Publicité

Anna Simone dévoile son album Les beaux débuts

Maxime Lopes Par Le vendredi, 04 juin 2021 à 13:11 0

Dans Culturel

Bercée par la musique depuis sa plus tendre enfance et amoureuse des mots, Anna Simone vous présente son tout premier EP Les beaux débuts.

Anna Simone - Les beaux débuts

Autrice-compositrice-interprète, engagée et un brin espiègle, elle vous fait découvrir ses premières compositions originales. Découvrez son histoire et son univers personnel et original.

D'où vient votre passion pour la musique ?
J'ai commencé au collège, tout simplement avec mon professeur de musique qui m'a poussée à devenir soliste dans la chorale de mon établissement. J'y ai tout de suite pris beaucoup de plaisir, et on me demandait souvent de chanter. Par la suite, j'ai déménagé, fait des études, eu un premier job et j'ai pensé que cette passion allait petit à petit me quitter. C'est tout l'inverse qui s'est produit ! Tel un boomerang, chaque fois que je me suis éloignée de la musique, l'envie de chanter est revenue, encore plus forte, jusqu'à en faire mon métier.

Comment décririez-vous votre EP Les beaux débuts ?
Il est très personnel, intimiste. J'y aborde des thèmes qui me sont chers, notamment l'enfance et je m'y dévoile pas mal.  

En quoi les textes sont-ils importants pour vous et quel regard portez-vous aux paroles ?
Je ne crois pas que l'on puisse être un-e bon-ne chanteur-euse sans prêter une grande attention aux textes, à ce que l'on raconte. Certes la performance vocale m'intéresse beaucoup, mais elle n'est pas suffisante. Quand on prend le micro, qu'on se met face à un public, il faut avoir quelque chose à raconter, que les paroles aient du sens, sinon ça me semble inutile.

Quels ont été vos choix sur le plan instrumental pour cet opus ?
J'ai souhaité des sonorités actuelles, un brin électro, avec des claviers mais aussi pas mal de programmation. Il y a pas mal de sons que l'on a créés avec l'arrangeur, par exemple en froissant du papier, en frottant mes mains sur un tissu etc. et qui ont ensuite été distordus, pour créer une ambiance nostalgique et "dérangeante" sur certains titres.

Parlez nous du titre Kamatête...
Il a été écrit très vite à la fin et j'ai décidé à la dernière minute de le mettre sur l'EP ! Je crois que j'avais besoin de dire quelque part que ce n'était pas la peine de me donner des conseils, de toute façon je n'en ferai qu'à ma tête ! Ca m'a semblé essentiel dans tout le processus de création de cet EP de me préserver des avis des uns et des autres, et je n'en pris parfois qu'auprès de mon compagnon (sans pour autant les suivre d'ailleurs) et de l'arrangeur.
Certaines personnes pensent savoir toujours mieux que nous ce qu'il nous faut, alors qu'ils ne sont pas dans notre domaine, dans notre vie, à notre place tout simplement, et nous donnent des conseils non sollicités. Quand on est artiste, c'est déjà assez difficile d'aller au bout d'un projet avec tous les doutes et interrogations que cela comprend, alors il vaut mieux se préserver des avis extérieurs !

La crise du Covid-19 a-t-elle chamboulé votre projet ?
Evidemment ! La création de l'EP a pris beaucoup plus de temps que prévu à cause des périodes de confinement, cela a impacté tout un tas d'aspects, de l'enregistrement en studio à la fabrication. Et aujourd'hui encore, le secteur du spectacle vivant étant plus ou moins à l'arrêt, c'est très difficile de se projeter, d'avancer ?

Est-ce que les voyages influencent votre façon de faire de la musique ?
Peut-être. Je crois que c'est surtout la curiosité qui influence la musique. Et les voyages c'est faire preuve de curiosité.
Les longs voyages m'ont en tout cas donné le goût du risque, de l'aventure, de l'inconnu, ce que je retrouve dans le fait d'avoir choisi de vivre de la musique !

Quels ont été vos choix sur l'artwork de l'EP ?
Là aussi, comme pour le son j'avais envie de quelque chose d'actuel. J'aime le noir et blanc depuis longtemps et je trouvais que ça allait bien avec le style musical de l'EP. J'ai un coup de coeur pour le jaune depuis quelque temps aussi et cela venait relever le noir et blanc.

Maintenant que cet Ep est sorti, pensez-vous que vous avez fait de beaux débuts dans la musique ?
Je l'espère. J'ai en tout cas de très beaux retours depuis sa sortie, cela m'encourage à continuer ! Et je suis contente car je trouve qu'il me ressemble, ce qui est essentiel à mes yeux.

L'EP Les beaux débuts vous est très personnel. Aurez-vous, à l'avenir, l'occasion de dédier un titre à votre enfant qui a vu le jour durant ce projet ?
C'est possible !  Rien n'est encore écrit car c'est un sujet qui me semble délicat : comme je le disais plus haut, il faut que j'ai quelque chose à dire qui en vaille la peine !

Irez-vous défendre cet EP sur scène et avez-vous des dates de programmées malgré le contexte ?
C'est mon vœu le plus cher. Non je n'ai pas de dates programmées prochainement. Je chante dans un autre groupe tout cet été. Je vais travailler au passage au live à la rentrée.

Que souhaitez-vous dire pour terminer ?
L'EP est disponible sur les plateformes d'écoute en streaming (Spotify, Deezer, Apple, ...) et il est en vente sur mon site ! N'hésitez pas à y jeter une oreille et à le partager autour de vous si vous avez aimé ;-)

Merci à Anna SImone d'avoir répondu à notre interview !
Suivez son actualité sur Facebook.

Musique interview

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam