Publicité

Apple Jelly : l'EP Tchernobyl

Rédaction Divertir Par Le lundi, 14 juin 2021 à 18:11 0

Dans Culturel

En avril 1986, l'accident de la centrale de Tchernobyl est le premier incident nucléaire majeur dans le monde de l'industrie. Apple Jelly revient sur cet évènement dans un EP.

Apple Jelly - Tchernobyl

Le 26 avril 1986, la centrale nucléaire V.I. Lénine voit son 4ème réacteur nucléaire s’emballer jusqu’à atteindre une puissance incontrôlable. C’est le premier accident nucléaire majeur de notre histoire. 35 ans après, que nous reste-t-il ?

BEnn. (auteur/compositeur et chanteur d’Apple Jelly) et SLip (plasticien/Graphiste d’Apple Jelly) font partie de la génération Tchernobyl. Celle qui a vécu l’angoisse, le mensonge d’état, la défiance vis à vis du bloc soviétique sans vraiment comprendre ce qu’il se passait.

Alors en début d’année, SLip décide de faire une exposition de cyanotypes autour du souvenir de la catastrophe. Il demande alors à BEnn. de prolonger son travail en le mettant en musique.

Quelques mois plus tard, Apple Jelly sort « Tchernobyl » un E.P 5 titres mêlant balades acoustiques et expérimentations électroniques.

Pouvez-vous nous présenter votre EP Tchernobyl ?
BEnn. : c’est un 5 titres composé à la demande de SLip pour prolonger musicalement son travail graphique. Pour une fois que je suis bref ; )

Pourquoi avoir voulu faire un disque sur l'accident de la centrale nucléaire et en quoi est-ce important d'en parler ?
La démarche est d’abord venu de SLip qui m’a sollicité pour écrire la bande son de sa nouvelle expo. Tous les 2 nous faisons partie de cette génération Tchernobyl. Nous avons été marqué par l’angoisse qui régnait à l’époque autant sur les plateaux de télé que dans le quotidien. On ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait, mais le mot « nucléaire » suffisait à effrayer tout le monde.

Comment l'avez-vous composé et sur quoi avez-vous mis l'accent ?
SLip on travaille régulièrement ensemble avec BEnn., surtout autour d’Apple Jelly mais pas uniquement. Il est souvent à l’initiative des projets mais pour une fois, c’est moi qui étais en avance. Du coup, je lui ai demandé de la musique pour développer le projet sans préciser grand chose. J’avais juste été marqué par le travail de Thylacine pour la série OVNI, un travail que j’avais trouvé très pertinent.
BEnn. : je me suis d’abord remis dans le bain de l’époque. J’ai regardé beaucoup d’archives vidéos, et j’ai lu pas mal d’article. Certains avaient le recul des années, d’autres non.
Musicalement. Il fallait « muter » dans le sens, où je devais faire évoluer la musique que je compose habituellement. Je suis donc parti sur des expérimentations de sons autant digitaux en utilisant des instruments virtuels existants ou non, ou en les passant dans de vieux Dictaphone à cassette. Ensuite, de cette «masse sonore », j’ai essayé d’extraire des structures, puis finalement des morceaux.
Concernant les textes, j’ai utilisé pas mal de témoignages de l’époque ou des extraits de dialogue de la sérié Tchernobyl que je n’ai pourtant toujours pas regardée.

Vous êtes vous documenté à ce sujet et est-ce qu'il y a quelque chose dans cette catastrophe qui vous a particulièrement marqué ?
SLip On était de jeunes ados au moment de la catastrophe de Tchernobyl. J’en garde personnellement un souvenir très bizarre entre soulagement et angoisse suivant les moments. A l’époque, Kiev paraissait à l’autre bout du monde et les nouvelles n’arrivaient qu’au compte goutte.
C’est surtout l’envie de revenir sur cette époque au travers de personnages qui m’a motivé pour travailler sur ce projet et mettre en lumière les acteurs de cette crise écologique majeure.
Pas mal de documentation, d’archives écrites comme audiovisuelles sur ce sujet ont été nécessaires pour compléter nos connaissances de l’époque.
BEnn. : comme je l’ai dit dans ma précédente réponse, oui, il a fallu se remettre dans le contexte de l’époque et essayer de revivre à postériori ces émotions que j’ai ressenties dans ma jeunesse.

Souhaitez-vous nous parler des instruments utilisés ?
BEnn. : il fallait viser à côté. C’est pour cela que je suis parti de jouets, d’une guitare assez cheap et que j’ai passé pas mal d’instruments virtuels tels des pianos ou des synthétiseurs dans des bandes. J’ai également utilisé le Juno qui a l’époque était un synthétiseur omniprésent.

Parlez-nous du titre Everlasting Day...
Ce titre est certainement le plus lumineux de l'Ep. Les autres titres étant assez sombres, avec textes essayant de montrer toute la manipulation autant des politiques que des médias (« le grand mensonge »), ou encore la façon dont le gouvernement russe montrait peu de considération pour ses citoyens (« There is death you can’t see »), et puis l’ambiance angoissante (« at The beginning ») ou stressante (« siren call »). Bref, il fallait une note d’espoir, mais pas un truc bidon à la Tony Robbins, non quelque chose qui disait : « on va s’en sortir, mais on va en chier ». C’est aussi pour cela que j’ai délibérément choisi un format folk assez classique. Cela se voulait plus léger que le reste.

Quels ont été vos choix sur le plan visuel de l'EP Tchernobyl ?
SLip A l’instar de travaux précédents, j’ai eu envie de travailler sur des personnages « normaux » confrontés à cette situation exceptionnelle. Et le moyen qui me paraissait le plus adapté dans ma boite à outil était l’utilisation des cyanotypes, un procédé ancien de tirage avant la photo.

Souhaitez-vous nous parler de l'exposition de SLip et en quoi était-ce important de travailler ensemble ?
BEnn. : c’est important de travailler ensemble car c’est d’abord une aventure humaine qui maintenant dure depuis pas mal de temps. Si SLip me demande de travailler sur quelque chose, c’est qu’il y’a une bonne raison. Je suis en terrain sécurisé. Je sais que je ne vais pas me compromettre artistiquement.

Avez-vous eu l'occasion de voir la série Tchernobyl et qu'en pensez-vous ?
SLip J’ai vu la série au moment de sa sortie. Ca m’avait glacé pendant tous les épisodes. Je trouve qu’on se rend bien compte de la situation échappe à tout contrôle et que personne ne prend la mesure de la catastrophe. Retrospectivement, on angoise encore plus.
BEnn. : comme je vous le disais plus haut, pas encore.

Selon vous, faut-il revoir le système des centrales nucléaires en France et dans le monde, voire même de les arrêter ?
SLip C’est un sujet complexe qui ne peut s’envisager à mon sens que de manière globale. Arrêter les centrales nucléaires et continuer à consommer auatnt d’énergie électrique, ça n’aurait pas de sens. Après, n’étant pas un spécialiste du secteur energétique, c’est un avis personnel sans chriffres pour l’étayer. C’est un sujet qui nous touche de toutes façons, l’énergie, l’écologie, le monde de demain… Le projet sera d’ailleurs soutenu par l’association Sortir du Nucléaire dans le courant de l’année.
BEnn. : c’est un question très difficile à répondre en ces termes. Créer de l’énergie est de toutes façons néfaste. La solution réside surtout dans la façon dont nous allons consommer cette énergie. À un moment de la  chaîne de production, nous contribuons à la destruction de la planète et de son écosystème : le solaire pollue lors de la conception et de la fin de vie de ses panneaux, le charbon est une catastrophe écologique durant son utilisation, et le nucléaire présente un danger au quotidien et surtout en fin de vie. Consommons autrement de manière générale et tout devrait se passer mieux. Mais il faut faire très très vite.

Aurez-vous l'occasion de rencontrer le public en concerts prochainement ?
BEnn. : En ce moment, c’est très compliqué de vous répondre. Quelques dates pointent leurs nez, mais ça reste encore très timide. Le mieux est de nous suivre sur nos réseaux sociaux pour être au courant.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
BEnn. : Quand tirerons-nous les leçons de l’Histoire ? Est-on prêt à changer, ou l’être humain va-t-il toujours se comporter comme un enfant gâté, et penser qu’il est seul sur Terre ?

Merci à Apple Jelly d'avoir répondu à notre interview !
Suivez leur actualité sur Facebook.

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam