Publicité

Bartleby : l'EP L’Amour Réaliste

Maxime Lopes Par Le lundi, 30 mai 2022 à 18:17 0

Dans Culturel

Bartleby vient de sortir « L’Amour Réaliste » son premier EP de 5 titres.

Bartleby - L'Amour Réaliste

Sur ces 5 titres aux sonorités folk et électriques Bartleby chante l'envers du décor, quand les rêves font face à la réalité. Avec douceur et humour il sublime ses désillusions par une forme de poésie du quotidien. Ce disque est à la fois tendre, amère et acidulé, à l’image d’un amour qui dure.

"Le réel, c'est quand on se cogne. Je m'y cogne souvent alors j'écris, je chante, c'est ma manière de rêver debout"
- dit Bartleby

​Toutes les chansons qui figurent sur « L’Amour Réaliste » ont été écrites par Bartleby qui a choisi de confier les arrangements et la réalisation à Daran (Daran et les chaises, Johny Hallyday, Florent Pagny...)
 
Bartleby présentera en version live les chansons de ce premier EP et bien d’autres le 22 juin à la Peniche Antipode à Paris. Il sera accompagné par Thibault et Yohan Akrich (Basse/Batterie) et David Miralles (Guitare).

La quasi-totalité de l'EP a été enregistrée chez Daran, à Bordeaux. Tous les instruments sont joués par Bartleby et Daran, à l'exception de la batterie où l'on retrouve Raphaël Chassin (Pomme, Vanessa Paradis, Julien Doré...).

Le disque commence par une histoire d'amour qui se termine, « C'est pas comme si ». Une saudade électrique dans laquelle un homme tente de relativiser un échec amoureux : "Les côtes de l'idylle ont vu d'autres naufrages"... sans vraiment y parvenir.

"Le Progrès" est une ballade americana. Un chant pré-apocalyptique dans lequel Bartleby oppose regrets et progrès, comme les deux faces d'une même médaille.

Sur "L'Amour Réaliste", chanson folk éponyme du disque Bartleby chante l'envers du décor, quand l’amour fait face à la routine et que "Les mots doux se changent en to-do list".

Mais tout ça n'est pas triste, non, la preuve avec la burlesque "Elle casse tout". Une chanson légère, drôle qui raconte le quotidien d'un homme au côté de celle qu'il aime, et qui n'a qu'un seul défaut... celui de casser tout ce qu'elle touche. Il n'espère qu'une chose : qu'elle ne lui brise pas le cœur...

Une atmosphère profonde, presque solennelle arrive pour clôturer cet EP. Dès les premières notes de guitare baryton, on comprend qu'il ne sera plus question de rire ici, ou alors d'un "rire jaune cocu". La chanson raconte l'histoire d‘un futur père qui apprend que sa femme porte l’enfant d’un autre : "Il faudra bien que quelqu'un l'aime".

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam