temps, le projet a muri afin de devenir plus grand que cela.
C'est un album d'un tout nouveau genre. Le concept est simple : réussir à immerger les personnes dans un nouveau monde.
A travers différents items mis ensemble, l'histoire de l'album se révèle entièrement.
Avec l'audio 8D, le livre audio et/ou illustré, la musique et les partitions, le fan peut revenir encore et encore vers cet album comme on aurait l'envie de revoir un de nos films préférés ou de relire une BD. Cela permet à l'utilisateur de pouvoir avoir plus qu'un simple album à écouter puis ranger dans sa poche.

Comment composez-vous et quelles sont vos sources d'inspirations ?
Tout part de la volonté de raconter une histoire.
J'ai eu une formation en piano classique pendant plus de 10 ans. Et ce qui me frappait quand j'apprenais une pièce des grands compositeurs, c'est que leurs musiques arrivaient à me transporter dans un autre monde, hors de mon présent. Et plus j'avançais dans le déchiffrage des morceaux, plus les histoires que je m'imaginais en les jouant prenaient vie.
Quant à mes sources d'inspiration, elles sont vraiment éclectiques. J'écoute énormément de musiques, du classique, du rock, au RAP des années 90, en passant par le dubstep, la psytrance et autres :) Chacun de ces genres musicaux a son propre style, et ce que j'aime dans la composition c'est d'utiliser un son, un rythme, de ces différentes influences et de les allier pour créer un style unique qui me définit.

En quoi est-ce important que votre EP raconte une histoire ?
La vie serait triste sans musique et sans histoire. Alors autant combiner les deux pour proposer un nouveau divertissement.
A l'image des grandes symphonies classiques qui étaient la plupart du temps composées et mises en scène pour les rois, j'aime à penser que les musiques actuelles peuvent être plus qu'une suite de titres de 2'30.

Que représente le Phoenix pour vous et notamment du point de vue artistique ?
Le Phénix est clairement inspiré de ma femme dansant avec ses bolas. J'ai vraiment l'impression quand elle danse que les flammes sont le prolongement de son corps, et certaines de ces figures donnent parfois l'impression qu'elle possède des ailes de feu.
Alors quoi de mieux que le phénix, cette créature de feu mythique et éternelle, pour la représenter.
C'est ma muse pour cet album, et dans la vie.

Qu'appréciez-vous dans le piano et quelle place occupera-il dans l’EP Dance of the Phoenix ?
Le piano a une place plus qu'importante dans ma vie. Cela fait 25 ans que cet instrument m'accompagne. Il me permet souvent de m'exprimer quand les mots me manquent. C'est un sacré compagnon de route.
Le piano sera présent dans chaque morceau, car je compose d'abord exclusivement mes musiques au piano, que j'habille ensuite avec un orchestre et des instruments électroniques.

Quel regard portez-vous à l'harmonie des instruments dans vos compositions ?
C'est le moyen de créer son propre style. Chaque instrument a son rôle à jouer dans l'histoire et le ressenti procuré. Certains sont là en soutien, d'autres en tant que voix principales, le tout pour créer un mélange unique.

Parlez-nous du titre Burning Water...
Burning Water est le premier titre de l'album, et la première musique électro-orchestrale que j'ai composé. Ce fut une sorte de révélation stylistique : allier la magnificence de l'orchestre symphonique à la puissance des instruments électroniques.
Ce premier titre nous fait découvrir le phénix qui prend son envol lorsque les derniers rayons du soleil se couchent, et fait danser les flammes dans le noir naissant de la nuit.

Qu'est ce qui vous a motivé pour faire un financement participatif ?
Un financement participatif est un très bon tremplin pour faire connaître son projet à de nouvelles personnes, et renforcer les liens avec la communauté déjà existante. C'est également un bon moyen d’évaluer l'attrait pour ce projet et d'en potentialiser les meilleurs côtés.

Dans le financement participatif, vous parlez de titres en 8D. Pouvez-vous nous expliquer ce que c'est ?
La musique en 8D c'est juste incroyable et révolutionnaire. Grâce à l'utilisation de nouvelles technologies de traitement du son, on peut faire en sorte que la musique soit ressentie à 360°. Imaginez qu'avec une simple paire d'écouteurs ou un casque audio, on a l'impression que certains instruments se trouvent derrière nous, et peuvent tourner autour de nous, en passant au-dessus ou en dessous de nous.
Pour moi c'est l'outil ultime pour une immersion totale dans la musique. Il suffit de fermer les yeux et de laisser la musique prendre vie.

Que souhaitez-vous transmettre au public avec l'EP Dance of the Phoenix ?
Pour faire simple, cela me rappelle une phrase d'Alexandre Astier qui expliquait comment il avait créé la série Kaamelott.
Je crée tout simplement ce que j'aimerai retrouver dans le paysage audiovisuel d'aujourd'hui. Une vraie expérience immersive.
J’accorde également une grande importance à ce que les musiques s’articulent entre elles pour former une véritable histoire.

Vous allez proposer l'EP en vinyle. Qu'appréciez-vous dans ce support et qu'apportera-il à votre musique ?
Le vinyle est plus qu'un support d'écoute. C'est devenu aujourd'hui un véritable objet de collection à l'heure du tout digital aujourd'hui.
C'est donc indispensable pour moi de proposer le format vinyle pour les fans.

Peut-on en savoir plus sur l'univers visuel de l'EP ?
Etant un grand fan de BD et de romans fantastiques, cette histoire se déroule dans un monde pseudo-médiéval rempli de magie et de créatures mythiques. Le clip vidéo ira dans ce sens, ainsi que le livre illustré.

Je crois que vous allez également proposé un fascicule illustré pour présenter l'histoire de la danse du Phoenix : qu'est-ce qui vous a motivé dans ce format ?
C'est le croisement entre ma passion pour les BD, le dessin, et mon envie d'offrir au gens la possibilité de plonger visuellement au cœur de l'histoire. Le livre illustré et le livre audio viendront compléter les musiques. L'objectif est de créer un livre adapté à la fois aux plus jeunes et aux adultes. Je souhaite que l'histoire et les dessins réveillent l’enfant en chacun de nous. Une sorte “d’effet Disney” en quelques sortes :)

Espérez-vous pouvoir présenter votre EP en concert ? Si c'est possible un jour...
J'ai de grands projets de représentation scénique pour ce projet. Comme il a été initialement conçu pour le spectacle du feu, j'espère pouvoir un jour en faire des show live en extérieur avec un orchestre et une troupe du feu pour m'accompagner. Cela serait complètement dingue de voir l'histoire prendre littéralement vie en spectacle :).

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je souhaite tout d'abord remercier ma femme, mes parents, mon frère et mes amis qui m'accompagnent dans la vie et dans cette aventure.
Remercier également tous mes fans pour leur soutien.
Et dire à ceux qui ne me connaissent pas encore que vous pouvez être les premiers à prendre part à ce voyage avec moi en soutenant le projet "Dance of the Phoenix" sur ULULE jusqu'au 18 février.

Merci à Blue Spark d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Burning Water

interview Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam