Publicité

Answerd : l'album Tales and Legends From A Fallen Empire

Maxime Lopes Par Le vendredi, 01 avril 2022 à 17:47 0

Dans Culturel

Mêlant Bass Music et Metal Extrême, Answerd est le projet ambitieux et atypique du ‘one man band’ Théo Do Campo. Découvrez l'album Tales and Legends From A Fallen Empire.

Answerd - Tales and Legends From A Fallen Empire

D'où vient votre passion pour la musique ?
J'ai toujours été un créatif, petit je faisais beaucoup de dessins, j'écrivais des histoires et j'inventais des jeux. J'ai même commencé a écrire de la musique avant d'avoir ma première guitare, à 10 ans. Depuis ce jour, c'est la façon dont je préfère m'exprimer, et c'est un genre d'éxutoire.

Pouvez-vous nous présenter l'album Tales and Legends From A Fallen Empire et son univers ?
C'est un album concept avec un fil rouge, il raconte une histoire qui se déroule après une apocalypse qui a fait revenir l'humanité à un niveau technologique faible. J'aborde la reconstruction de la civilisation au travers des yeux d'un personnage, qui se pose diverses questions sur ses ancêtres, c'est-à-dire nous.
Plus généralement, cet album parle de l'avènement et la chute des civilisations.

Comment l'avez-vous composé et quelles ont été vos inspirations ?
J'avais déjà une idée de la façon dont j'allais construire l'album avant de le produire. J'ai ensuite écrit les morceaux un par un, en me laissant guider par mon inspiration, je me suis senti extrêmement libre lors de la phase d'écriture, je voulais vraiment y mettre tout ce que j'avais et prendre du plaisir. J'ai ensuite écrit les paroles et enregistré les voix. Mes inspirations sont autant musicales que philosophiques et historiques. J'ai lu des livres sur la chute de diverses civilisations, comme les mayas et les vikings. Je pense qu'on peut entendre clairement mes influences metal car j'en écoute énormément, surtout du progressif. Mon goût pour la musique traditionnelle s'entend également via l'utilisation de certains instruments comme la vielle a roue.

Doit-on y voir des liens avec le monde qui nous entoure avec ces Contes et légendes d'un empire déchu ?
Bien évidemment. Je suis très engagé écologiquement et je suis persuadé que si nous n'arrêtons pas de détruire notre environnement, nous allons nous effondrer comme nos ancêtres. Je parle aussi des dangers de la religion et de l'endoctrinement lorsque j'aborde la relation du personnage avec le divin. La dernière phrase de l'album, "will we ever learn", est un appel direct à l'humanité à apprendre des erreurs de son passé.

Que peut-on savoir de la partie instrumentale ?
La partie instrumentale est très hybride, elle a été écrite dans l'ordre dans lequel vous pouvez l'entendre, afin que je garde moi-même ce fil rouge du début à la fin de l'album. Grâce à la nature expérimentale du projet, je ne me suis jamais vraiment ennuyé, faisant un jour du sound design, un autre du travail sur des parties plus mélodiques, un autre des enregistrements, etc.

Comment se sont passés les enregistrements en studio ?
Je travaille seul et je suis donc mon propre chef lorsqu'il s'agit d'enregistrer. J'ai mis un point d'honneur à être très rigoureux sur les enregistrements des guitares, étant très perfectionniste, je pense même qu'ils m'ont fait progressé techniquement Le chant a été enregistré d'une traite, lorsque toutes les paroles et la musique étaient prêtes pour cela.

Parlez nous du titre Vassals...
Vassals est le seul morceau de midtempo/électro sur l'album. C'est un genre avec lequel j'ai déjà un peu expérimenté ces derniers temps. La première partie est très énergique, alors que la deuxième est bien plus orienté sur la mélodie. Symboliquement, il représente le passage de la civilisation à la maîtrise de son environnement, ce qui est illustré par la phrase "from vassals to sovereigns".

Que souhaitez-vous apporter au public avec l'album Tales and Legends From A Fallen Empire ?
L'album a été conçu comme un voyage, comme un long morceau, j'aimerais que les auditeurs l'écoutent en entier et se laissent emporter par les changements d'ambiances et les mélodies. Si ils en ont le courage, j'aimerais qu'ils se penchent sur les paroles afin d'en tirer quelque chose qui les fera avancer.

Quelle place occupe l'univers visuel dans votre projet et que peut-on savoir de l'artwork ?
J'accorde de l'importance au visuel, l'album racontant une histoire, il est important de pouvoir y mettre des images. Je voulais que l'artwork représente le cadre général de ces contes et légendes : un monde froid, dévasté, ou la nature a repris ses droits et ou l'homme est insignifiant, la race humaine étant ici représentée par un loup errant, minuscule à côtés des vestiges de notre civilisation.

Que représente la scène pour vous et des concerts sont-ils prévus ?
J'ai chanté durant ma jeunesse, et je me sentais près à enregistrer le chant clair sur l'album sans correctif. Le résultat a été très peu concluant au début... Je chantais si faux ! Il m'a fallu plus d'une semaine d'entraînement pour pouvoir enregistrer une simple phrase.

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
La scène est un bon moyen de présenter mon univers : je prends plaisir à me maquiller pour entrer dans mon personnage, et je joue presque exclusivement des tracks que j'ai produit. J'aime donner une expérience unique.

Merci à Answerd d'avoir répondu à notre interview !

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam