Publicité

Allez viens avec Guillaume Muller qui prépare un album...

Guillaume Muller prépare un clip pour son nouveau single Allez viens ainsi que de nouvelles compositions pour un album.

Guillaume Muller

Pouvez-vous nous présenter votre single Allez viens ?
Depuis la sortie en 2017 de mon premier album, j'ai continué d’écrire de nouvelles chansons. Allez viens est une des dernières nées et une des premières que j'ai souhaité enregistrer avec Pierre Basle qui réalise les arrangements et orchestrations de mes nouvelles compositions. La mélodie de ce titre est entraînante, avec un refrain qui revient régulièrement et qui reste en tête. C'est une chanson d'amour, abordée sous un angle qui n’est pas forcément si léger, mais la musique rythmée, aux sonorités pop électro qui accompagne ce texte rend finalement le morceau joyeux et très vivant. Je pense que celui-ci est efficace et peut parler àbeaucoup. C’est pourquoi j'ai décidé d'en faire le premier single de cette nouvelle aventure.

Vous envisagez un clip pour le printemps sur ce titre, peut-on en savoir plus à ce sujet et comment l'imaginez-vous ?
Le scénario du clip est quasiment fini. Je n'aurai pas de rôle dans ce clip ! Je souhaite avoir six comédiens (la majeure partie des rôles sont déjà attribués). Je ne suis pas fan des clips où l'on voit le chanteur faire du playback. Ça peut être sympa pour certains titres, mais en tant que grand amateur de cinéma, j'ai l'ambition de faire une sorte de court-métrage. Je veux qu'une histoire se déroule sous les yeux des spectateurs. J'avais déjà dit d'ailleurs pour mon précédent clip sur ma chanson L'artiste que je voulais que le clip soit totalement compréhensible même en coupant le son ! Ici, c'est un peu la même chose. Je peux dire d’ores et déjà, là où nous en sommes, que dans ce clip, réalisé par Louis Du Chatelle, il y aura trois couples de tranches d'âges différents.

En quoi l'univers visuel est-il important selon vous en musique ?
Quand il est question de musique, le visuel tend à m’ennuyer, sauf quand il s'agit de clips. La photo et le graphisme me dépassent rapidement. Or, je sais bien que c’est devenu essentiel de nos jours où beaucoup d’artistes émergent sur Internet. Il faut tout de suite frapper l’œil du public pour qu'il se donne la peine d'aller plus loin et qu’il écoute l'artiste.
Il est parfois compliqué d'avoir un univers visuel percutant, tout en assurant un vrai lien avec ce que l'on propose musicalement. Certains sont très forts en la matière, ce qui n’est pas mon cas, et je suis heureux d'avoir des gens compétents pour m'entourer sur ce point. C'est un des rares domaines où je peux faire confiance sans y mettre mon grain de sel (rire).

De nouvelles chansons vont voir le jour cette année. Sur quoi mettrez-vous l'accent et auront-elles un ou des thème(s) particulier(s) ?
Je suis toujours passionné par le voyage et le rêve, mais j'ai essayé dans mes nouvelles chansons d'être plus proche des gens et de leur raconter plus d'histoires de la vie courante. La nostalgie est quelque chose qui « malheureusement » est de plus en plus présent chez moi et, forcément, ça se ressent un peu dans certaines chansons. Je me suis un peu plus lâché dans certains textes où je suis un peu plus moqueur et provocateur. J’aime bien jouer le rôle du « méchant », mais ce n’est qu’un jeu, évidemment ! Prochainement, en plus de Allez viens, je sortirai une autre chanson. Il s’agit, pour le coup, d’un délire très personnel et c'est pourquoi je n'ai pas voulu la faire connaître isolément et profiter de Allez viens pour qu’elle soit simplement un « plus ». La chanson est titrée Iceman. Ceux qui me connaissent vraiment bien peuvent comprendre tout de suite :) !

Je crois que les nouvelles compositions font partie d'un album. Où en êtes-vous dans l'avancement de votre projet et avez-vous une indiscrétion à nous donner ?
Les textes et les compositions existent toutes, mais je n'aurai pas le temps d'enregistrer tout l'album avant de rejoindre le spectacle musical Bernadette de Lourdes pour la deuxième saison. C'est pour cette raison que j'ai décidé de finaliser deux titres et de travailler sur un clip et une illustration. Dans le fond, ce n'est pas plus mal : cela va me laisser sept mois pour écrire de nouvelles chansons et je ne doute pas que certaines prendront la place d'autres qui sont déjà prévues pour l'album.

En quoi le financement participatif que vous réalisez va vous aider et quel effet ça fait d'être toujours autant soutenu par les internautes ?
J’ai un peu hésité à relancer une cagnotte Kisskissbankbank, parce que j'ai eu la chance de réussir les deux premières et, en quelque sorte, que je ne voulais pas « abuser » ! De plus, l’opération demande un certain investissement, une dépense d’énergie, et c'est plutôt stressant pour moi. J'avais un peu peur de ne pas réussir celle-ci. Finalement, j'ai accepté l'idée d'en faire une nouvelle pour m'aider à financer le clip de Allez viens. Par bonheur, nous avons dépassé le budget demandé en huit jours ! La réponse fut donc encore plus rapide cette fois et cela me touche. Il est encore possible et bienvenu de s’associer au projet, jusqu'au 14 février, et je veux préciser ici aussi que le montant de sa contribution n’est pas le seul critère : le nombre des participants est important, même si chacun ne peut pas donner plus qu’un euro ou quelques euros. Je suis touché aussi par ceux qui contribuent pour la troisième fois et j’en profite ici pour les remercier vivement.

On a pu vous découvrir récemment dans une reprise de Dave : Il n'y a pas de honte à être heureux. Est-il possible de nous en parler, pourquoi avoir choisi ce titre et avoir dit qu'une reprise n'avait aucun intérêt pour vous si elle était courante ?
Ah, c'est amusant pour moi de devoir parler d'une reprise que je fais, la chose étant tout à fait exceptionnelle ! Pour ma part, beaucoup trop de jeunes talents se contentent de faire des reprises sur Internet. Certains ne savent peut-être pas écrire ou n'ont pas la possibilité de créer une chanson inédite. Je peux le comprendre, bien sûr, mais pourquoi vouloir absolument reprendre toujours les mêmes chansons comme la copine de la chaîne voisine ? Je me demande vraiment quelle est la démarche artistique à la clé. S’agit-il seulement d'avoir un like de l'artiste originale et de faire un pseudo buzz ? Quand me prend l’envie de faire une reprise, laquelle peut parfois m’être suggérée, j'essaie de trouver quelque chose d'original, d'y mettre ma patte. J'avais très envie de faire une chanson de Marie Laforêt : j’ai créé un « duo de l'impossible ». Ça m'a pris un temps fou, mais je l'ai fait seul de A à Z. Ce n’est évidemment pas parfait, mais on peut reconnaître le caractère original de cette petite création. Pour Dave, c'est la même chose. Cette chanson n'est pas connue des nouvelles générations qui manquent parfois de curiosité. Pourtant, son texte est simple, accessible à tous. Sa mélodie me fait voyager. Bref, c'est pour moi une chanson quasi parfaite qui dit tout en peu de mots et qui me touche profondément. J’ai confié à un ami l’accompagnement guitare (mon niveau étant insuffisant en la matière). Je voulais un arrangement intimiste et je me suis amusé à faire ce petit montage vidéo pour essayer de donner cette ambiance cosy.

Le titre me fait rebondir, vous pensez qu'on n’est pas assez heureux actuellement ? D'ailleurs, où souhaiteriez-vous nous emmener avec votre single pour nous rendre enfin heureux ?
Je ne sais pas, vous êtes heureux vous, toujours ? Si je puis me le permettre, je dirais que, globalement, nous n’allons pas dans la bonne direction et que le monde est à côté de la plaque ! Pourtant, le bonheur est à portée de main pour tous, ce que l’on semble ignorer, et j’ai l’impression que plus on avance plus on s’en éloigne. Pourtant, « il n'y a pas de honte à être heureux » ! C’est ce message simple et vrai de la chanson qui me plaît.
Le premier vers du refrain de ma chanson Allez viens est précisément « Allez viens, viens, viens avec moi ! « Bon, je n’ai évidemment pas la prétention de suggérer que, pour être heureux, « il faut venir avec moi » ! (Rire). C'est une chanson légère et qui se termine de manière optimiste ! Nous avons besoin de nous rappeler le sourire, la joie ou le bonheur. Et si le temps d’une petite chanson le fait, c’est déjà pas mal, non ?

Souhaitez-vous nous parler de votre participation au jury Plus2talents en décembre dernier ?
Je pourrais vous parler de Plus2talents pendant des heures car c'est avant tout, une histoire d'amitié et de partage. Pour cette association, j'ai chanté sur scène, j’ai animé les tremplins, j’ai participé à la coordination des tremplins et maintenant, je rejoins donc le jury. En décembre, c'était la finale annuelle et c'était vraiment super de voir tous ces jeunes (et moins jeunes) artistes se donner au maximum pour nous surprendre. Les tremplins ont lieu tous les mois à Paris et je m’y retrouve régulièrement. Être dans le jury, c'est top car j'ai toujours plaisir à discuter avec les candidats et à leur faire partager mon point de vue sur leur prestation. Et j’avoue que c’est pour moi gratifiant de noter que la plupart tiennent le plus grand compte de mes retours.

Quels souvenirs gardez-vous de votre participation à la comédie musicale Bernadette de Lourdes ? Le spectacle connaîtra-t-il des évolutions cette année ?
Aucun bon souvenir ! Haha, je plaisante, bien sûr ! D’abord, j’ai eu l’occasion heureuse de me laisser embarquer dans ce projet avec des gens que je connaissais et que j'aime énormément comme Eyma qui interprète Bernadette. Jouer sur un show comme Bernadette De Lourdes est une chance, d’autant plus que ce spectacle est une grande réussite ! J'ai été vraiment très heureux de travailler sous la direction de Serge Denoncourt qui est tout simplement un grand metteur en scène de talent, et de côtoyer Grégoire, un artiste que j'admire depuis ses débuts.
Les producteurs ont eu l'audace de monter ce projet et avec eux, nous pouvons être très fiers du résultat. Après les retours que nous avons eus l'an dernier, le spectacle ne devrait pas connaître de changement. Nous avons eu 70 000 spectateurs l'an dernier et alors que les représentations 2020 ne commencent que le 5 avril, nous avons déjà tout autant de réservations ! Pardonnez l'expression : un truc de ouf !

Que souhaitez-vous dire pour conclure ?
Eh bien, rendez-vous à partir du 5 avril à Lourdes pour Bernadette, Rendez-vvous au printemps pour mon nouveau single et d'ici là, continuez de faire vivre la cagnotte Kisskissbankbank : rejoignez-la et parlez-en ! Rappelez-le-vous : « L’important est de participer ! » Restez connecté, je vous prépare une petite parodie pour les jours à venir.
Merci à vous.

Merci à Guillaume Muller d'avoir répondu à notre interview !
Retrouvez le également sur Facebook.

Il n'y a pas de honte à être heureux - Guillaume Muller (cover Dave)

interview Musique

Wanch Tran : sa BD Transparent Wanch Tran : sa BD Transparent
Wanch Tran est auteur et dessinateur de BD et illustrations. L'occasion de découvrir sa f...
  On met les voiles pour l'album Mondial Stéréo avec Les hurlements d'léo
Les hurlements d'léo présentent leur nouveau clip On met les voiles Feat. Les Ogre...
On met les voiles pour l'album Mondial Stéréo avec Les hurlements d'léo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire