Publicité

Black Out Arises sort l'album Oneself

Maxime Lopes Par Le vendredi, 25 mars 2022 à 07:20 0

Dans Culturel

Black Out Arises est un trio rock énergique et mélodique parisien fondé en 2017. Après avoir réalisé un premier EP, le groupe fait ses premiers concerts en France puis profite de la crise sanitaire pour se mettre à travailler sur un premier album Oneself.

Black Out Arises

Celui-ci comporte pas moins de 18 titres mixés par Jérôme Litré-Froment (Woodkid, No One is Innocent) et masterisé par Jean Pierre Bouquet (Lofofora, Gojira, Les tambours du Bronx).

Influencé par la scène Rock 90, Black Out Arises cite dans ses influences des groupes comme Foo Fighters, Muse, Smashing Pumkins, Deftones. 

Les sujets abordés dans Oneself sont le développement personnel, le moment présent, la conscience, la liberté, l’autonomie, le résultat destructif de l’activité humaine lorsqu’elle agit à contre-sens des lois naturelles. Black Out Arises est une vraie machine à tubes et a le don de composer des titres accrocheurs aux refrains qui restent bien en tête.  Laissez-vous transporter par la musique !

Interview

Que peut-on savoir du groupe Black-Out Arises et comment s'est-il formé ?
Le groupe s’est formé en 2016 suite à des auditions que j’ai faites après avoir réalisé une démo en studio. Je fait la rencontre de Maxime à la basse. En 2019 nous avons dû nous séparer de notre précédent batteur. Ce dernier nous a présenté Léo. Le groupe a sorti un EP en 2017 et depuis nous avons pu tourner sur divers festivals et salles de concerts en France.

Pouvez-vous nous présenter votre premier album Oneself ?
C’est un album de Rock énergique et mélodique. Les refrains sont plutôt accrocheurs et restent dans la tête. Les textes parlent beaucoup de développement personnel, de prises de conscience, de toujours essayer de s’améliorer en tant qu’individu.

En quoi le rock des années 90 vous influence-t-il ?
Il nous influence car nous avons baigné dedans durant notre adolescence et beaucoup de musique des années 90 nous font encore beaucoup d’effet. Nous sommes aussi influencés par les différentes décennies musicales. Il y a tellement de super titres qui sont sortis et qui voient le jour.

Souhaitez-vous nous parler des instruments utilisés pour votre opus ?
Pour les guitares nous avons utilisé une guitare électrique Fender Télécaster US, une guitare Vigier Excalibur Custom et une guitare acoustique folk Taylor. Pour la basse, une Fender Precision de 72’ branchée dans un Preamp / EQ Neve 1073 de l’époque. Ça sonne ! Pour la batterie une DW Maple/Mahogany avec des cymbales de toutes sortent ! Zildjian, Sabian, Istanbul, Agean, Paiste. Pour les pianos, synthés, un clavier midi Axiom branché à l’ordi, ça fonctionne bien !

Quelle importance accordez-vous aux textes ?
Une importance authentique, que ça soit vrai. On y met beaucoup d’application car nous voulons que ça retranscrive le sens que l’on souhaite et que ça sonne.

Parlez nous du titre Rights And Acts et de son clip...
Le titre est né à la base d’une envie de faire un morceau très rock, entrainant, efficace et avec un beau refrain qui reste dans les têtes. Le côté cash et direct de ce morceau nous a donné envie de parler d’actions. Dans le sens de se mettre en action, de mettre les choses que l’on souhaite en place, faire front à ses peurs, les dissoudre et avancer dans son développement personnel.
Pour l’idée artistique du clip et bien ça montre en image dans un certain contexte, le monde du travail, cette mise en action. Le personnage principal, a son lieu de travail, subit régulièrement les humeurs colériques et les comportements agressifs de son parton. Il en est de même pour les autres employés. Ils n’ont pas à vivre et devoir supporter ce type de comportements et le personnage principale décide de se respecter, elle prends les choses en main pour mettre fin à cette situation en en assumant les conséquences. Son initiative va faire boule de neige.

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Oneself ?
Qu’il puisse se fondre dans notre univers pendant 71 minutes et 37 secondes. Que ça puisse les booster et leur mettre la pêche dans leur quotidien.

Pourquoi avoir choisi la statue de la liberté pour la pochette de votre album ?
Justement pour cette notion de liberté qui fait partie des choses naturelles de la vie. Agir, s’exprimer et penser librement est un besoin et un ressenti qui fait parti de la nature de chaque être humain. Il est important d’être en cohérence avec sa nature profonde.

Une anecdote à nous raconter sur votre album ?
Oui il y avait 21 titres au départ pour l’album Oneself mais on en a retiré 3.
18 titres c’est déjà un bon chiffre !

Des concerts sont-ils prévus et que représente la scène pour vous ?
Oui nous jouons le 3 Avril au festival No Limit Car’s N’Bikes à Tancrou en Seine-et-Marne. Nous sommes accompagnés par une salle de concert, le Forum Vauréal, dans le 95. Nous avons deux premières parties à faire là bas cette année, normalement en juin et en décembre. Nous préparons également une date à La Boule Noire sur Paris aussi pour cette année.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Ecoutez l’album, achetez notre album disponible partout à partir du 25 mars 2022. Découvrez notre univers, vous allez kiffer et venez nous voir en concert pour qu’on passe tous ensemble de supers bonnes soirées intenses et musicales. L’album sera aussi dispo sur Spotify à partir du 25 mars 2022.

Merci à Black Out Arises d'avoir répondu à notre interview !

BLACK-OUT ARISES [BOA] - Rights And Acts

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam