Publicité

Après Sous l'eau, So'Filles dévoilera un EP

So’Filles, c’est la voix dans tous ses états ! Un savoureux mélange électro-acoustique entre deux voix généreuses et maîtrisées.
L'occasion de découvrir leur univers, après la sortie de Sous l'eau, So'Filles dévoilera un EP en février 2020.

So'filles

Est-il possible de nous présenter le duo So'Filles et son univers ?
Shran : Nous sommes deux chanteuses d’influences et formations différentes ; Auriane vient du lyrique et moi de la pop.
Notre rencontre est le résultat du mélange hasardeux de nos voix (lors d’une soirée), de la vibration que ce mélange à générer en nous.
Nous ne nous connaissions pas avant le projet, et c’est plus qu’un duo musical qui est né, mais aussi une précieuse amitié.
Auriane : So’filles c’est une rencontre entre deux voix. Un coup de foudre vocal puis, une amitié qui s’est développée. La genèse de So’filles se trouve dans le plaisir de l’harmonie. Mélanger les sons, nos voix, nos univers est toujours aussi kiffant après trois ans de collab. On ne peut pas le nier, ce duo faisait partie de notre destin. haha

Pouvez-vous nous présenter votre titre Sous l'eau et pourquoi vouloir parler de l'abandon de soi ?
Shiran : C’est étrange... J’ai écrit ce texte il y a 5 ans et je ne me souviens pas vraiment des circonstances.
Il correspond à ces périodes de vie 0% on cherche éperdument quelque chose sans savoir quoi et qu’on se noie dans la confusion et le mal être à corps perdu.
Cette envie d’être seule, dans le silence et que rien ne vienne perturber cette quiétude.
Auriane : Lorsque Shiran m’a fait écouter sa version première de Sous l’eau, j’ai tout de suite été inspirée par le texte et la mélodie. Il était évident que ce titre devait faire partie de l’EP. Ce qu’Alex a proposé dans les arrangements est tellement hors du temps et de l’espace, que je me suis laissée transporter à quelques vagues lyriques. Un très joli moment de partage musical.

SO'FILLES "Sous l'eau" (GOOSE SESSION#2)

Selon vous, que doit transmettre la musique ?
Shiran : La musique fait tant ! Elle adoucit, elle calme, elle cicatrise, elle panse avec le temps et selon ce qu’on décide d’écouter. Elle sauve, donc.
Un texte peut être si parlant parfois. On remercie l’artiste qui a su trouver les mots.
Ceux qu’on ne trouve pas ou qu’on a du mal à dire. Les meilleurs formulations sont dans les chansons ! La dernière en date pour ma part, c’est 10 ans de nous de Ben Mazué.
Emotion garantie pour les vieux couples !
Auriane : Tout ce que l’on décidera d’y mettre ! Le pouvoir de communication de la musique est si fort. Comment expliquer une montée de chair de poule ou un déhanché d’épaules, frénétique ? La musique est une arme à sensations très puissante. Un titre qui m’a procuré bien des frissons dernièrement The Silicone Veil de Susanne Sundfor.

Vous préparez également un EP, peut-on en savoir plus à son sujet et les thèmes abordés ?
Shiran : Notre EP est prêt. Il est composé de quatre titres. L’ambiance globale est pop avec une multitude d’arrangements vocaux : des nappes lyriques, orientales, rythmiques.
Mais nous savons que la pop est teintée d’influences très diverses ! De vraies batteries ont été enregistrées et mêlées à des séquences pour la touch éléctro, il y a du piano et des guitares. Le reste est habillé de voix.
C’est Alex Deschamps qui est aux arrangements. Et il a vraiment sublimé nos compositions en donnant à chacun des titres une identité forte et singulière.
Auriane : Pour ce premier EP, nous avons sélectionné quatre titres.
Pointure parfaite, notre toute première compo, est une sorte de présentation de nos deux féminins. On a misé sur le bon petit rif qui groove avec des arrangements vocaux très “sunny funny honey”. haha
Sous l’eau vous a été présentée plus haut. C’est une reprise d’une composition de Shiran, très planante et enivrante.
Le Silence, ma première compo solo. Jouer avec le son des mots par l’allitération. Un arrangement assez épuré, qui réserve tout de même une jolie montée d’énergies vocales et instrumentales, à la fin.
Hashtag Un récit du style roman photo et une musique aux inspirations de Gangsta-Funk. Ca reste de la pop française mais je mets une pièce sur un petit “bodyshake” ! haha

Comment composez-vous vos titres et sur quoi attachez-vous de l'importance ?
Shiran : Nous avons écrit et composé ensemble Auriane et moi.
Cependant, nous avons tenu à mettre une composition chacune : Sous l’eau pour moi et Le silence pour Auriane.
Nous attachons une importance quasi religieuse à la qualité des harmonies. C’est un véritable jeu, pour nous, que nous adorons et qui nous fait littéralement vibrer. Je dirais même que c’est quasi jouissif quand on trouve la bonne harmonie et nous sommes toujours sur la même longueur d’ondes musicale.
Auriane : Après cette étape de création de texte et d’harmonies, vient le temps des arrangements instrumentaux. Confiance absolu en notre musicien, Alex Deschamps qui a toujours su allier ses inspirations avec nos suggestions. Nous allons particulièrement être attentives, lors de cette étape, aux percussions et à la basse. Deux éléments indispensables au groove.

A un moment donné, quand on prépare un EP, n'avez-vous pas peur de vous retrouver "Sous l'eau" avec tout ce qu'il y a à faire ?
Shiran : Votre question tombe à pic ! C’est long de préparer un EP, très long ! ET pourtant, ce n’est pas un album ! Les envies des uns et des autres, la promotion, les réseaux sociaux, l’aspect financier, le temps !
Nous essayons de maintenir la tête hors de l’eau et de vivre au mieux cette phase du projet.
Auriane : La chance que nous avons, c’est celle d’être très bien entourées. Alex, arrangeur et directeur musical du projet, Seyive, Directeur artistique et Roland, attaché de presse, nous témoignent, par leur investissement et leurs retours, une véritable confiance en ce projet. Cela nous permet de mieux vivre les phases de doute ou de découragements. Et puis il reste notre plaisir, toujours aussi vif, de se retrouver, Shiran et moi, pour faire de la musique ou simplement rester connectée dans cette phase de l’aventure.

Comment se sont passés les enregistrements studio ?
Shiran : En partie à La Cave aux Aléas, le studio d’Alex Deschamps. Les prises de batterie ont été faites au Studio Méni.
Tout s’est passé dans le plaisir. Nous n’étions pas pressés, nous avons pris tout notre temps.
Auriane : Je dirais que nous avons pris le partie du “bien faire” plutôt que celui du “faire vite”. Nos compositions étaient prêtes mais nous leur avons donné un second souffle en se permettant l’approfondissement des arrangements voire, le changement de certains textes ou de certaines lignes de chant. La musique c’est un peu comme un bon plat en sauce mijoté… c’est meilleur le lendemain. Haha
Blague à part, le fait de reposer un peu les cerveaux après la création, permet de revenir plus disponible pour la finalisation. C’est ce que nous avons fait pour cet EP et, pour ma part, je trouve ça plutôt réussi. ;)

Est-il possible d'en savoir plus sur la partie instrumentale ?
Shiran : C’est donc Alex Deschamps, musicien, arrangeur et compositeur qui s’est occupé d’habiller et de donner une âme à nos chansons.
Auriane : Alex est également chanteur. Paramètre important dans un projet qui est porté sur la voix. Il a tout de suite saisi ce que nous projetions vocalement dans nos arrangements et a su les retranscrire instrumentalement. Balaise le type !

Des clips sont-ils prévus et que représente l'univers visuel pour So'Filles ?
Shiran : Nous avons le clip du premier single de l’EP, Pointure Parfaite, réalisé par Benjamin Auriche fin août 2019 déjà en ligne. Un vrai bon moment de tournage, très léger, très fun, comme le veut ce titre.
Nous sommes en préparation du clip de notre prochain single, Hashtag.
Auriane : Pour ce qui est du visuel, nous l’avons confié à l’équipe chan-mé de La fille (et on n’a pas fait exprès pour les noms), sous la supervision de Seyive Koukoui. Chaque titre possède son visuel propre et l’idée du traitement de nos personnages est de rester dans une forme de féminité tout en jouant la carte de l’auto-dérision.

Une indiscrétion à nous donner sur votre futur EP prévu pour février 2020 ?
Shiran : Un cinquième titre que nous adorons ne sera pas sur cet EP mais, nous l'espérons, sera à découvrir bientôt en concert . Il s’appelle La Voie Lactée.
Auriane : Nous avons du manger trois fois notre poids en chouquettes pendant la création de l’EP… et ça ne se voit pas ! ;)

Que représente la scène pour So'Filles et une release party aura-t-elle lieu pour la sortie de votre EP ?
Shiran : La scène, c’est ma carotte. Elle ne me fait pas peur, au contraire, elle me galvanise et me révèle à la fois dans ma féminité et me transforme en chanteuse “performeuse”, ce que je ne m’autorise pas ailleurs. Je suis très pudique avec ma voix. Depuis toujours.
En réalité, sans la scène, je resterais une chanteuse de salle de bain !
La release party aura le lieue le 1er avril 2020 (et ce n'est pas une blague) sur la Peniche Anako.
Auriane : La scène c’est LE moment où nous sortons enfin de notre petit écran pour rire et frissonner en direct avec le public. Nous en avons fait l’expérience avant d’entrer en studio afin d’éprouver nos titres sur scène et de sentir les réactions du public. Quel gros Kiffe ce fût !
Après ce temps d’hibernation, il nous tarde de retrouver notre public, ancien et futur, pour lui présenter notre musique, après maturation.

Quelle importance accordez-vous à votre relation avec votre public ?
Shiran : Quand je suis face à un public, j’ai envie de lui faire plaisir en essayant d’offrir ce que j’attends moi même d’un spectacle : des lumières, des silences, des surprises, des émotions, du beau, des erreurs assumées, des confidences. Puis partir avec la certitude d’avoir vécu un moment fort et partagé. Juste à nous. Un moment spécial et unique, vu qu’on parle de spectacle vivant.
Avec So’filles, ce qui est encore plus fort c’est qu’on est deux !! Tout est permis et c’est si beau et si bon de partager ça avec Auriane. L’éclate !
Auriane : Nous avons commencé à propager notre musique et notre plaisir de l’harmonie, via des petites vidéos hebdomadaires (disponibles sur Facebook et Youtube). Le public a donc été là depuis le début du début du commencement.
Nous avons joué la carte de la transparence avec lui. Le but de ces vidéos était de “désacraliser” un peu la chanteuse et de partager le plaisir que nous avions à harmoniser sur des covers diverses et variées.
Petit à petit, notre communauté s’est agrandie et un lien naturel s’est fait entre nous et les personnes qui nous écoutent. Ils ont fait et font toujours partie du processus de création.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
Shiran : Pour ma part, j’ai hâte de jouer nos titres sur scène et tant que possible.
Nous avons très envie de reprendre nos compositions en friche et d’avancer sur l’idée de l’album.
Comme le dit la chanson : la scène, la scène, la scène !
Auriane : Merci ! (clichée la meuf)
Je ne crois pas au hasard. Il y a des chemins qui nous sont proposés et nous décidons de les emprunter ou d’attendre le prochain. Ce chemin là, je l’ai pris de manière insouciante et quand je vois là où il m’a mené… Merci quoi !

Merci à So'Filles d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez les également sur Facebook.

So'Filles - Pointure Parfaite - Real. Benjamin Auriche

interview Musique

L'EP A la Source de La vie sur Mars L'EP A la Source de La vie sur Mars
La vie sur Mars dévoile l'EP A la source. Habile, concise et redoutablement entrainante, ...
  La Roux Automatic Driver est extrait de l'album Supervision
La sortie de son nouvel album Supervision approchant rapidement, La Roux en partage le dernier extra...
La Roux Automatic Driver est extrait de l'album Supervision

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire