Publicité

Alexander Kraft présente son single Wake Up en interview

Homme d'affaires international, icône de style et musicien ; Alexander Kraft a récemment sorti son 3ème single intitulé Wake Up. L'artiste nous a fait le privilège de répondre à nos questions dans cette interview.

Alexander Kraft

- En tant qu'homme d'affaires, vous êtes polyvalent : agences immobilières, mode, musique... Pour quelles raisons choisir une telle variété de projets ?  
D'être le patron d'une grande entreprise, ça ne veut pas automatiquement dire qu'on n'a pas d'autres intérêts…  Au contraire, mon rôle en tant que PDG et propriétaire de Sotheby's International Realty France me permet de vivre au quotidien ma passion pour l'architecture, les beaux-arts et pour des pays et cultures différentes. En même temps, depuis mon enfance j'ai toujours poursuivi mon intérêt dans la mode et la musique. Etre mon propre boss et une figure publique me donne heureusement non seulement l'opportunité mais aussi la liberté de combiner mon activité principale avec mes autres passions… !

- Parlez nous de votre dernier single Wake Up...
Wake Up veut dire « Réveille-toi », et c'est une chose que je veux souvent dire à certaines personnes quand ils se plaignent constamment… Pour réussir dans la vie, il faut se battre. Pas mal de gens semblent croire que je suis né avec une cuillère d'argent dans la bouche. Mais dans ma famille, nous avons toujours eu une éthique de travail très stricte : On reçoit une bonne éduction, mais par la suite chacun doit bâtir sa propre fortune. Par conséquent, j'ai toujours travaillé très dur et ai eu des contretemps sérieux, comme par exemple des maladies graves, comme tout le monde. Cependant, j'ai appris une chose : Si on ne lâche jamais et continue à se battre, on va réussir, tôt ou tard ! Comme Churchill l'a dit : « Never give up, never surrender ! » (= jamais abandonner, jamais se rendre). Wake Up, c'est ma façon de mettre cette philosophie dans un morceau musical…      

- Wake Up a été réalisé pour la prestigieuse maison CIFONELLI. Qu'est-ce qui vous a attiré à travailler avec la maison de haute couture ?  
Au début, Cifonelli était mon tailleur préféré dont j'ai beaucoup apprécié le travail exceptionnel. La création de mes costumes et vestes sur mesure était un vrai travail créatif d'équipe entre les cousins Cifonelli et moi-même. Après peu de temps, la maison a noté que mon style était apprécié (et copié) par beaucoup de gens, et m'ont suggéré de devenir leur ambassadeur de marque officiel… Cela a commencé il y a 5 ans, et cette collaboration continue à me donner beaucoup de plaisir !     

- Quelles sont les contraintes à la réalisation d'un titre pour un client ou une publicité ? Ne craigniez-vous pas qu'il manque de votre personnalité ?  
Le morceau n'a pas été conçu spécialement pour Cifonelli. En fait, Cifonelli m'a demandé de tourner une vidéo promotionnelle pour eux, l'idée étant de montrer une journée dans la vie d'un vrai gentleman, une histoire vraie. J'ai été séduit par l'idée, et ai suggéré d'aller encore plus loin en utilisant un de mes morceaux en tant que bande sonore.   

- Quelles tendances appréciez-vous actuellement dans la mode ?  
Je ne suis pas nécessairement intéressé par les tendances de dernière minute, mais surtout par un style intemporel et un vrai savoir-faire artisanal dans la production des produits. C'est pourquoi j'adore des maisons comme Ralph Lauren ou Tod's qui ont un style classique (mais pas poussiéreux) et une qualité de production très élevée.  

- Le single existe en version française et anglaise, pourquoi un tel choix ?  
Je produis mes morceaux en France et à Monaco, donc c'est un choix naturel pour moi de toujours créer une version française. Cependant, j'ai des liens avec beaucoup d'autres pays tels que les Etats-Unis où j'ai commencé ma carrière, l'Angleterre où j'ai fait des études, ou encore l'Allemagne où je suis né ou la Suisse où j'ai habité pendant plusieurs années. Afin de pouvoir publier mon morceaux dans tous ces pays différents, il me faut forcément une version anglaise qui assez facile à écrire pour moi, étant trilingue… 

Wake Up est disponible en téléchargement légal sur iTunes.

 

- Vous avez récemment participé à un tournage sur le château de Castille en Provence pour France 2. Souhaitez-vous en dire quelques mots ?  
Oui, j'ai réalisé plusieurs reportages sur le Château de Castille, avec France 2 et France 3.
  Le château de Castille est un vrai bien d'exception, un château historique classé Monument Historique près d'Uzès qui a appartenu à un des collectionneurs d'art les plus influents du 20ème siècle, Douglas Cooper. Pablo Picasso, qui était un ami proche à lui et un visiteur fréquent au château, y a réalisé des fresques gigantesques exceptionnelles. Donc ce bien offre l'opportunité unique au monde de non seulement acquérir une propriété de rêve, mais aussi en même temps un œuvre d'art importante et une véritable pièce d'histoire.   
Je donne régulièrement aussi des commentaires sur l'état du marché immobilier, par exemple sur BFM.
Enfin, on peut voir une autre facette de ma personnalité dans cette vidéo qui a été produit pendant un shooting pour le magazine de mode international, The Rake.

- S'il y avait un projet artistique impensable que vous souhaiteriez réaliser, quel serait-il ?  
Ayant déjà tourné plusieurs clips et plusieurs dizaines de téléreportages, un rêve serait de tourner un jour un vrai film, de préférence avec quelqu'un qui a les mêmes goûts et intérêts que moi tels que Tom Ford.

Merci à Alexander Kraft d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.
Vous pouvez également le retrouver sur Instagram ou sur sa  page Facebook.

Musique interview

Le son future beats de Louis The Child intitulé It's Strange
Louis The Child est le nouveau duo prodige de l’électro, notamment plébiscit&eac...
  Amir représentera la France à l'Eurovision 2016 avec J'ai cherché
Cyril Hanouna avait répandu la rumeur dans Touche pas à mon poste, l'information a...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire