Publicité

Barrut : l'album La Part de l'Orage

Maxime Lopes Par Le vendredi, 16 avril 2021 à 15:17 0

Dans Culturel

La Polyphonie, c’est l’art de chanter spontanément à plusieurs voix, une expression à l'unisson où chacun tient compte du discours de l’autre pour construire une harmonie. Et c'est ce vers quoi tend Barrut à travers son répertoire tradi-moderne, cette harmonie, cette écoute de l'autre, ce besoin de retour à l'humain dans nos sociétés hors sol. Découvrez l'album La part de l'orage.

Barrut

Dans leurs chansons, la femme est insoumise, l'homme ne se résigne pas, ensemble ils se révoltent pour construire un monde juste qui fait sens. Leurs voix interrogent Dieu, la terre qui nous a vu naître et surtout les hommes et leur folie. Une poésie en occitan comme une prière ancienne venue du fond des temps pour nous rappeler nos racines et qui nous sommes, délivrant un puissant message d'espoir lumineux comme un éclair déchirant la noirceur de la nuit, "La Part de l'Orage".

De la terre des loups monte une sourde clameur qui fait se lever les corpset brandir les poings, des voix entremêlées, brutes ou délicates, engagées et puissantes, sublimes véhicules pour des émotions pures, sans artifice,sans barrière. Animal sauvage et poétique à la fois, Barrut nous proposeun voyage émotionnel à l’essence des polyphonies, là où rien ne vientdétourner notre regard sur un monde qui rarement avance dans le bonsens.

Barrut ce sont trois femmes et quatre hommes pour une symphonie fantastique qui tourne pour nous les pages d’une histoire ancestrale, etpourtant aux échos si contemporains, où se mêlent combats et contes, mythes et réalités, tristesse et fol espoir, sept voix qui chantent leurs compositions en occitan, s’interpellent, se répondent, se chevauchent, qui doucement nous envoûtent pourmieux, ensuite, rugir et nous entraîner dans leurs luttes intimes, politiques etuniverselles.

Avec l’occitan comme matière première de ses textes, comme peuvent le fairedans d’autres styles André Minvielle ou le Massilia Sound System, Barrut explorele verbe et la musicalité, se servant du corps et des percussions pour souligner larichesse de ses voix tour à tour bouillonnantes ou émouvantes, furieuses oususpendues aux bribes de chants buissonniers ne connaissant aucune frontière. Pamphlets, fables, épopées et autres chroniques alors deviennent des armes d’émotions massives qui éclairent les esprits, réchauffent les corps et nourrissent les consciences. Entre lumière et résistance, le chemin qui nous est proposé par Barrut est de ceux qui, par leur beauté et leur vibration organique, nous touchent au plus profond et, entoute simplicité, nous réapprennent à être à l’écoute des autres et de nous-mêmes. Nourri de ces personnalités venues d’horizons différents - de la chanson françaiseau rock en passant par le hip hop ou l’afrobeat, autant de styles où la voix estl’élément essentiel ! -, “La Part de l’Orage”, premier album après deux EP et troiscréations scéniques qui ont emmené Barrut jusqu’à la salle Pleyel à Paris où il afait l’ouverture de la soirée dédiée aux 60 ans de carrière de Pierre Perret, troublenos consciences tout en emplissant nos cœurs de ces sublimes émotions que seulela musique dans son plus simple appareil peut provoquer.

En dix chapitres, Barrut tourne les pages d’une histoire d’hier ou d’aujourd’hui, où la poésie se fait porte-parole d’engagements politiques. Et s’il y a un peu de tristesseou de pessimisme dans ces pages musicales, c’est parce que le monde est ainsi faitmais, même lorsque le sujet se fait plus grave - entre folies des hommes et dérivesdes sociétés -, les voix, les rythmes, savent se faire légères pour mettre de la couleursur les maux de notre monde ou plus puissantes pour transformer nos crépuscules enaube de jours nouveaux.
Si la bête se veut porteuse d’un verbe brut racontant le monde d’aujourd’hui tel qu’ilest, elle n’en oublie pas que les messages les plus porteurs sont ceux qui touchentdirectement l’âme, ceux que l’on sait transmettre en utilisant la poésie des sonset la puissance des mots, la force des images et la beauté de la simplicité.

De cet orage qui gronde au-dessus de nos têtes, Barrut fait œuvresensible, celle qui nous permet d’admirer tout autant la beauté fascinantedes éclairs flamboyants que l’indicible puissance des silences qui résonnententre deux grondements de tonnerre.Comment, dès lors, ne pas embarqueravec Barrut pour une traversée à nulle autre pareille, un voyage musicaldont on ressort profondément ému et longtemps envouté ?!

BARRUT - LO PRETZ DE LA NUEIT - STUDIO NOV 2019

Musique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam