Publicité

B-wood : l'album Come Fly With me

B-wood (de son vrai nom Libert Desrosiers) est un chanteur, auteur et interprète, originaire de Haïti. Son tout 1er album Come Fly With Me sort en octobre 2020 en digital.

B-Wood

Interview avec B-Wood

Quels souvenirs gardez-vous de vos débuts en musique ?
La première fois que j’ai été au studio a été un moment marquant pour moi car entendre ma voix, être devant un micro je pense que c'est quelque chose d’important pour un artiste.

En quoi votre premier groupe formé en Guyane, K-toom, vous a-il aidé à progresser en musique ?
De base, on était allé chasser des oiseaux ensemble et on s’est mis à chantonner, et quasiment en même temps on a eu l’idée de former ce groupe. Pour le nom c’est moi qui a eu l’idée mais à la base je pensais au mot Cartoone mais on s’est mis d’accord sur le faite qu’il fallait que ça ait une signification. Et chaque lettre de K-toom a une définition. Ce groupe m’a permis de progresser de faire de nouvelles rencontre de voir un public plus large et avoir des moment privilégié avec eux.

Pouvez-vous nous présenter votre album Come Fly With Me ?
L’idée du titre de l’Album Come Fly With Me ne vient pas de moi, il vient d’un formateur, qui m’avait donné 2 titres pour avoir une base. J’ai choisi celui-ci car il m’inspirait plus musicalement parlant pour le fond et la forme de mes textes qui mêle des sonorités traditionnelles de mon pays d’origine Haïti, le kompa notamment, et toute sorte de variation  dans mes textes,(la pop-latino, le dancehall, le LiveClup, le raggaeton, la dance house  l’anglais,le créole etc...). Je voulais que mon album touche à tout, qu’il y en ait pour tout le monde. J’y aborde des sujets tel que l’amour, la tristesse, la situation de mon pays Haïti, la perte d’un être cher et la persévérance tant que j’ai pas mon résultat.

Vous êtes originaire de Haïti, est-ce que les ambiances caribéennes influencent votre musique et comment cela se traduit-il ?
Oui elles m’ont beaucoup influencées dans ma musique parce que c’est vraiment une base solide auquel je me réfère et qui m’inspire. Justement dans l’un de mes titre, (Come fly with me), j’ai essayé de faire une musique un peu dans le style danse-house mais on entend quand même mes racines haïtiennes : LE COMPAS.

Comment composez-vous et quelles sont vos sources d'inspirations ?
Parfois, j’écoute les autres artistes pour voir un peu de qui se fait mais sans plus. J’aime bien créer à partir de rien ou juste d’une idée que je matérialise. Je compose sans instru la plus part du temps, donc mes chansons sont déjà écrites et quand y a l’instru je me sens plus dans l’ambiance donc ça va plus vite, je peux écrire une chanson en 2, ou 3 heures maxi. Ce sont les femmes qui m’inspirent le plus dans toutes les sens catégories, ça peut être aussi un film parce que certaines scènes me donnent des idées.

Quel regard portez-vous au sens des textes ?
Pour moi mes chanson doivent avoir un sens, je veux pas écrire pour écrire, il faut qu’il y ait une idée, un message à faire passer, une situation, un fond c’est très important pour moi je veux qu’ils transmettent quelque chose au public.

Parlez nous du titre Rapoésie...
Rapoesie est un morceau que j’avais déjà écrit depuis 2016, à cette époque j’étais jeune et même si j’aimais la musique, j’aimais ce que je faisais, j’avais quand même des doutes je me demandais si c’était bien, si j’en faisais assez ? Et à travers cette chanson j’ai voulu me montrer à moi même que j’étais capable, que je pouvais le faire et c’est ce que je dis dans le refrain : j’ai cherché le sens de ma musique et j’ai trouvé cette mélodie qu’il me manquait dans mon cœur. Je voulais montré au public ma philosophie.

Comment choisissez-vous la langue dans laquelle vous allez chanter un titre ?
Comme la base la plupart de mes textes sont déjà écrits, ce n’est que quand je reçois l’instrumental que les modifications se font pour que ce soit adapté au style de la musique et que le rythme s’accorde bien.

Sur Viens avec moi, on vous retrouve en featuring avec Wetty Beatz. Comment se sont passés vos échanges ?
Je le connais depuis 2016, et de base j’avais pas prévu de faire un featuring mais comme Wetty c’est mon ingénieur du son et c’est aussi un artiste, je m’entends très bien avec lui alors je me suis dit pourquoi pas faire un featuring avec lui. l’échange était plutôt cool, je lui ai demandé, il m’a dit qu’il allait en parler avec son manager ensuite il m’a donné une réponse et c’était un Oui. Ça se fait très vite, Il a écrit son couplet et poser en même temps.

Je crois que vous avez réalisé un titre en hommage à un proche. En quoi était-ce important pour vous ?
Oui ce proche c’était ma mère, je l’ai perdu quand j’étais jeune et c’est quelque chose qui m’a marqué, c’était important pour moi de lui rendre hommage car j’aurais aimé qu’elle partage tout ça avec moi et je sais qu’elle aurait été fière. J’ai pas eu la chaleur de ma mère, l’éducation, l’amour maternelle et j’ai aussi voulu rendre hommage à toutes ces personnes qui sont ou qui ont été dans la même situation que moi.

Souhaitez-vous nous partager les coulisses des enregistrements de l'album ?
J’ai pas grand chose à dire, en coulisse on rigole, on mangeait, on jouait au foot à la PlayStation, on regardait la télé et aussi c’était bon enfant. Je restais toujours concentré sur mes textes, il se peut que je modifie un couplet ou un refrain au dernier moment, ça dépend l’ambiance que j’ai reçu. C’est le cas pour I Need You, Play With Me et Apprends-Moi.

Peut-on en savoir plus sur la pochette de l'album Come fly with me ?
En gros, le reflet du miroir et l’onde de musique au milieu renforcent et donnent un aspect comme une sorte de passage d'un monde à un autre. À la base c’était pas sa l’idée première mais elle était trop compliquée à réaliser alors j’ai préféré faire simple et efficace.

Des clips sont-ils prévus ?
Oui, j’ai prévu de clipper des morceaux mais j’attends le retour du publique pour savoir quel morceau est le plus ciblé. En effet, je connais déjà quelques morceaux à clipper.

Avec qui aimeriez-vous réellement voler ?
Avec mes fans, ceux qui écoutent mes chansons et qui aiment vraiment ce que j’ai fait en tant que artiste. J’aimerais les ramener dans mon monde.

Vous avez déjà participé à un festival. En quoi est-ce important et qu'appréciez-vous dans ce genre d'événement ?
Oui, j’ai participé à un festival (EMERGENZA), je trouve sa très important de se faire connaître, de partager des émotions avec le public surtout quand on est pas trop connu, j’appréciais de voir les gens qui chantaient et dansaient sur nos morceaux.

Espérez-vous faire un concert pour la sortie de votre album Come Fly With Me ?
Oui j’aimerais beaucoup surtout Come Fly With Me car c’est mon premier album j’y ai mit tout mon énergie.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Je vous remercie pour cette très belle occasion, au passage restez connecté. J’invite aussi tout le monde à écouter l’album Come Fly With Me... vous ne serez pas déçu. Un feed-back qu’il soit négatif ou positif, qu’ils n’oublient surtout pas d’aimer et abonner à ma chaîne YouTube pour les nouveautés et mon compte Instagram, ça me ferait plaisir.

Merci à B-Wood d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

B-wood - Chérie Banm Tout [clip video]

A propos

L'album Come fly with me mêle des sonorités traditionnelles de son pays d’origine Haïti, avec le kompa notamment, à des rythmiques actuelles telles que la pop-latino, le dancehall, le raggaeton, et la dance house.
Album dansant et ensoleillé, B-wood y aborde des sujets tel que l’amour et la persévérance, avec quelques titres plus personnels et intimistes où il raconte la perte d’un être cher.

Passionné par la musique dès sa plus tendre enfance, c’est à l’âge de 16 ans qu’il débute sa carrière musicale.

En 2011, il s’installe en Guyane française, où il crée la même année, un groupe hip-hop et rn&b, composé de 4 membres, dont il est le leader : K-toom.
En 2012, les 4 amis sortent leur premier single Pa Dekouraje. Suite au succès du titre sur YouTube, le groupe enchaîne les scènes et les interviews radios (RSI, Kayimit FM etc.).
En 2014, B-wood s’installe en France avec 2 autres membres du groupe, qui sort en 2016 le titre Mon Pays Me Manque. Le titre se hisse au top 19 sur Itunes et est programmé sur les radios nationales (Agora fm, Meifin, Move hits… ) et internationales (Canada, USA…).

En 2016 K-toom participe au festival Emergenza, et arrive jusqu’au second tour.

En 2017, B-wood démarre sa carrière en solo et sort les titres Cherie Banm Tout puis J.R.S en 2018. Il est programmé sur plusieurs radios nationales et internationales (Moove hit, tssy, agora fm en France, Watts au Canada, Net radio en Russie, wkry aux USA) et se fait connaitre dans le milieu Haïtien et antillais.

interview Musique

Kijoté prépare l'album Ombre et Lumière Kijoté prépare l'album Ombre et Lumière
Kijoté propose une chanson alliant l'énergie du swing manouche à la chaleur...
  Irina Rimes et Cris Cab : le single Your Love
Irina Rimes sort son featuring avec Cris Cab, Your Love ; un son et une image totalement diffé...
Irina Rimes et Cris Cab : le single Your Love

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire