Publicité

Antoine Bordon et Noo préparent la BD Carbone

Maxime Lopes Par Le dimanche, 02 mai 2021 à 11:43 0

Dans Culturel

La bande dessinée Carbone est une aventure intrigante au cœur d’un monde de Sci-Fi dévasté. Découvrez la avec l'auteur Antoine Bordon et l'illustratrice Noo.

BD Carbone

Entretien avec Antoine Bordon et Noo

Pouvez-vous nous présenter la BD Carbone ?
Carbone est une bande dessinée de science-fiction scénarisée par moi-même, Antoine Bordon et dessinée par Noo, une amie et dessinatrice, elle aussi, de formation et de métier.
Cette BD verra le jour d'ici à un an et demi à peu près si tout va bien, mais il faut déjà que notre campagne de financement participatif fonctionne !

Que peut-on savoir du personnage principal : Téa ?
Téa est une jeune fille orpheline, vivant au sein d'un petit village cerné dans des montagnes. Enfant, elle a assisté à la mort de ses parents, dévorés par des animaux particulièrement féroces. C'est aussi durant cet événement qu'elle a perdu un bras qui sera alors remplacé alors par un bras artificiel.
Plus tard, son village fera face à de nombreuses problématiques qui donneront envie à Téa de voyager pour trouver un nouveau lieu de vie aux siens, un endroit plus prometteur en termes d'avenir que ce qu'elle connaît.
C'est effectivement notre personnage principal, mais ne vous y trompez pas ! Sans trop en dire, J'ai dissimulé dans mes manches de nombreux personnages qui n'ont rien à envier à Téa, et qui pourraient lui voler la place de protagoniste. Nous avons hâte de pouvoir vous les faire découvrir.

Qu'est ce qui vous a intéressé de parler de monde dévasté et de transplantation d'organes d'occasion ?
C'est assez simple, je trouve que l'imaginaire d'un monde dévasté est une formidable source de vision inconnue.
Dans notre monde, bien heureusement, tout n'est pas encore détruit, mais du coup, on connaît nos paysages aussi beaux soient-ils. On ne sait pas à quoi un monde détruit pourrait ressembler, en termes d'écriture et de dessin, c'est très intéressant d'avoir tout à inventer !
En soit, le simple sujet des greffes, des organes artificiels etc ne m'intéressait pas en eux même, à la manière dont ils sont traités dans des œuvres Cyberpunk par exemple.
Ici, ce n'est même pas particulièrement un sujet ou une problématique sociale au cœur d'un débat, juste, c'est la normalité dans cet univers. Cependant, de cet état de fait, je voulais en tirer une condition qui servira notre histoire, celle d'une mort précipitée "automatique". En effet, ceux à qui on a imposé une prothèse ou qui volontairement s'améliorent pourraient finir rongés par une maladie qui touche toutes les personnes modifiées.
Du coup, concernant ceux-là, n'importe qui peut mourir n'importe quand puisque que "la Rouille", c'est le nom de la maladie, croît aléatoirement sur le corps des individus. C'est le petit plus que j'ai apporté avec ce sujet.

Est-ce simple de travailler à deux sur un tel projet entre la narration et la partie visuelle ?
En soit, seul ou à deux, le travail à engager dans la réalisation d'une bd est de toute façon démentielle surtout en auto-édition !  
On doit être scénariste, concept artist, metteur en scène, storyboardeur, illustrateur, graphiste... Et je ne vous parle même pas du travail de communication que je suis actuellement en train de faire !
Alors finalement à deux, on peut diviser les tâches, la charge mentale, et pragmatiquement le temps de réalisation du livre du coup.
Nous sommes 2 dessinateurs, avec 2 styles différents, mais justement, nos expériences associées et notre confiance mutuelle aident forcément à travailler. On est amis et professionnels, alors avec une organisation rigoureuse, c'est très agréable de travailler sur un projet aussi ambitieux soit-il.

Comment travaillez-vous les dessins ?
Le scénario étant fixé, je réalise les storyboards de nos pages et pense ainsi à l'occasion à tous les décors que je veux voir dans mon histoire, puis Noo les redessine au propre. Elle y appose son style à l'encrage et sa couleur pour finaliser une page.
C'est aussi simple que cela, c'est un échange, un dialogue de savoir-faire.

Certaines histoires de science fiction vous ont-elles particulièrement inspiré ?
C'est là que le bât blesse : pas vraiment. En effet, ça paraît étrange, mais si je connais toutes les grandes œuvres de Sci-Fi, ce n'est pas du tout un genre auquel je suis spécialement attaché, toutes les problématiques associées ne sont pas les miennes.
Par contre, j'adore imaginer et dessiner des robots.
La Sci-Fi ici, c'est une toile de fond, mais ce n'est pas un Space Opéra ou une histoire où on va fantasmer la science du futur. Du coup je me suis inspiré de bien des choses par exemple la franchise de "Avatar" (le cartoon américain : Le dernier maître de l'air/Korra) mais surtout pour l'ambiance aventuresque et voyage de mon histoire.

Que souhaitez-vous transmettre aux lecteurs avec la BD Carbone ?
Dans un premier lieu, je veux déjà leur délivrer une bonne histoire, bien dessinée et bien écrite, c'est notre première aspiration.
Dans un second temps, en tant qu'auteur, j'aimerais que ça leur donne envie de lire davantage.
En tant que dessinateur, j'aimerais que ça leur donne aussi envie de créer leur univers bien sûr, mais aussi en général. Mais soyons pragmatiques, si nous pouvions leur transmettre l'envie de nous soutenir dans tous les projets qui suivront, ce serait déjà extrêmement bien !

Qu'est ce qui vous a motivé à faire un financement participatif ?
Ce n'est pas qu'un choix, c'est aussi un besoin. Le circuit traditionnel passant par des éditeurs, si par chance nous avait sélectionné, ne nous aurait pas permis de vivre dignement de notre travail.
Il y a beaucoup trop d'acteurs différents dans la conception du produit, ce qui diminue forcément la part des auteurs et dessinateurs qui sont pourtant la base même de l'objet BD. À côté de cela, on aurait dû céder de nombreuses choses, dont certains droits, sur notre propre univers, et ce n'était pas envisageable.
Nous ne diminuons pas le travail conséquent et l'utilité d'une maison d'édition, bien sûr, mais nous pensons pouvoir effectuer nous même ce travail d'éditeur et de diffuser sans problème.
De cette façon nous gardons tous nos droits, notre univers intact, et puisque nous échangeons directement avec les lecteurs, les quantités que nous devons vendre n'ont pas besoin d'être aussi large que dans le circuit classique pour pouvoir nous permettre de vivre de notre métier.
J'ai été aussi inspiré par Maliki et bien d'autres qui sont parvenus à mener à bien leur projet sur Ulule.

Quels sont vos choix sur l'impression de la bande dessinée ?
Carbone sera édité dans un premier temps en format A5, couverture souple anobli d'un pelliculage Mat Soft Touch, un format qui a trouvé sa place au fil des années sur Ulule.
C'est un format que je trouve tout à fait agréable en termes de lecture, mais ne nous le cachons pas, en atteignant sur la campagne notre minimum, nous n'aurons clairement pas les moyens d'investir dans une production avec couverture rigide.

Pourquoi avoir choisi le titre de Carbone ?
Attention ! Mystère ! c'est la vraie bonne question...

Espérez-vous pouvoir faire quelques rencontres avec les lecteurs pour des séances de dédicaces ?
Bien sûr ! Pour un auteur, c'est agréable de constater que l'on a su toucher, émouvoir ou ne serait-ce qu'intéresser des gens, surtout lorsque nous ne sommes pas habitués comme nous.
Si l'occasion se présente (et que l'on n'y va pas à perte) nous serions ravis de venir présenter notre travail et nous même en personne.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Nous invitons chacun à venir jeter un coup d'œil à notre projet !
On place la barre haute, c'est pour cela que nous avons besoin de tout votre soutien ! Mais ce n'est pas tout, ce n'est qu'un début, si ce premier projet est un succès, croyez-nous, Noo et moi-même, ensemble ou séparément, on en a sous la pédale.
Nous comptons bien marquer l'univers de la BD de notre empreinte !

Merci aux auteurs d'avoir répondu à notre interview !
Suivez les également sur Facebook.

interview Livres Crowdfunding

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam